Tout savoir sur la culture Allemande en 2020

Ils sont nombreux. Ils sont puissants. Ils ont la langue la plus parlée d’Europe. Ils sont cools. Ils ont au moins quatre filles de Ladiesroom en otage sur leur territoire. Il est temps de partir à la découverte des Allemands, de leur culture, de leur façon de vivre et de penser, car au-delà de la sandale à chaussettes, il y a une culture, et même quelques surprises.

culture allemande

Je sais que je vais provoquer quelques évanouissements mais les Allemandes s’épilent. Mieux que moi. Le nudisme étant à la mode côté Berlin Est, les mois de juillet / août donnent une idée assez précise de la coupe adoptée, et elle est sévère. Parfois intégrale. Les Françaises ne font pas le poids – heureusement qu’il nous reste l’alimentation pour garder la ligne.

Les Allemands combattent avec acharnement un nazisme qui n’existe plus

Depuis la fin de la seconde guerre mondiale (et pour cause, leur constitution interdit les idées extrêmes). Dans mon quartier, pas une semaine ne passe sans fête antifasciste. Quand on demande aux Allemands de se calmer, dans la mesure où c’est plutôt en France qu’on a 20% de FN, ils serrent les dents et pleurent. Et retournent à une fête antifasciste.

Les Berlinois pensent sincèrement que le punk (comme les nazis) n’est pas dead

Et se trimballent en pleine époque Sex Pistols, total premier degré, avec les épingles, la crête multicolore et les jeans à trous. Le jeune rebelle n’est pas rappeur, il est punk. Sa grand-mère se contente des franges destructurées et du dégradé violet / blond / noir dans les cheveux. L’Allemagne est l’enfer de la coiffure. Mais bon, on ne peut pas avoir la saucisse et le bon goût capillaire, sinon ça s’appellerait le paradis.

Les Allemands recyclent, mais mal

Concrètement, il y a plein de poubelles différentes, et tout le monde remplit n’importe comment parce que c’est trop compliqué. Mal recycler alors qu’ils sont censés être à la pointe de l’écologie ? Les Allemands, ça les fait rigoler.

En Allemagne on mange de la saucisse n’importe comment

De la soupe format saucisse. Du pâté format saucisse. Parfois, de la saucisse sauce saucisse. Je sais qu’un jour ils sortiront un parfum à la saucisse, ou qu’ils vendront du démaquillant sous conditionnement saucisse. Il sera temps de déménager. Tant de symboles phalliques, ça vous use une femme.

Ils trouvent tous les trucs français super classes

Même Lorie et M. Pokora. Ils s’insurgent quand on n’écoute pas Gainsbourg. Ils veulent tous apprendre le français. De la même manière, toute nourriture française est bonne même quand elle est ratée (ce qui est pratique si comme moi vous n’êtes pas un cordon bleu). Français = bien. C’est tout. Aucune pression.

Les Allemands sont fans de téléréalité

Leurs chaînes privées sont un cauchemar total de nullité, à côté Cauet c’est de l’art contemporain subtil, donc attention, ne dites pas de mal de la télé française. Bon, en même temps, c’est pratique pour apprendre la langue (“Jennie s’apprête à plaquer Hans, va-t-il révéler qu’il est en fait la femme de son père disparu ?“).

Mais à part les punks – antirecyclage – bouffeurs de saucisse – téléphages – fans d’épilation, les Allemands, j’admets, ce sont aussi des clichés

La bière, l’organisation, la bouffe pas extraordinaire, un certain manque de recul et de sensualité… tout ce qui fait que ça vaut la peine d’habiter ailleurs. Pour se voir soi-même à l’envers. Et voir quand même les autres différemment. Personne ne nous ressemble plus que les Allemands, c’est pour ça qu’il faut aller les rencontrer.

Juste parce qu’on a aussi mauvaise réputation qu’eux 🙂

(Et peut-être parce qu’on mérite notre mauvaise réputation bien plus qu’eux.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *