Coeur

Mauricette, 90 ans : drogue douce pour chômeurs endurcis

Article sélectionné par Bolo lors de sa semaine de Rédaction en Chef.

Plus efficace qu’un Guronsan, un rail de coke ou un shot de vodka, il y a des rencontres qui vous reboostent un chômeur pour plusieurs mois ! Mauricette – 90 ans – est de celles-ci.

mauricette4

Fraîchement catapultée vendeuse dans une boutique de laine pour arrondir tes fins de RSA, tu te demandes encore ce que tu fais là quand Mauricette te met le grappin dessus. Entre vous, ça part plutôt mal : elle te secoue et t’engueule parce qu’elle voit bien que le tricot, t’y cales que dalle. Tu sens rapidement que ton blabla habituel ne suffira pas. Avec Mauricette, il vaut mieux jouer la carte de l’honnêteté. Tu avoues donc piteusement n’avoir jamais touché d’aiguilles à tricoter de ta vie ou alors peut-être une fois pour te battre avec tes frères, mais t’es pas sûre que ça compte…

Intérieurement, tu te marres en pensant à l’acharnement avec lequel ta mère a tenté, en vain, de t’initier aux joies du tricot. Mais toi, vaillamment, tu résistais. Tu seras businesswoman pas femme d’intérieur, les aiguilles ok, mais sur tes talons et c’est tout. Résultat aujourd’hui, t’es ni businesswoman, ni femme d’intérieur et même pas armée pour faire face à Mauricette.

Comme d’hab’, tu tentes de te rattraper aux branches et deux, trois vannes bien senties suffisent à te mettre Mauricette dans la poche. Yeux rieurs et sourire malicieux, elle commence même à te plaire ! Du coup tu t’emballes un peu, et tu finis par te confier. Tu lui parles de ton statut social : jeune diplômée au chômage, de tes études, tes projets, tes rêves. Mauricette écoute, elle comprend.

Ton école, elle la connaît et ça t’en bouche un coin. Aussi conquise qu’impressionnée, tu l’écoutes sans broncher embrayer sur les articles qu’elle a lus sur Internet et sur ses échanges de mail avec ses petits-enfants. Pour finir elle te dit d’y croire, que tu vas y arriver et que tu peux lui faire confiance parce que elle, la vie, ça fait 90 ans qu’elle la pratique !

Quand elle repart, tu es regonflée à bloc. Sous ses airs revêches, c’est une leçon d’optimisme, la Mauricette ! De la pure cam’ pour chômeurs qui vaut bien des conseillers Pôle Emploi !

(cc) elitatt

4 Responses to “Mauricette, 90 ans : drogue douce pour chômeurs endurcis”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>