Histoires

Acceptez-vous, qu’ils disaient (episode 6)

  • Bonjour les meufs, me revoilà, plus énergique que jamais, pour de nouvelles aventures corporelles. Non, ceci n’est pas un article à teneur pornographique 100% Back Room, mais bien moi, de retour pour vous partager mes expériences sportives et alimentaires.
  • Acceptez-vous, qu’ils disaient (episode 6)Oui, alors je sais. Le mois de décembre n’est pas exactement le plus propice à la joie d’aller faire du sport et de manger des salades (enfin si, peut-être pour les chèvres et les mannequins) mais comme je suis un peu folle et assez masochiste, j’ai décidé de me lancer le défi d’essayer le plus de méthodes sportives possibles afin de vous en faire le résumé et de vous communiquer mes impressions par la suite.
  • Pour commencer, j’ai décidé d’essayer « 30 day shred » de Jillian Michaels, méthode qui propose de combiner une routine sportive JOURNALIERE (oui, moi aussi j’ai eu très peur en l’essayant, et j’ai eu raison) et un programme alimentaire avec assez de recettes pour tenir 30 jours.
  • Comment ça marche ? 
  • La méthode est sur support vidéo, et se décline en 3 niveaux qu’il faut passer tous les dix jours. Bien évidemment, le niveau 3 est trois fois plus dur que le niveau 1, mais si jamais vous pensez que le niveau 1 est facile, c’est que vous êtes Teddy Riner et que vous n’avez aucunement besoin de vous remettre au sport (et comme vous faites deux têtes de plus que moi, vous êtes mon copain).
  • Jillian Michaels a créé une méthode qui combine l’endurance avec des exercices de force pour redéfinir ses muscles tout en perdant le gras superflu. Les exercices sont intenses et sans temps de repos, et doivent être effectués pendant 30 jours sans arrêt pour produire des résultats visibles. Le matériel demandé pour suivre les vidéos est des petits haltères et un tapis de sol, mais je suppose qu’il est tout à fait possible de réaliser les exercices sur une serviette avec des bouteilles d’eau en guise de poids. Les exercices étant assez intenses, même pour quelqu’un qui pratique régulièrement le sport, Jillian présente ses exercices avec une version modifiée pour les exercices les plus durs (comme les pompes par exemple).
  • Pour le régime alimentaire, c’est plutôt simple, un PDF traînait sur Internet sur lequel toutes les recettes planifiées sur 30 jours étaient répertoriées. Bien évidemment, il n’y a pas d’ordre particulier à suivre, on peut prendre les repas du matin, midi, goûter et soir les jours que l’on veut, il y a un planning mais on est pas obligé de s’y tenir et c’est tant mieux. Donc en gros, si vous voulez manger tous les jours le même petit déj’, le même déjeuner et le même dîner pendant trente jours de suite, vous pouvez, et ce, même si vous prenez le risque que je vous traite d’autiste de la bouffe.
  • Mon expérience : 
  • Tout d’abord, je tiens à dire que je suis une mauvaise fille et que j’ai simplement suivi la méthode sur youtube avec des vidéos postées illégalement (Oh c’est mal), parce que je suis tombée par hasard dessus et que j’avais grave la flemme d’acheter le DVD (et d’ailleurs je ne suis pas sûre que je puisse trouver ces DVD en version française, alors à quoi bon). Et c’est justement à cause de ça que j’ai commencé la méthode sans le régime alimentaire (ce qui est mal), pendant 7 jours de suite (ce qui est con) avant de m’apercevoir qu’il y a un régime alimentaire à suivre. J’ai donc tout recommencé depuis le début (le masochisme dont je parlais un peu plus haut), afin de reprendre le tout dans le bon ordre. Vous avez bien compris, j’ai fait le « 30 day shred » pendant 37 jours et je suis une putain de tarée.
  • Le côté sportif :
  • Je me suis remise au sport récemment, comme vous le savez surement, et je pense avoir une bonne condition physique, même si je me trouve un peu lourde à porter des fois. Mais je dois avouer que le premier jour du niveau 1 a été un calvaire sans nom. J’ai dû m’y reprendre à deux fois avant de vraiment commencer la méthode parce que je n’arrivais pas à suivre la vidéo jusqu’au bout, trop mal aux bras, trop essoufflée. Et puis, avec des efforts acharnés, j’ai réussi à faire une séance en entier. Je peux vous dire qu’à la fin de la séance, je me suis dit que d’avoir une baignoire était un cadeau du ciel, que l’eau chaude était meilleure que toutes les pizzas au pepperoni de la Terre et que l’endorphine c’était meilleur que tout.
  • Et puis, il y a eu le lendemain. Et là, je me suis souvenue de ce que c’était que des courbatures. Et ça fait mal. Et vous savez ce qui fait encore plus mal ? C’est de faire du sport le lendemain sur ses courbatures. Mais bon, je l’ai fait. Et ce pendant trois jours de suite. J’ai pas trop beaucoup aimé ça. Surtout qu’on m’a toujours dit de ne jamais faire une séance de musculation et d’endurance le même jour, et qu’il était préférable de ne pas travailler les mêmes groupes musculaires deux jours de suite.
  • Vu que la méthode a fait ses preuves (les photos d’adeptes abondent sur internet montrant leurs résultats au bout de trente jours), et que quand j’étais à la fac, je courais tous les jours et que je n’ai jamais eu de problèmes physiques grâce à la course à pied, je n’ai pas cru nécessaire de modifier la méthode afin qu’elle soit plus facile (et encore du masochisme). Et puis, si ce n’est pas difficile, ce n’est pas un défi. Pour être tout à fait franche, les cinq premiers jours ont été un calvaire, et j’avais l’impression que mes muscles n’étaient que douleur et damnation. Et les 5 derniers jours du niveau 1 se sont mieux passés, même si la lassitude a quand même pris le dessus pendant le week-end, et puis surtout, faire les mêmes exercices sportifs pendant 10 jours, c’est super long.
  • Le côté alimentaire :
  • Je ne suis pas trop fan des régimes alimentaires, voyez-vous. Mais je voulais poursuivre l’expérience jusqu’au bout et quand j’ai vu les recettes, je ne me suis pas plus posée de questions que ça, vu que ça n’avait pas l’air si restrictif. Je suis sûre que ça doit l’être pour certaines personnes hein, mais vu que Jillian Michaels est coach sportif en Amérique, et que les américains ne sont pas réputés pour leur mode de vie sain et leur alimentation riche et variée, ce régime alimentaire n’a l’air d’être que du bon sens avec un peu de salade et des produits frais. Rien de transcendant, à part l’utilisation massive de haricots secs (haricots rouges, pois-chiches…) qui m’a fait penser que je devrais peut-être en manger plus souvent, c’est beaucoup plus digeste que les pâtes ou le riz.
  • Gros point positif, les recettes additionnelles végétariennes à la fin du PDF, absolument délicieuses et vraiment utiles. Point plutôt négatif (mais pas tant que ça), l’utilisation plutôt fréquente de produits laitiers dans les recettes, et la petite intro qui dit de préférer les produits à base de noix de coco plutôt que le soja. L’aversion pour le soja de Jillian, qu’elle explique dès qu’elle le peut, est due au fait qu’aux USA, le soja est une plante utilisée partout, tout le temps, sujette aux OGM et à mort bourrée de pesticides.
  • Comme chez nous, il n’est possible de trouver du soja que dans la section bio des magasins, je pense que nous autres, français, n’avons pas grand chose à craindre (mais il est encore temps de me prouver le contraire, moi qui suis intolérante au lactose et qui a été élevée au lait de soja). Et utilisée en trop grande quantité, la noix de coco est laxative (pauvres participants de Koh lanta), je me permettrais donc de mettre un petit bémol là-dessus. Jillian dit aussi dans son intro que si vous n’aimez pas les boissons à la coco, et que vous préférez les produits laitiers, dépensez quelques centimes de plus pour acheter du bio. A vous de voir, moi, j’essaye de réduire les produits laitiers.
  • Les résultats :
  • Je dois dire que j’ai beaucoup souffert physiquement parlant en commençant cette méthode, et que de passer chaque palier est un enfer. Je trouve aussi que les étirements sont vraiment trop peu présents et je conseille vivement à chacun de faire plus d’étirements que ce qui est montré à chaque fin de séance afin de ne pas avoir autant de courbatures que moi j’en ai eus. Je vous conseille aussi de couper le son si vous ne parlez pas anglais, car Jillian parle beaucoup, que les méthodes de sport américaines ne sont pas les mêmes qu’en France et que les encouragements réguliers sont de mise, ainsi que les explications sur les exercices. Alors si vous n’êtes pas blabla américain, faites l’impasse sur le son.
  • J’ai perdu quelques centimètres aussi grâce à cette méthode, je n’en suis pas peu fière en cette période de fêtes, et je trouve que je digère beaucoup mieux que quand je ne faisais du sport qu’un jour sur deux (il faut dire que de sauter partout tous les jours, violente carrément ton système digestif). Je cuisine beaucoup plus et je prends beaucoup moins de temps à faire le dîner, j’ai pris quelques habitudes tirées des recettes du régime pour m’organiser en semaine.
  • Soyons honnêtes, ce n’est pas un manuel miracle qui vous fera perdre 10 kilos en un mois, mais c’est un bon début pour prendre de bonnes habitudes sportives et alimentaires. Je ne pense pas que j’aurais pu tenir plus des 30 jours convenus (même si j’en ai tenu 37, je sais), mais une fois qu’on a justement tenu trente jours, on a envie de continuer afin d’être encore plus en forme et de rester sur la même lancée. Alors, 30 jours de sport en continu, c’est de la folie ou c’est un bon défi ? 
  • Les vidéos de 30 day shred sur Youtube 
  • Niveau 1 : http://www.youtube.com/watch?v=1Pc-NizMgg8
  • Niveau 2 : http://www.youtube.com/watch?v=QKdJ9jJv594
  • Niveau 3 : http://www.youtube.com/watch?v=RjS2Sx45NNs&playnext=1&list=PL2E97E701BB65C995&feature=results_video
  • Et n’hésitez pas si vous voulez que je joue le cobayes pour essayer des méthodes sportives, exercices de magazines féminins, cours de fitness ou que sais-je encore !
  • (cc) Jekkone

One Response to “Acceptez-vous, qu’ils disaient (episode 6)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>