Culture

Dans le vidéoscope #14 : “Too Much of Me”

Clin d’œil à une époque désormais révolue, le magazine des filles à la page arborait, dans ses jeunes années, un encart vidéo qu’il nous plaisait de changer à loisir, fruit de nos recherches parfois interlopes sur les Internets, donnant parfois lieu à des découvertes mirobolantes…Vidéoclips à l’esthétique renversantereprises stupéfiantes de classiques pop ou encore courts-métrages dont la poésie laisse sans voix, nous avons fini par nous rendre à l’évidence : pourquoi vouloir changer une équipe qui gagne ? Chaque semaine sur Ladies Room, venez donc zieuter notre Vidéoscope, pour y découvrir ou y re-découvrir les vidéos dénichées par la rédaction !

Ceci est une mise à nu. Aussi littérale que psychologique. La réalisatrice galloise Siri Bunford, filme ici une femme dans la vérité de sa condition, sans fards (mais avec un peu d’eye-liner quand même). Stylistiquement, sa direction photo est inspirée des photographies sans concessions de la suédoise JH Engström, qui dirige frontalement son objectif sur ses sujets, dont la peau se détache du fond noir en évoquant un clair-obscur à la Rembrandt.

On parle ici du vêtement et de la relation complexe qu’entretiennent les femmes avec lui. Leurs choix, les messages qu’elles renvoient, leur rapport de je-t’aime-moi-non-plus si caractéristique. Siri Bunford explique à Nowness : “On parle énormément de la façon dont les femmes sont dépeintes par les magazines et les médias, de cette nécessité de se conformer au stéréotype féminin ; cela peut être pernicieux mais en toute honnêteté, si on n’a même qu’un demi-cerveau, on se demande pourquoi est-ce que tout ce non-sens persiste ?“ L’artiste entend montrer à quel point notre amour-propre est lié à ce que nous portons.

On vous traduit ici en substance ce que cette femme toute en rondeurs, Katie Kerr, nous raconte.

Une femme n’est jamais assez mince. J’ai un double-menton. Je presse ma poitrine pour la faire paraître plus petite, mais cela ne la minimise en rien. J’ai essayé de porter des Levi’s qui puissent cacher mon ventre et aplatir mes fesses. Mais mon ventre et mes fesses n’acceptent pas l’intention derrière les jeans.

Je suis une vache. Une créature ennuyeuse qui vit dans le Leatherhead. Savez-vous où se trouve le Leatherhead ? C’est une ville dans le Styx où les femmes veulent ce que les femmes de Londres ou de Paris veulent aussi : nous voulons un corps sans un seul poil. Nous voulons être des squelettes couverts de peau, une peau blanche.

Pourquoi est-ce que tous les hommes dont les femmes sont des squelettes, couchent avec leurs baby-sitters à grosses poitrines ? Parce qu’un petit peu de graisse sur le corps d’une femme n’effraie pas un homme !

J’aimerais voir s’envoler 90 kilos. J’aimerais rentrer dans ma robe et devenir un être humain. J’aimerais agiter mes os joyeusement au visage des tristes personnes qui me font me sentir invisible.

J’essaie de rentrer dans ma robe de grossesse de 2008. Mais je n’y arrive pas. Il y a trop de moi.”

Comme le dit Siri Bunford : “Assise là sur sa chaise, son âme à nu, elle est pleinement femme ; je ne pense pas cela des poupées Barbie de Fox News.

Ca fait du bien, un peu d’humanité. 

Relire Dans le vidéoscope #13 : Etat de grâce.
Relire Dans le vidéoscope #12 : Ann Wants to Dance.
Relire Dans le vidéoscope #11 : Bloomers
Relire Dans le vidéoscope #10 : l’immanquable Greta Gerwig.
Relire Dans le vidéoscope #9 : la danse comme un poème.
Relire Dans le vidéoscope #8 : Willow Smith, fille à suivre.
Relire Dans le vidéoscope #7 : Nepal Times.
Relire Dans le vidéoscope #6 : In love with Bo.
Relire Dans le vidéoscope #5 : “Hypnotized”.
Relire Dans le vidéoscope #4 : “Quitter la Ville”.
Relire Dans le vidéoscope #3 : “Skateboarding in Palestine”.
Relire Dans le vidéoscope #2 : L’omerta des petits riens.
Relire Dans le vidéoscope #1 : “This American Life”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>