My Space

Un rituel pour le mariage civil?

J’aimerais vous soumettre aujourd’hui un petit débat… Je corrige actuellement un petit fascicule sur le mariage civil. Nous éditions ceci en collaboration avec une association, Cap Mariage. Ayant rendez-vous avec l’auteur demain, cet ouvrage me pose problème.

Il est vrai qu’il existe une volonté de ritualisation du mariage chez les couples qui ne veulent ou ne peuvent pas se marier sacramentellement. Or ce qu’on propose actuellement dans les mairies, ce sont des actes administratifs expéditifs. L’association Cap Mariage, en collaboration avec certaines municipalités, proposent des cérémonies de mariage civil. Autrement dit, que les mariés préparent avec le maire tout un déroulement (lecture de texte, musique, discours…) avec le maire.

Moi-même militante du mariage sacramentel chrétien, cette proposition me pose question. J’aimerais savoir si certaines d’entre vous ont réfléchi à ce genre de rituel, ou me racontent leur expérience de mariage civil…

 Merci d’avance.

 

7 Responses to “Un rituel pour le mariage civil?”

  • Bonjour Storia!

    Je me lance. Je ne suis pas mariée et si jamais je devais l’être, je ne me marierais pas devant un Dieu, donc je le ferais uniquement à l’hotel de ville ( mairie de mon pays).
    Ceci dit, j’ai assisté à deux mariages de gens proches, ces dernières années.
    Pour le premier, les mariés se sont mariés à la mairie. Le maire n’a rien dit de très spécial, mais les mariés se sont lus un texte qui expliquait leurs engagements. Je dois dire que c’était très beau.Puis, après le repas et avant la soirée, il y a eu une sorte de cérémonie, où les gens ont dit des discours et où les mariés ont encore pu parler à l’assemblée.
    Pour le second, le maire a été nettement plus loquace. Les mariés ne se sont rien dit à la mairie, pas plus qu’après. Ils ont par contre assuré l’ambiance musicale qui était nettement plus étoffée que la simple marche nuptiale. Tout le “tralala” des discours a été assuré pendant le repas, par la famille.

    Personnellement, je voudrais une cérémonie privée, du type du premier mariage. Si je m’engage un jour à ce point avec un homme, je trouve important de respecter le contrat de la publicité du moment. Se marier devant tout le monde et ne rien dire de son amour, de son engagement, à part ce que la loi prévoit, je trouve que ce n’est pas jouer le jeu. De plus, j’aurais l’impression d’avoir le mariage de la voisine. Pour que mon mariage soit personnel, intime, il faut que je prononce certains mots à mon homme, devant mes invités. J’aime aussi beaucoup l’idée de gérer l’ambiance musicale à la mairie.
    Maintenant, je ne pense pas vouloir que certains mots personnels soient prononcés à la mairie. Je trouve que le travail de la mairie, c’est de vérifier que les termes de l’engagement sont légalement connus et respectés, pas d’entendre les raisons intimes qui poussent deux personnes à se lier. Aussi, l’ambiance musicale particulière me paraitrait suffisant. Voilà pour moi!

  • Merci Lili. En ce qui me concerne, je trouvais que ce que cette association proposait dans ce livre était très culcul, genre à dire devant tout le monde “Oui, mon amour, on va s’aimer toute la vie, youpi tralala”. Je pense que ce n’est pas la place du mariage civil, ni même du mariage sacramentel.
    Non, moi je vois plutôt une cérémonie où on explique son projet de vie devant témoins, c’est à mon avis plus intéressant. Genre “Nous nous marions parce que nous nous aimons, mais aussi parce qu’en ces temps où l’individualisme est de mise, nous souhaitons perpétuer une certaine vision du couple social, en ayant des projets…”

  • Oui je suis nettement plus dans ce genre d’attitude aussi. J’explique pourquoi lui et ce qu’on va en faire… Enfin dans ma tête, parce que c’est pas encore fait, cette histoire.

  • Ton avis m’intéresse beaucoup. En fait, j’ai rendez-vous avec l’auteur demain matin et j’ai peur de lui cracher à la gueule, tellement son ouvrage est culcul et mal écrit.

  • Ah… Et lui cracher virtuellement à la gueule? Pourquoi tu dois le voir tu vas etre obligée de lui donner ton avis?

  • Ben oui, puisqu’il va réécrire son livre en fonction de l’avis conjoint de ma patronne et moi.

  • Bon ca n’a rien à voir mais bon.
    J’ai assisté dernièrement à un enterrement civil et ca a été difficile.
    je suis athée et pourtant j’ai regretté que n’ait pas été fait un enterrement religieux. Pourquoi ? c’est vraiment expédié en 3 mn chrono et c’est violent.
    Il me semble – et là est le rapport avec ton article :o) – que le civil a échoué à proposer des rituels comme le propose le religieux.
    je lis que ca date de 1792 ; sous le révolution tous les rites religieux ont normalement été remplacés par qq chose de somme toute similaire. (souvent gloire de la nation etc).
    A voir, peut être ce qui était dit à l’époque et si rien ne peut être repris (si c’est trop daté, evidemment…).

    Ton idée “Nous nous marions parce que nous nous aimons, mais aussi parce qu’en ces temps où l’individualisme est de mise, nous souhaitons perpétuer une certaine vision du couple social, en ayant des projets…” me semble plus claire que ce que tu décris du livre en tout cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>