Société

Fuckboy : analyse et explications

fuckboy

J’ai eu une illumination dernièrement. J’ai survécu à un fuckboy. Vous ne savez pas ce que c’est alors que vous en avez fort probablement croisé au moins un dans votre vie. Venez, je vais vous expliquer ce que c’est et comment faire pour s’en débarrasser.

Qu’est-ce qu’un fuckboy : définition

Le fuckboy, comme son nom l’indique, c’est un gars qui n’a aucune valeur morale, qui se défile, qui ne prend absolument aucune responsabilité, voire même qui se défausse sur les autres. Il est prêt à tout pour obtenir ce qu’il veut, quitte à tromper, à mentir, à faire la girouette. Il trompe tout et c’est un artiste en la matière. Au moindre obstacle, ne t’attends même pas à ce qu’il lutte ou à ce qu’il te montre son amour, il aura déjà pris la poudre d’escampette depuis bien longtemps.

Le “fuckboy” c’est donc la contraction, vous l’aurez compris, du mot “fuck” et “boy”. Inutile de vous faire un dessin. Ce néologisme concentre à lui tout seul toute l’expression pour définir l’essence même de ce gars pourri jusqu’à l’os.

Ça te fait penser à quelqu’un ? C’est normal. On en a tous croisé un jour. Dans le métro, dans un bar, au travail, chez des amis… Les occasions de rencontrer ce tordu sont légions.

Le fuckboy : un mal d’un mâle du XXIème siècle

Consulte la toile et tu verras le nombre de personnes qui a déjà eu affaire à ce mec tordu. Parfois, certains et certaines ne s’en sortent qu’au prix de bien des larmes versées. On peut même ressentir de la culpabilité, en garder des traces pendant des semaines, voire des années. Jusqu’à comprendre que finalement, le problème ça n’est pas nous. C’est lui, c’est le fuckboy.

Mais, alors quel serait son double au féminin ? Parce que si tu en parles aux hommes, certains pourraient te dire que tu te trompes, que ça n’est qu’un mythe, parce qu’il faut le vivre pour le croire. Parce que les mecs, eux, je ne crois pas qu’ils rencontrent beaucoup des fuckgirl ! Je pense que c’est le propre d’un mec de se défiler à la moindre contrariété. Regarde le nombre de mecs par exemple qui quittent leur nana dès qu’ils apprennent qu’ils vont être papa ! Je n’ai encore jamais croisé de nana qui s’amuse à t’emboucaner jusqu’à l’os et à disparaître du jour au lendemain en faisant la morte. Bon, ok, ça existe, c’est sûr, la lâcheté n’a pas la faveur d’un genre, mais il reste que je suis persuadée que les fuckgirl sont en minorité.

Dans cet argumentaire, tes amis pourraient alors rétorquer oui, mais des nana qui disparaissent après un coup d’un soir, ça existe. Oui, mais, j’ai rarement connu des nana qui te charment, te racontent monts et merveilles, te racontent qu’elles sont célibataires, juste pour obtenir ce qu’elles veulent et panpan ça disparaît. Sauf, si vraiment, le mec est vraiment nul au pieu ou qu’elles fonctionnent comme ça, c’est possible aussi, mais encore une fois ça n’est pas légion. Parce que, faut se l’avouer, nous, les filles, on a quand même une belle proportion de fêlures pour se faire avoir en beauté. Mais, ça, j’y reviendrai.

Concrètement, comment un fuckboy fonctionne ?

Même si les émissions télévisées regorgent du fuckboy et que toi, derrière la télévision, tu te dis “mais quel trou du cul le gars quand même”, quand tu en croises un dans la vie, bah, bam, tu n’y vois que du feu et tu laisses berner.

Tu ne vois pas de qui je veux parler ? Mais, si, pense à Ross dans la série Friends. Pourquoi ? Parce qu’il ment, ne lit pas la lettre d’amour de Rachel, a peur quand son enfant joue aux poupées de peur qu’il perde sa “virilité supposée”, se trompe de prénom lors de sa cérémonie de mariage. Bref, la liste est longue.

En somme, un fuckboy, il te ment à la moindre occasion pour satisfaire ses besoins, il te trompe, il prend tout ce qu’il peut prendre sur sa route, et après tchao ! La ligne téléphonique est même suspendue. N’attends pas à ce qu’il reconnaisse ses torts ou ses responsabilités, c’est carrément peine perdue. Il ne reconnaîtra jamais qu’il a mal agi. C’est une habitude chez lui.

Après cette description peu enviable, tu es en droit de te demander mais comment faire pour ne jamais en croiser un dans ma vie.

Où vit le fuckboy ?

Le fuckboy, il se balade. Il n’a pas un écriteau rose fluo à paillettes au-dessus de ta tête pour te prévenir du danger. Non, il avance à pas de loup. Il sait se noyer dans la masse et repérer ses victimes bien avant quiconque. Il a le flair pour débusquer ses proies. Il les préfère fragiles en règle générale. Il peut repérer tes fêlures à 10km à la ronde.

Tu le rencontres au travail ou dans un réseau amical ou tu en as un dans ton lit en ce moment même.

Au travail, c’est plus dur de s’en débarrasser, encore plus si tu fais équipe avec lui. Là, c’est l’horreur absolue parce que s’il peut te siffler tes idées, brasser du vent pendant que toi tu te tapes tout le boulot, il le fera et prendra bien ton loisir de dire qu’il a tout fait. Si c’est le cas, ne te laisse carrément pas faire. Parce que le fuckboy, il a l’art de siphonner tout ce que tu peux faire en bien. Et là, en prime, s’il arrive à choper une augmentation grâce à ton boulot, tu vivras avec des regrets comme jamais. Agis, pense, respire comme lui pour mieux le débusquer et lui prouver son manque d’investissement. Et là, généralement, le collègue fuckboy prendra naturellement ses distances s’il voit que tu n’es pas dupe. Les fuckboy ne s’embarrassent pas des convenances.

En prétendant, tu peux en croiser aussi. C’est le genre de mec qui va liker un maximum de profils sur les appli ou les sites de rencontre, entretenir 15 discussions différentes mais te dire qu’il n’y a qu’avec toi qu’il se sent le mieux. Bah bien sûr et la marmotte …

Premièrement, le fuckboy se cache sous des apparences dégoulinantes de sympathie. Il te fait rire, il est sympa, il a toutes les qualités du monde. Tu n’attires pas les mouches avec du vinaigre, et ça, il en a pris conscience très tôt. Alors, pour te faire rentrer dans son jeu, il te fait croire qu’avec lui, le monde devient plus fun. Mais toi, tu as envie d’y croire que le monde peut devenir plus savoureux avec lui, comme si ton monde avec lui devenait plus net avec des couleurs vives et entraînantes.

Deuxièmement, il arrive et se jette dans des conversations où il sait qu’il pourra briller en société ou faire l’intéressant. Là, il jubile. Il peut montrer toutes ses facettes d’acteur. Il peut faire l’homme triste lâché par sa nana sans coeur pour attirer ta sympathie. Il peut aussi feindre l’homme accablé par la vie, jouant de défaites en défaites pour que tu ais envie de le prendre dans tes bras pour le consoler.

Troisièmement, s’il sent que tu commences à comprendre sa véritable nature, il se barrera. Il ne perdra pas son temps à démentir des faits observables. Il sait que tu sais, donc vous savez.

Quatrièmement, n’attends pas à ce qu’il s’investisse dans ta relation puisque de toute façon il sait déjà ce qu’il veut obtenir. Tu n’es qu’un moyen, qu’un outil pour satisfaire ses envies. C’est tout. Je te le dis, le fuckboy n’a aucune humanité.

Cinquièmement, dans une conversation, tu verras que le mec peut être complètement schizophrène. Avec les femmes, il prend son pied. Il a son rôle d’acteur à jouer et il est dans son élément. Il a plein de jouets à sa disposition. Car ne te leurre pas, tu n’es qu’un jouet pour lui. Tes sentiments, le fuckboy il s’en contrefiche. Quand il est avec des potes, ou des mâles, il peut se lâcher sur des conversations de beauf. Parce qu’au fond de lui, c’est carrément un beauf.

Sixièmement, si tu souhaites le confronter, lui montrer ses torts, ou tenter de lui ouvrir les yeux sur son comportement, tu peux être sûre qu’il va se défiler. Sa grand-mère va mourir dans le quart d’heure, ou on lui a cambriolé son appartement, ou encore son chien s’est fait écraser. Il te trouvera toutes les excuses du monde pour se fourvoyer et éviter une confrontation avec toi. Il n’a aucune morale. Aucun sens des responsabilités. Aucun respect pour toi.

Je viens de te dresser le portrait typique du fuckboy. Il peut avoir d’autres caractéristiques, n’en avoir que quelques unes ou toutes, mais dans tous les cas, il faut savoir te préserver de ce genre de phénomène.

Comment se débarrasser d’un fuckboy

Tu peux être dans une attitude “je vais réussir à le changer”, ou “je ne prends que les bons moments”, ou “je sais que par amour il changera”, “peut-être qu’avec le temps il va se rendre compte des choses”. Mais stop ! Tu te trompes lectrice. Fuckboy un jour, fuckboy toujours. Tu vas te casser les dents pour rien… C’est sa personnalité, sa façon de fonctionner.

Un fuckboy, même si tu le changes d’habits, il gardera sa personnalité et son mode de fonctionnement. Ne crois pas réussir à le faire culpabiliser, il n’a pas de coeur. Ne crois pas que tu peux le changer comme on change des piles à un appareil en fin de vie. Tu n’obtiendras rien. Tu vas t’épuiser, encore plus s’il te tient par les sentiments. Il connaît tes points faibles et il n’hésite pas un seul instant à appuyer là où ça fait mal. Le fuckboy n’a aucun scrupule.

Alors, si tu te sens l’âme de Mère Theresa, vas-y, puisque de toute façon, on pourra tous te dire et te prévenir que tu as un fuckboy collé aux escarpins, tu ne t’en débarrasseras que quand toi tu l’auras vraiment compris. Parfois, pour comprendre les choses et les gens, il faut expérimenter. Alors, expérimente. Prends le positif qu’il t’offre. Mais fixe toi des limites et sois ferme dessus. Notamment sur le respect que tu te portes à toi-même. Oublie le phénomène du paillasson : personne et je dis bien personne n’a le droit de mal te parler, mal te considérer. Tu as droit au respect. Jette les personnes qui te manquent de respect ou renvoie les là où elles doivent être : à la déchetterie.

Si par contre, tu n’as pas le choix et que tu dois faire parce que le fuckboy en question c’est un collègue, un patron, un colocataire. Alors, soit tu te trouves un plan B d’urgence et tu te barres le plus loin possible pour ne plus avoir affaire à lui, soit tu restes dans cette situation mais tes limites seront bien franches, bien délimitées. Ton périmètre sera alors une tranchée inviolable et où si quelqu’un s’y aventure, ça sera à ses risques et périls. Protège-toi. C’est le mot d’ordre. C’est ton collègue ? Ok, très bien, devance-le, pense comme lui pour savoir vers quel terrain il veut t’emmener et donc comment le déjouer. C’est de la stratégie pure.

Montre-lui que tu as compris sa nature profonde de fuckboy. Généralement, ça suffit pour qu’il se barre de lui-même et trouve une autre proie.

Survivre à un fuckboy

Pourtant, tu pouvais penser que tu pouvais le changer, qu’il allait changer par amour pour toi, que ça n’était qu’une passade. Bref, tu peux lui trouver mille excuses. Mais non, tu te mens en ton for intérieur. Alors, lâche ta culpabilité, et tourne la page. Tu n’as pas à t’en vouloir d’être tombée dans le panneau. Je te l’ai dit, c’est un artiste dans la pratique du mensonge, il sait comment t’emboucaner et parvenir à ses fins.

On a tous croisé un fuckboy. On en croisera d’autres.

Après avoir rencontré un fuckboy aussi je peux te le dire, lectrice, jamais plus tu ne m’y reprendras ! J’ai appris. J’ai appris que je pouvais avoir un côté complètement bisounours à avoir les yeux du chat potté à la moindre occasion. Je suis une cible de choix pour un fuckboy.

Je l’avais rencontré quand je cherchais le mec idéal. Il m’a fait croire que j’étais la femme de sa vie, que tout était possible avec lui. Sauf que, pendant que monsieur me draguait ouvertement, j’ai appris qu’il avait déjà sa langue fourrée dans la bouche d’une autre. Et ça, ça a duré des mois… Quand j’ai su le pot aux roses, je lui ai dit, je lui ai envoyé des tonnes de SMS pour me soulager aussi quelque part. Il n’y a jamais répondu. Il préférait s’afficher avec sa nana et l’embrasser devant moi, comme s’il venait me dire “regarde tu passes à côté de quoi”. Je peux te dire que franchement, je n’ai rien loupé, voire même, j’ai gagné. Il embrassait aussi bien qu’un chien assoiffé. Il était fringué comme un plouc et le déodorant était aléatoire chez lui. Un vrai cassos.

Avec le recul, je peux te dire que j’ai été sacrément naïve sur ce coup-là. J’ai cru que j’étais la femme qu’il décrivait, j’ai avalé tous ses mensonges, qu’il m’aimait quoi, comme il disait. Mais, cette expérience, elle m’a aidée comme jamais… parce que j’en ai rencontré d’autres sur mon chemin.

Un autre m’a fait croire qu’on était plus que des collègues, qu’on était des amis, des vrais, des purs, qu’il serait là pour moi. Il ne m’appelle que quand il a besoin de moi, pour se faire mousser auprès de la direction. Pour montrer que c’est lui qui obtient les résultats. Parce qu’il sait que je suis trop timide pour démentir, parce que je ne suis pas quelqu’un qui va brandir ses résultats comme un étendard, je n’ai aucun problème de faille narcissique. Je sais qui je suis et ce que je vaux. Lui, il a besoin de ça pour briller en société et faire croire à notre entreprise qu’il est indispensable à la boîte. Je sais bien que si un jour la boîte licencie, elle gardera les meilleurs éléments. Alors, si ce jour arrive, je serai alors capable de produire les preuves que les résultats, c’est moi qui les ai obtenu. Lui, il n’aura que le blabla pour tenter de se justifier. J’ai appris. Appris à me protéger et à ne plus me faire banane. Mais en attendant, je lui laisse croire qu’il a le dessus, comme ça, il me fout la paix et me croit encore dupe à son jeu d’apparences.

Tiens, il m’appelle. C’est pas tout, mais il faut que je réponde. Parce que je sais que quand bien même c’est un très bon fuckboy, je sais que je vais rire à ses blagues à deux balles. Je sais aussi que je ne lui raconterai plus ma vie personnelle. J’ai compris sa nature profonde.
Un fuckboy ne changera jamais. Alors, je joue le jeu tout en me protégeant. Je prends ses bons côtés et le reste je me protège. Ça n’est pas mon ami, ça ne le sera jamais. Un ami c’est quelqu’un en qui je peux avoir totalement confiance. Pas un qui cherche à me mentir ou à me faire un coup de vis dès que j’ai le dos tourné.

Conclusion sur le fuckboy

Et des fuckboy, toi aussi tu en as rencontré ou tu en rencontreras encore… Garde en tête que de toute façon, un fuckboy, au fond, est un être bien seul et qui n’a rien d’enviable. Toi, tu as de la valeur. Alors, si le fuckboy t’a menti en étant ton partenaire de vie, dis-toi que tu vas apprendre et que cette expérience sera valorisante un jour. Elle le sera parce que maintenant, tu sais ce qu’un fuckboy peut faire et tu développeras ton sixième sens pour qu’ils restent tous loin de toi… Tu rencontreras un homme bien. C’est sûr. C’est une question de temps. En attendant, soigne tes fêlures et prends soin de toi.

A propos de l'auteur

Eloïse Chow

Titulaire d'un double master en psychologie, cette maman de deux filles trop mignonnes, est la co-créatrice du site. Elle y développe conseils, astuces et présente des bons plans. Quotidiennement, Eloïse conseille les parents dans leur rôle et les soutient tout en les déculpabilisant.

Laisser un commentaire