My Space

Toi

Ma déesse aux yeux d’Extrême-Orient

( I )

 

La nuit dernière, déjà, j’étais dans tes bras.

Je traîne encore partout le goût de toi.

Mes lèvres, ma peau, mes os,

Amarrés à tes flots,

Recouverts de tes copeaux.

 

Onctueuse ondine sculptée d’écume,

Sans fin je fume tes rondes brumes,

Tes vapeurs tendres, ta douceur plume,

Ta peau satin, ta chatte prune.

 

Nous le faisons au ralenti,

Tous nos gestes sont dans l’infini,

Douces ébauches, tendres effleurements,

Écoute de l’autre, attentivement.

 

Puis lente descente, en m’embrassant,

Quand tu me prends entre tes dents.

 

Ma tige en toi comme une fleur,

Tes lèvres soies, ta langue cœur,

Tes joues creusées de m’aspirer

Se mettent très vite à rougeoyer.

 

Voilà mon tour, tu me saisis,

Me plaques flou ton divin fruit.

Comme si j’étais dans le déni,

Sourd et aveugle de mon envie.

 

La bouche fendue, la langue tendue,

Je le goûte tout en retenue,

A chaque touche quand tu frémis,

Mes lents baisers sont des folies,

Dont tu jouis, dont tu gémis.

 

Tu te craquelles, te liquéfies,

Tu te contractes et te durcis.

Je bois la source, avec furie,

La fontaine même de ma vie.

 

[…]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>