Humeurs

Modèles du genre

On en a toutes une. Consciemment ou pas. Mère, grand-mère ou héroïne de cinéma, chanteuse, femme politique (et même la boulangère du quartier dont on connaît la vie) : des femmes, ces modèles qu’on a gravés dans un coin de notre mémoire.

3279959688_c12de03947_oCes femmes sont des icônes pour qui le décide. Inspiratrices ou idéals féminins, elles jouent un rôle dans nos vies, chacune à sa manière. Personnages fictifs ou bien réels, elles nous ont marquées par leur force de caractère, le poids de leurs actes, leur beauté ou leur personnalité.

En ce qui me concerne, mes icônes sont plurielles, changeantes. Au gré de mes lectures ou de mes écoutes, je peux m’intéresser un mois durant à Billie Holiday, dont la vie pleine de trous noirs n’altéra jamais le talent, en façonnant l’une des plus grandes chanteuses de jazz de tous les temps. Le mois d’après, m’éprendre de Françoise Sagan, dont j’envie la folle jeunesse et le courage de la liberté, la prise de risques. Rêver d’être Jean Seberg, coupe garçonne et silhouette de brindille dans le mythique A bout de souffle de Godard, ou épousant un Romain Gary torturé, pour le meilleur et pour le pire.

Généralement, ce sont des artistes qui me viennent en tête, car je suis plus sensible à des personnalités inventées, des personnages sur qui les projections sont possibles. Mais j’admire la grâce d’une Aung San Suu Kyi toujours droite dans ses bottes malgré l’oppression, ou de Malala Yousafzai, 17 ans et prix Nobel de la Paix 2014 récompensant son combat pour le droit de tous les enfants à l’éducation.

N’importe qui peut être une icône, tant qu’elle est élue comme telle dans le cœur de quelqu’un. Pour ma copine Tiphaine, ce serait Kim Kardashian « parce qu’elle a un gros boule », ou « celles qui ne sont pas aimées, comme Scarlett Johansson ou Marion Cotillard (et leur jeu d’actrice est pas mal). » Mon amie Nathalie, elle, admire Charlotte Gainsbourg depuis quelques années déjà, « parce qu’elle est jolie, naturelle, simple, accessible et super élégante dans son style vestimentaire. » Quant à Juliette, elle considère sa grand-mère comme une icône « parce qu’elle a un grand coeur, que c’est une personne sage et juste. »

Et vous Ladies, qui sont les femmes dont le courage, la beauté, l’intelligence ou l’humour vous inspirent et vous guident ? A la rédac’, on brûle de connaître celles qui sont pour vous des modèles, d’une façon ou d’une autre. Parce qu’une icône en dit long sur son admirateur (désolée Tiphaine).

Lancez-vous, décembre est le mois des femmes puissantes sur Ladies Room.

(cc) Priscila Tonon Ramos

7 Responses to “Modèles du genre”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>