Société

8 raisons pour laisser traverser les piétons

piétons

C’est pas faute d’avoir buté un oiseau, ô si mignon qu’il était, en voiture, mais à côté de ça, je suis très respectueuse du piéton. J’adore le piéton. Et puis je suis piétonne, parfois. Et bien qu’ayant appris à traverser cette année sur les passages cloutés de Paris sans regarder de chez pas-regarder-niet, je peux le dire, je suis une piétonne dans l’âme et je respecte les piétons dans l’âme.

piétons

(cc) Martin Fisch

Le piéton, c’est toujours un mec sympa, une vieille mémé, des enfants, un joli couple, une ado, une pétasse. Le piéton a toujours un truc qui te donne envie de le laisser passer. Sinon, pauvre de lui, il ne sait pas être piéton.

Moi j’adore quand le piéton est un mec sympa que je laisse traverser et qu’il me dit Top du pouce

Genre toi, t’assures dans ta twingo. Et là, sans compte à rendre, je souris. Il est trop content et moi je suis trop contente. Et après, il avance, il gigote et tout. Vous comprenez bien que se faire des amis et quelques reconnaissances comme ça, au détour d’un feu rouge, c’est méga plaisant.

Mais la vieille mémé avec son panier, qu’a l’air super lourd mais t’y vois que des salades

Elle est quand même meilleure. C’est une vraie piétonne la mémé. Parce que déjà, elle a jamais eu son permis et qu’elle a des chaussures wahou pour être bien, t’as rien à dire. Et j’adore la laisser passer. Parce qu’elle te sourit, un peu intimidée. Du genre toi, t’es une brave jeune fille. Alors tu souris, le gars derrière il s’excite dans son rétro, on repasse bientôt au orange, mais peu importe, t’as fait une bonne action, t’es fière. Et le poireau derrière, il comprendra quand il verra Simone en galère.

Et puis quand la vieille mémé elle a des enfants, c’est encore mieux.

Elle adore te voir ralentir. Elle adore ça, elle te dit merci, merci pour eux. Du genre comme tu as un grand cœur. Et là, t’as les vélos, les trottinettes, les bambins, les trois mamies, les quinze poussettes qui passent. Mais t’es franchement heureux de l’avoir fait.

Et même les enfants seuls, t’es heureux de les laisser traverser

Parce qu’avec leur vélo, tu préfères les voir passer devant toi-super-aimable. Et les voir passer tranquillement. Au moins, tu sais qu’ils sont passés et que les abrutis d’apprentis casquettés qui arrivent derrière toi ne les décoifferont pas.

Bon, pour ce qui est du joli couple, j’aime bien aussi

Tu sais qu’ils sont pas pressés du tout et rien que pour ça, t’as envie de les laisser passer. Ils t’exposent un peu leur niaise-amour-attitude mais te font tous les deux un énorme sourire. Et les sourires, ce sont exactement les mêmes. Même façon de pencher la tête vers ta voiture, la fille toujours un peu plus avachie sur le mec, le tenant par le bras. Ils sont en osmose quand ils traversent. Et on pourrait s’entendre, ils diraient merci en chœur. Là tu te dis qu’ils sont choux, qu’ils se promènent et qu’ils vont bien ensemble. C’est dingue ce qu’un couple c’est choupi quand ça traverse. Ils te remercient vraiment du genre on est pote quoi. Tu nous comprends.

La jolie demoiselle, si t’es un mec, tu la laisses traverser pour la mater

T’as tout le profil, le bon bombage de fesses, pourvu qu’elle ait pas l’air sauvage, tu gagnes un sourire, t’en peux plus, t’es prêt là, le pied sur l’accélérateur, à faire ton gros kéké. Moi, la pétasse, c’est juste pour le plaisir de l’imaginer glisser. Qu’un talon dérange l’autre. Trop bon de se moquer, de reluquer de la tête aux pieds le défaut du string flashi-bah-quoi. Et puis si elle me dit merci, je me dis que ça pourrait être une copine potentielle et franchement, ça a du bon.

L’ado, c’est trop bon parce qu’elle a sa musique dans les oreilles

Elle te dit merci genre elle s’en fout, elle mâche sa chlorophylle. Mais au final, elle te trouve trop classe dans ta voiture, toi qu’a le permis, elle qui rêve de ton âge. Alors avec sa démarche hasardeuse, elle traverse l’air de rien et elle tient dans la main une baguette de pain qu’elle ramène à ses parents. On est dimanche matin. Dans un petit village. Et au final, le côté rebelle de l’ado méga indépendante, il devient pas mal choupi non plus. Tu souris, même si elle regarde son portable.

Laisser traverser les piétons engagés, c’est écrit dans le code de la route

Il faut aussi penser à ses points et à son argent. Si le piéton est engagé, ou qu’il semble vouloir traverser, alors tu dois le laisser passer.
C’est indiqué noir sur blanc dans le code de la route. Depuis 2018 tu risques de perde 6 points sur ton permis de conduire !

L’article R.415-11 indique que

Tout conducteur est tenu de céder le passage, au besoin en s’arrêtant, au piéton s’engageant régulièrement dans la traversée d’une chaussée ou manifestant clairement l’intention de le faire ou circulant dans une aire piétonne ou une zone de rencontre.

Sourire à des inconnus, comme ça, c’est top

Même de piétons à piétons, ça arrive à la campagne. Je le dis aujourd’hui tout comme je l’ai dit en CE1 en classe “La politesse, c’est dire bonjour aux gens qu’on croise dans la rue“, parce que moi, bien élevée, quand je traverse mes bois pour aller chercher du pain – à l’époque des têtes brûlées et le Star Club – je dis bonjour aux gens. Mais l’instituteur m’avait répondu “Et à Paris, tu dis bonjour à tout le monde ?” Pfff.

Je connaissais pas Paris à cette époque et je n’aurais jamais cru trouver ça adorable d’y être piétonne. Et en bonne piétonne, demain j’essaie, tiens. De dire bonjour à la population.
Parce que toi, t’es quel genre de piéton ?

A propos de l'auteur

Ovary

Laisser un commentaire