Histoires

La mort.

Alités sur des civières posées à même le sol, ils se savaient condamnés. Le corps couvert d’escarres, ils restaient là, inertes et mortifiés. Dans tout le pays, les malades s’entassaient et le nombre de morts croissait, imperturbable. Les dispensaires ne désemplissaient plus et les infirmières semblaient dépassées. L’horreur n’avait pas de fin.

3278754860_246940b004_z

A chaque nuit suivait le jour, semblable à tous les autres. Les soins réguliers étaient inefficaces. Il fallait s’y résoudre, la Faucheuse s’était durablement installée, s’amusant du malheur des hommes. La France était un vivier de macchabées, alors pourquoi diable la Mort s’en serait-elle allée ?

Les râles de douleur et les cris venaient s’écraser contre les murs de pierres froides et sales. Les mères pleuraient leurs enfants emportés en s’arrachant les cheveux ; les pères déliraient, les yeux hagards, dans des postures obscènes. Pour eux, la mort n’était qu’une question de temps. D’autres encore, plus lucides, pressentant l’heure, demandaient un prêtre pour faire pénitence. Et dans l’enfer, les supplications et les larmes résonnaient partout où traînait l’oreille.

Des fosses communes avaient été creusées quelques mètres en contrebas de chaque église, pour faire de la place. Une dizaine de corps était enterrée chaque matin, vite remplacée par le double de malades. Des charniers s’élevait une odeur pestilentielle suivie de celle, nauséabonde, de la chair brûlée.

Dans les dispensaires, les corps déjà en décomposition, s’entassaient dans un coin, près des immondices et des linges usagés. Les peaux putréfiées, parsemées de cratères, n’étaient plus qu’une succession de plaies purulentes, trous aux allures de grottes, dans lesquelles s’ébattaient les vers. Cloques béantes suivies d’ulcères, les tissus se nécrosaient d’une façon irrémédiable.

(cc) hans van den berg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>