Humeurs

Acceptez-vous, qu’ils disaient (Episode 7)

Bonjour mes pintades, vous allez bien ? Alors, je vois que certaines viennent de se rendre compte que les couvertures des magazines de mode fleurissent des titres “Mincissez en deux semaines chrono” et “Régime 2.0“… Ne pleurez pas, je suis là. Lors des derniers épisodes de cette chronique, j’ai beaucoup parlé de reprendre une activité physique et de faire ses repas soi-même. Par contre, je n’ai pas encore parlé de mes petits trucs pour manger mieux sans passer trois heures par jour dans votre cuisine en pleurant toutes les larmes de votre corps parce que vous avez faim.

food

La femme active n’a pas vraiment de temps à perdre. La femme active crève la dalle quand elle rentre du boulot. La femme active ne peut pas rester éveillée jusque 2h du matin pour préparer son tupperware du lendemain sous peine de décéder d’une mort lente et douloureuse. La femme active a donc besoin d’un repas prêt en 10 minutes top chrono pour son dîner (et celui de sa famille), et de snacks sains à attraper en cas de fringale incontrôlable. Impossible, me direz-vous ? Impossible n’est pas Tévouille.

Depuis un petit moment déjà, Instagram regorge de photos de fitness addicts représentant des tupperwares remplis à ras bord et des sachets ziplocs pleins à craquer. Leur leitmotiv: “Fail to plan, plan to fail“. Leur nouvelle activité favorite est de préparer en une seule fois tous les repas de la semaine. Elles choisissent un jour où elles ont le temps de cuisiner pendant deux ou trois heures, et elles cuisent tout en une seule fois afin d’avoir une réserve de plats tous faits. Cette technique de préparation comporte énormément d’avantages :

- Comme vous préparez au moins cinq repas à l’avance, plus besoin de se demander ce que vous allez manger le lendemain au boulot ;

- Les repas sont sains et équilibrés, beaucoup moins d’écarts sont possibles et il y a aussi beaucoup moins d’excuses à se faire ;

- Il y a aussi beaucoup moins de gâchis : comme tous les fruits et légumes sont préparés à l’avance, soit ils sont mangés en temps et en heure, soit ils sont congelés et donc conservés pour plus tard ;

- Plus besoin de se demander ce qu’on va bien pouvoir se faire a manger : les repas sont déjà tous faits ;

- Comme on achète en gros, il est plus facile d’avoir des promotions et le prix des courses est diminué ;

- On fait une fois la cuisine dans la semaine, ce qui veut dire qu’on ne fait aussi qu’une fois la vaisselle. Ca fait réfléchir hein ?

Je pourrais allonger la liste encore et encore. La reine du meal prep, c’est Lindsay du blog The Lean Green Bean, qui propose toutes les semaines de poster des photos de ce qu’elle a préparé en gros pour toute la semaine, avec les liens de ses recettes. C’est assez astucieux, et ça change des posts des forums français sur le sujet, qui ne proposent que des recettes de gratins et quiches hyper caloriques. Et si vous vous dites que la cuisine équilibrée est fade et sans intérêt, je vous propose de faire un tour sur la chaîne youtube de Fit Men Cook, qui présente des recettes délicieuses et des techniques pour préparer vos repas en gros et à moindre frais.

Mais qu’est-ce que je viens faire dans tout ça ? Et bah, j’ai décidé que j’en avais marre de faire la vaisselle tous les soirs, et aussi de me demander ce que j’allais faire a manger tous les soirs. Et le lendemain midi. Et de gâcher la moitié des légumes que j’achetais à cause de ma grosse flemme de les cuisiner en temps et en heure. Et j’ai aussi décidé que c’était plus pratique de prendre le temps de cuisiner une fois pendant deux heures, plutôt que 30 minutes tous les soirs. Alors j’ai préparé un plan d’attaque que je me propose de vous exposer :

1. Faire ses courses intelligemment.

Parfois, faire ses courses sur internet, c’est bien pratique. Je me fournis essentiellement sur deux sites : Carré de Boeuf et Rungis Chez Vous, qui proposent des colis de viande et de légumes déjà prêts, avec livraison gratuite (à partir de 50€) et tout ça, sans avoir à bouger de chez vous. Bien pratique quand on a pas envie de passer trois heures a cuisiner et deux heures à faire les courses, et tout ça le week end. J’achète donc en gros et je me mets en mode machine dans ma cuisine.

2. Commencer par cuire ce qui est le plus long en premier.

Je commence habituellement par mes sources de protéine et mes féculents. Vous pouvez mettre, par exemple, un poulet entier dans le four et lancer une cuisson de patates en même temps. Je préfère faire cuire mes pommes de terre et mes patates douces entières au four à micro-ondes : je les transperce de petits coups de couteau, et les mets à cuire sur deux feuilles de Sopalin 6 à 15 minutes, selon leur taille. Leur goût n’en est absolument pas altéré, il faut juste en mettre au maximum 4-5 à la fois dans le four. Vous pouvez aussi cuire des légumes secs en gros, comme les lentilles qui n’ont pas besoin de trempage, les égoutter, et les mettre en sac congélation à plat. Une fois congelées, il suffira de taper le sac contre un plan de travail et de verser les lentilles dans vos ragoûts ou vos tupperwares pour les faire réchauffer. Vous pourrez trouver la technique sur le blog de Lindsay.

3. Lavez tous vos fruits et légumes et préparez-les.

Je remplis le mien d’eau, je lave les petits fruits/légumes en premier et je finis par ce qu’il y a de plus gros. Pour être sûr que vos légumes soient complètement propres et débarrassés des bactéries, vous pouvez verser dans votre eau un bouchon de vinaigre blanc ou deux gouttes d’eau de javel. Oui je sais, ça semble drastique, mais c’est ce qu’on conseille aux femmes enceintes pour ne pas avoir d’ennuis, donc ça ne peut pas nous faire de mal ! Ensuite, s’entame le processus le plus long de la préparation de vos repas : la découpe des légumes. Moi je trouve que le plus simple, c’est de procéder de la manière suivante :

- Faites bouillir de l’eau et mettez vos légumes verts (et découpés) dans un grand saladier résistant à la chaleur. Versez l’eau bouillante sur vos légumes, et couvrez le saladier avec une feuille de papier alu ou transparent. L’eau va blanchir les légumes, qui resteront croquants. Quand vous le mettrez dans vos tupperwares, il ne vous restera plus qu’à les réchauffer au micro-ondes pour parfaire la cuisson avant dégustation.

- Pour tous les gros légumes, comme les courges, je les découpe en entier et j’en fais de la soupe que je portionne et congèle.

- Pour les carottes, poireaux, poivrons, et tout autre légume qui s’achète en botte, je les découpe tous et les portionne dans des sacs congélation. J’en garde un au frigo pour des préparations rapides, et je mets les autres au congélateur.

4. Remplissez vos tupperwares / barquettes congélation.

Une fois que vos sources de fibres, féculents et protéines sont prêts, il ne reste plus qu’à mettre en forme vos repas. Je prépare généralement cinq repas (un pour chaque jour de la semaine où je ne mange pas à la maison), je garde deux repas au frigo et je mets les trois autres au congélateur. Quand j’ai besoin d’un repas congelé, je le mets au frigo le soir et le lendemain, il est parfaitement décongelé et prêt à être passé au micro-ondes.

Pour conclure, préparer ses repas à l’avance, c’est un peu comme avoir une réserve de plats Picard dans son congélateur, mais maison. Et meilleurs. Et puis, quelle satisfaction de vider complètement son frigo et de dire: “là, on a vraiment besoin de faire les courses” sans devoir faire l’inventaire de tout ce qui est périmé et devra être jeté. Je suis complètement fan de cette routine de vie qui me permet de ne pas bouffer n’importe quoi le midi, et me simplifie vraiment la vie : fini les soirs à se demander ce qu’on va manger à dîner, fini la vaisselle après manger, fini les soucis, fini, fini ! J’espère en tout cas que ça en séduira certaines, n’hésitez pas à me dire si vous avez essayé et ce que ça a donné !

(cc) Urban Combing

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>