Humeurs

Je suis Charlie

J’aime mon pays. Je ne le quitterais pour rien au monde. Payer moins d’impôts pour avoir des chiottes en or ou pour acheter une grosse voiture pour faire chier le voisin, je m’en fous.

54ad3fd9551aeje-suis-Charlie

Je suis heureuse de pouvoir me faire soigner sans rien débourser, d’avoir reçu gratuitement une instruction, de pouvoir rouler sur des routes praticables.

Je suis fière de vivre dans un pays où tout le monde peut dire ce qu’il souhaite. C’est un droit précieux, inaliénable. Cette liberté d’expression, certains hier ont voulu l’anéantir. Je suis effondrée, profondément touchée, blessée. On a attaqué l’un de nos fondements les plus chers.

Charlie hebdo, c’était le journal que lisait mon père, ce qui me peine doublement. Wolinski, Cabu et les autres, c’étaient ses modèles. Il m’a élevée dans cet esprit d’anarchie et j’en suis fière. Aujourd’hui, je pense à lui, je pense à eux et j’ai mal. On a assassiné mes amis, mon humour, mes idées et on tente de mettre à terre ma République, ma laïcité, mon athéisme, une partie de moi. Hier, ce sont des représentants de la liberté de pensée qui sont morts. VIVE LA LIBERTÉ.

La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi.” article 11 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>