Coeur

Apparences trompeuses

Ce n’est pas que je ne t’aime plus. Tu es le soleil de mes nuits, l’étoile de mes jours. Je connais chaque parcelle de ton corps sur le bout des doigts, j’ai le grain de ta peau sur le bout de la langue, ton odeur tatouée sur la mienne.

4814253699_e1268c6711_z

Mais voilà… mon corps est en manque… En manque des premiers instants, lorsque avant de te retrouver, un frisson irrépressible parcourait mon échine pour se loger au creux de mes reins, se lovant au plus profond de mon intime alcôve. Il réclame à corps et à cris de l’incongru, de l’enivrant, de l’étourdissant. Et pourquoi pas, de l’inconvenant ?

Alors je l’ai suivi. Croisé dans la rue, regards soutenus, peau électrisée, désir incontrôlé. Porte cochère s’ouvrant en grinçant, recoin obscur et inconfortable, plaisir furtif, feu d’artifice allant crescendo jusqu’au final explosif. Jouissance intense, décuplée par la sensation d’un instant volé.

Et j’ai récidivé. Corps inconnus investis dans un lit dévasté, peaux jusqu’alors inexplorées savourées jusqu’à satiété, langues étrangères entremêlées pour mieux se délier.

Infidèle, moi ? Ou fidèle à moi-même ? A mes envies, à mes désirs, à mes fantasmes. Une manière comme une autre de ne pas succomber à l’envie de tout plaquer, de goûter pleinement à la nouveauté, sans billet de retour. Te tromper, ou me tromper. Te perdre que de t’avouer mes grands écarts du corps, me perdre que de les écarter sans passer à l’acte. Est-ce te tromper que d’assouvir mes pulsions, ou me tromper moi-même que de les enfouir au plus profond ? Es-tu trompé, ou t’es-tu trompé ?

Car enfin, d’où nous vient cette idée d’union des cœurs et des corps, pour toujours et à jamais ? Alors que tout autour de nous, tout passe, file et trépasse. Infidèle, peut-être. Constante, sûrement. Fidèle à toi et à moi-même, car toujours je reviens vers toi, mon ami, mon aimé.

Fidèle je suis… trompeuse aussi.

(cc) José Manuel Ríos Valiente

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>