Tel des vampires, tel Barbe Bleue, les hommes narcissiques, eux aussi cachent des femmes dans leur placard. Ils cachent non pas les corps, il ne faut pas exagérer ce ne sont pas tous des tueurs en série, mais les sentiments de leurs victimes, parfois même quelques effets personnels.  Oh jamais rien de très grand, ni très cher, non un sous-vêtement, un bijou tout au plus.

homme narcissique

Les hommes narcissiques sont des hommes charmant la plupart du temps, « qui présente bien » comme cela se dit parfois, qui ont un véritable talent oratoire et qui de ce fait savent ce qu’il faut dire et comment il faut le dire.
Ils ne collectionnent pas forcément les conquêtes comme le font d’autres hommes, ils sont très rarement intéressés par la fille d’un soir, ils y préfèrent le moyen terme.

Parfois, les hommes narcissiques auront une petite amie, officielle bien entendu, très souvent

J’ai presque envie d’employer le terme toujours- ils auront une sorte de harem qui flottera autour d’eux. Ce harem sera composé de fantômes d’anciennes maîtresses qui les hantent toujours et d’amantes bien réelles mais au nombre plus réduit. Ces hommes narcissiques ont besoin de ça pour vivre, pour se sentir exister. Ils ont besoin de se sentir aimés, adorés, adulés. Et ils savent y faire pour vous attirer à eux.

Ce sont des beaux parleurs

Surtout ne les écoutez pas, ne croyez pas leurs promesses. Ils savent trouver en vous ce qui vous manquent et vous le donner mais au compte-goutte pour que toujours vous restiez attachée à eux. C’est un petit peu la même méthode que les macs, de ses filles que l’on trouve sur le trottoir, utilisent : on les habitue à l’héroïne puis on leur en donne de moins en moins elles n’ont droit à leur dose que si elles font le tapin.

Ils appliquent le même procédé sauf que là c’est votre cœur qui trinque. Ils vous vampirisent.

Vous vident de toute énergie qui n’est pas consacrée à eux et entièrement à eux. « Non je ne sors pas j’attends un coup de téléphone de x ». Votre vie commence à être centralisée sur ce qu’il fait ou ne fait pas, sur le moindre signe de vie qu’il pourra donner, la moindre goutte « d’amour ».

Mais, au fond, quand vous êtes la maîtresse de ce genre d’hommes vous êtes morte

Vous n’existez plus en tant qu’individu mais en tant que « maîtresse de… ».

Ces hommes, identique au Narcisse de la mythologie Grecque vous vident peu à peu de la vie qui circulait dans vos veines. Et puis, ils disparaîtront dans la nuit, vous laissant sans nouvelle et vous ferez alors partie de ces fantômes qui hantent son âme, de ses maîtresses déchues qu’ils continuent d’aimer plus ou moins suivant la relation mais qui restent toujours à ses côtés parce qu’ils ont besoin de ça pour ne pas tomber.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *