Humeurs

Acceptez-vous, qu’ils disaient (Episode 8)

Holà mes petits jambonneaux, comment ça gaze?

Aujourd’hui ça fait deux ans que j’ai commencé à écrire cette série d’épisodes sur l’acceptation de son corps, le sport et la bouffe. Depuis il y a eu un séjour de deux semaines à la Réunion, entourée d’une bande de kinésithérapeutes en bikini (ça aurait pu être cool, mais ça ne l’était pas), une inscription à la salle de sport, des centaines de plats préparés à la maison, et puis 6 kilos en moins. Et moi qui croyais que je pourrais perdre 10 kilos en 6 mois ! Quelle naïve je fais :)

8596716928_3518a7f7a1_o

Ces deux dernières années, j’ai appris beaucoup de choses. Beaucoup de choses qui contredisent énormément ce qu’on dit sur la perte de poids et la façon dont elle doit être abordée. Je me suis éduquée, j’ai appris à lire les étiquettes, à gérer mon temps, à ne pas croire tout ce qu’on dit, à vérifier les sources. Je me suis vraiment intéressée au monde de la nutrition. Et pour la première fois depuis longtemps, je ne me suis pas sentie obligée d’apprendre et j’ai adoré ça.

Au lieu de vous résumer deux ans d’apprentissage, je vais plutôt vous dire trois choses qu’on entend pas souvent, et qui vous feront peut être changer d’avis sur tous les régimes à la mode et les pratiques à faire et ne pas faire :

1. Une “eau détox”, ça ne détoxifie pas.

Et puis d’abord, une détox, c’est quoi?

Une toxine est une substance toxique pour un ou plusieurs organismes vivants. Dans l’édition 2009 du Petit Larousse, une toxine est définie comme une “substance toxique élaborée par un organisme vivant (bactérie, champignon vénéneux, insecte ou serpent venimeux), auquel elle confère son pouvoir pathogène”.
Une biotoxine est un poison produit par les activités métaboliques de certains êtres vivants, plus particulièrement des bactéries. Les toxines produites par des champignons sont dénommées mycotoxines.

Donc le phénomène de détoxification est destiné, en toute logique, à évacuer tous les éléments toxiques de notre corps, comme le botulisme, le tétanos, la dysenterie, ou la diphtérie. Je n’ai pas d’étude sous la main, mais mon petit doigt me dit qu’il va être difficile de se guérir de la dysenterie en buvant de l’eau infusée aux concombres. Après, tout ça n’engage que moi.

La détox clame aussi être un remède efficace pour nettoyer l’organisme: elle redonnerait un nouvel éclat à une peau fatiguée, et chasserait tout ce qui pollue notre petit corps en recherche de propreté. Malheureusement (ou heureusement, tout dépend d’où l’on se place!), le corps est une machine bien huilée qui dispose de nombreux systèmes auto-nettoyants :

- le cérumen (la cire d’oreille), permet d’évacuer les bactéries et d’éviter les inflammations du conduit auditif ;

- les pertes blanches sont le résultat de l’auto-nettoyage de la vulve et du vagin et permettent, entre autres, une bonne lubrification sexuelle ;

- le mucus nasal (la morve) permet d’entraîner les poussières et microbes hors de l’organisme (ou dans l’estomac, où ils sont détruits) ;

- Le liquide lacrimal (les larmes) permet l’oxygénation et la protection de la cornée.

Pour ce qui est de l’évacuation des déchets à l’intérieur de l’organisme, et bien le foie les élimine par la bile, puis par les selles. Le foie transforme aussi l’ammoniaque en urée, qui sera éliminée par les reins. Pas besoin d’aide, nos organes tiennent bien le coup!

Je ne dis pas qu’il ne faut pas boire d’eau détox (j’en bois moi-même, et c’est assez bon). Mais à part si vous ne buvez pas assez et que ce breuvage vous en donne l’occasion, les bénéfices de “nettoyage de l’organisme” ne sont ni prouvés, ni avérés. Désolée.

2. Le café n’est pas le Mal de notre société, et ne finira pas par la détruire.

Oui, je sais, c’est un peu violent comme information mais je me dois de prévenir la planète. Vous pouvez boire du café en toute tranquillité et je vais vous expliquer pourquoi.

Le café est reconnu pour être un excitant, c’est la raison pour laquelle il est perçu comme un ennemi pour notre santé. De nombreuses études se sont succédées sans se ressembler pour dire d’une part que le café serait mauvais car il entraînerait plus de chances d’avoir un infarctus, et d’autre part qu’il serait bon car il diminuerait les risques d’AVC chez les femmes.

Pour couper la poire en deux, disons que le café est mauvais pour la santé s’il est sur-consommé (plus de 4 tasses par jour) et si on a déjà des problèmes de santé avant d’en boire (fumeurs, cholestérol, hypertension…). Si vous ne buvez pas un litre de café alors que vous avez déjà de l’hypertension, rien de grave ne vous arrivera.

Ce qui me chagrine le plus concernant ses détracteurs, c’est qu’ils proposent beaucoup trop souvent de remplacer le café par du thé, qui contient aussi de la caféine (enfin, de la théine quoi). De plus, le thé, lorsqu’il est pris pendant ou autour des repas, limite l’absorption du fer des aliments, ce qui peut provoquer des carences (notamment l’anémie).

Pour aller plus loin, vous pouvez lire ce dossier très complet sur le site de Consoglobe, écouter cette chronique de Martin Winckler sur le café, ou regarder ces vidéos sur le site d’allodocteurs.

3. Non, éliminer le gluten et les laitages de votre alimentation ne vous fera pas systématiquement maigrir.

En bonne asiatique, j’ai été toute mon enfance intolérante au lactose, ce qui veut dire que je ne pouvais pas digérer correctement le sucre présent dans le lait de vache. Ce sucre n’est présent que dans le lait et dans la crème, ce qui veut dire qu’une personne ne pouvant digérer ce sucre peut manger les produits laitiers suivants:

- le fromage,

- le yaourt,

- tous les gâteaux, toutes les pâtisseries et tous les desserts avec du lait cuit.

Le sucre de lait de vache est digéré par les enzymes présents dans les fromages et yaourts, et ne survit pas lorsqu’on le cuit. Il est donc inutile de se priver de TOUS les produits laitiers sous prétexte qu’on ne les digère pas. Je mangeais déjà du fromage quand j’étais petite et j’allais très bien.

La plupart du temps, on maigrit quand on suit une diète sans produits laitiers car on prive son organisme des graisses animales contenues dans le fromage et les yaourts. Choisir leur version allégée reviendrait probablement au même.

Pour aller plus loin, vous pouvez vous faire votre propre avis sur le lait en regardant ce documentaire diffusé il y a bientôt 2 ans sur France 5. Vous trouverez aussi un avis très tranché sur le blog de Dur à avaler.

Pour ce qui est du gluten, il est également inutile de s’en priver lorsqu’on ne souffre pas de la maladie de cœliaque. Le gluten permet l’élasticité de la pâte, c’est grâce à lui que le pain lève et est alvéolé. Il n’y a aucune étude qui montre que supprimer le gluten de son alimentation permet aujourd’hui d’améliorer sa santé. Le seul bénéfice que l’on peut probablement noter est que les aliments sans gluten, n’étant pas fermentescibles (susceptibles de fermenter dans l’estomac), provoquent moins de ballonnements.

Notons aussi que si l’on maigrit la plupart du temps grâce à un régime sans gluten, c’est parce que l’on se prive d’une source de calories importante: les féculents, ou aliments à fort index glycémique. En les remplaçant par des aliments sans gluten, on choisit la plupart du temps de manger moins calorique, ou des aliments plus riches en fibres qui rassasient plus, plus longtemps, avec une quantité moindre.

Voilà mes petits choux! J’espère vous avoir éclairés et que vous vous renseignerez aussi sur ces questions. Alors? On la bannit notre tartine beurrée du matin avec du café?

(cc) Amazing Almonds


Tous les épisodes précédents:

Episode 1
Episode 2
Episode 3
Episode 4
Episode 5
Episode 5 et demi
Episode 6
Episode 7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>