Humeurs

« Et toi, tu recherches quoi ? »

Si vous avez tenté l’expérience des sites de rencontres, vous avez sûrement déjà eu à répondre à cette sympathique question. A ça, plusieurs réponses et réactions possibles : « Je cherche le grand amour, je cherche à me poser, à avoir des enfants, trouver l’homme de ma vie quoi ».

«  Et toi, tu recherches quoi ? »Alors là, j’aimerais qu’on me dise quel mec, même si c’est secrètement ce qu’il cherche aussi, va répondre « Hey, super ton projet ! Tu es une fille qui sait ce qu’elle veut, c’est génial ! On va boire un verre alors ? ». Non, vous voyez, c’est bien trop direct, une femme ne peut pas décemment dire ça.

Vous passez pour une sorte de folle qui va vouloir l’emprisonner dans ses griffes et lui mettre un collier ad vitam dès qu’elle l’aura vu. Donc vous vous contenterez de l’acceptable « J’aimerais quelque chose de sérieux ». Ce qui, quand même, met une pression certaine à l’homme derrière son écran.

« Je cherche à m’amuser, enfin un plan cul quoi ». Bingo, le mec de l’autre côté de l’écran pense ça y est, vous êtes open à tout, et à tout le monde. Dans sa tête, c’est bon, c’est la partie de jambes en l’air assurée. Vous avez donc ensuite droit au subtil « Ok, chez toi ou chez moi ? ». Ce à quoi, vous tentez « On va peut être boire un verre avant non ? ». Stupéfaction totale de la part de votre interlocuteur : « Mais quel intérêt ? ».

Comment te dire… Tu es peut-être un psychopathe/crétin/moche/tout un tas de trucs qui va me couper la libido en quelques secondes, ce serait dommage que je me retrouve coincé avec toi dans un appart, non ?

Enfin, vous avez l’alternative, réaliste : « Je ne sais pas, ça dépend de la personne », qui a fait ses preuves. Mais enfin, à utiliser avec précaution, car ça laisse sous-entendre que vous êtes quand même open pour un petit coup si l’occasion se présente. En tout cas, soyez sûres que lui, c’est ce qu’il retiendra de cette information. Les mecs « sérieux » quant à eux, se diront « Encore une qui ne sait pas ce qu’elle veut… ».

Mais, chers amis mâles, ce que vous semblez oublier là : c’est que, quel que soit ce qu’on annonce :

1) ce n’est pas dit que vous fassiez l’affaire, même si votre projet est le même ! D’ailleurs il est possible que vous nous plus, vous ne nous trouviez pas à votre goût, si géniales et canon que nous sommes ! Bon ok, pour le deuxième cas (plan cul), je suis peut-être naïve…

2) on est toujours à temps de changer d’avis en cours de route, après vous avoir rencontré. Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais moi ça me fait toujours sourire quand j’entends : « Ca y est, je suis prêt-e à me caser. Je ne veux plus d’histoires sans lendemain » ou encore « Sérieusement, je PEUX PAS me mettre en couple quoi. J’ai juste envie de profiter !! »

Sérieusement, vous allez me faire croire que la première, après 9 mois d’abstinence, va dire non au bel étalon qu’elle trouve irrésistible qui se trouve juste à 3 cm de sa bouche, sous prétexte qu’il ne veut rien de sérieux ? Et que la deuxième, va cadenasser son cœur à double tour, et dire non à celui qui ressemble à l’homme de sa vie ?

Sans pour autant être partisane du célèbre « L’amour, ça te tombe dessus sans que tu t’y attendes » (parce qu’entre nous soit dit, ça commence à faire un moment que je ne m’y attends pas), je fais partie de ceux qui laissent une possibilité à la surprise, à l’inattendu. A ce que les rencontres nous questionnent, nous perturbent, nous fassent changer d’avis. Et par tout ça, nous apprennent sur nous-mêmes, nous fassent grandir et évoluer.

On aspire tous à garder nos principes, nos convictions, pensant que ce serait une faiblesse de céder aux tentations qui vont à leur encontre. Alors que finalement, n’est-ce pas ce qui est le plus intéressant ? Se laisser aller, accepter l’inconnu, découvrir… ? J’ai tellement vu autour de moi de personnes rangées dans leurs idées, prônant le célibat à tout va, et qui, du jour au lendemain, ont plié bagages pour vivre à deux à des kilomètres de chez eux…

Je me souviens de cette bonne blague qui a circulé sur Facebook à propos des statuts amoureux, dans lesquels les célibataires aigris cochaient la case « En attente d’un miracle ». Pour moi, « miracle » veut bien dire surprise, changement, ce à quoi on ne s’attend pas, ce qui va nous bouleverser et nous surprendre.

Partant de là, à cette fameuse question,  j’aurais bien envie de leur répondre : « Je cherche à être agréablement surprise ». Mais bizarrement, je ne suis pas sûre que de récolter un franc succès…

(cc) Chung Ho Leung

3 Responses to “« Et toi, tu recherches quoi ? »”

  • Pour ma part à cette question qui m’a été posée par un bel inconnu via adopte un mec, j’ai répondu “un feeling”.

    Ca aurait pu être un plan cul, ca peut être l’histoire d’une vie, toujours est il que feeling il y a eu et que ca fait 5 ans qu’on est ensemble !

    Donc je pense que tu peux tenter ta réponse que je trouve très habile ;-)

  • Je n’aime pas trop qu’on me pose cette question trop vite. Je trouve que ça ne sert à rien de la poser au bout de 5 min de discussion seulement, et c’est malheureusement souvent le cas. Du coup je réponds toujours “rien, je suis là pour passer le temps, et qui sais…”. Ce qui est vrai et résume bien les choses. Mais parfois on m’a reproché cette réponse. Je faisais perdre du temps à ces messieurs qui eux cherchaient quelque chose de précis (un plan cul en l’occurrence).

  • Nono

    c’est ce que j’ai vécu, maintenant j’ai trouvé une femme, que ça fait 5 ans que l’on est enssemble. ont rigolent tous les deux, ont s’aident, ont se complètent, on vit….. malgrès cet accident de la voie public que l’on a eu à des années écart, nous, nous pacsons et ça étonne tout le monde. je souhaite au lecteur de cette réponse, qu’il suive son chemin, sans se prendre la tête. et surout qu’il laisse aller la vie si tu fais comme moi, tu verras tu vas y arriver à trouver quelqu’un qui te conviens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>