actu

Le bois aussi ça travaille

C’est l’esprit célébrant onze semaines de vacances que l’on bat le pavé de l’ouest parisien au petit matin, forte de nos dernières résolutions.

2604391636_5ea7d8eff3_z

Inspiration-expiration-inspiration-expiration, petites foulées en île de France et moiteur du mois de juillet. Direction le parc de Saint-Cloud pour un semblant de nature, pour ses statues, pour sa vue sur le tout-Paris nimbé d’un léger voile d’hydrocarbures.

Inspiration-expiration-inspiration-expiration, petites foulées, hop on a traversé le pont de Saint-Cloud et sans qu’on y prenne garde on est déjà devant le grand portail, les poumons bien ouverts, prête pour une heure de jogging chez les Clodoaldiens. Quel doux nom !

On respire : que c’est bon la fausse nature, celle de la ville. On embrasse l’horizon et on se délecte de cette merveilleuse lumière d’île-de-France : jaune paille, vieux rose, traînées gris perle. Miracle en Technicolor de la pollution. On trottine légère, apaisée, la mâchoire relâchée pour une meilleure respiration, le muscle en alerte.

Inspiration-expiration-apnée-apnée : le parc de Saint-Cloud fermé du 10 août au 4 septembre. Notre volonté d’un été sous le signe de la remise en forme est mise à mal dès l’entrée ! Quelle déconvenue ! Crispation passagère du muscle, respiration qui s’accélère, le moniteur cardiaque se met à biper.

Inspiration-expiration-inspiration-expiration. Positivons. Retour au calme. On sourit à l’idée que les parcs parisiens, eux aussi, ont droit à leurs congés payés. On entend déjà le ricanement de certains : « en France, même les arbres prennent des vacances. » Et une fois n’est pas coutume, on voudrait se faire le grand défenseur de la nature, on voudrait dire que la nature aussi, même urbaine, a besoin de son repos.

Une allée, un sentier, un sous-bois libérés enfin de ses employeurs, quelques semaines dans l’année, est-ce trop demander ? Et ces feuilles voletant en toute liberté pour pouvoir mieux reposer sur un sol immaculé ? Et ces pelouses respirant enfin le grand air, débarrassées de ces marcheurs du dimanche ? N’ont-ils pas tous droit à leurs jours chômés ? Ne serait-ce que pour mieux recommencer. Car on le sait bien, en cette veille de rentrée scolaire, les congés payés sont un bel arsenal pour mieux travailler, un service rendu à l’employeur même. Notre cadeau à nous les travailleurs.

Inspiration-expiration-apnée-apnéeRock en Seine du 28 août au 30 août. On vient de comprendre. Le parc de Saint-Cloud ne sera pas fermé pour congés annuels, mais bien pour travailler plus, pour se préparer à accueillir ces festivaliers de fin d’été qui viendront sautiller en rythme cadencé sur ses sentiers, dans ses allées, ses sous-bois et aplanir ses pelouses à coups de tatanes.

Quel dommage ! On s’était bercé de cette belle idée qu’il retrouverait pendant l’été sa vigueur, sa verdeur. On a rêvé le temps d’un jogging que le parc de Saint-Cloud pourrait aller mieux en travaillant moins. C’est Monsieur Macron qui doit être content.

(cc) Hotels-HPRG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>