Coeur

A.M.O.U.R.E.U.S.E.

Article sélectionné par Bolo lors de sa semaine de Rédaction en Chef. 

Ma vie amoureuse de ces dernières années me porte souvent à tirer la conclusion que je ne suis peut-être pas faite pour être en couple. La succession d’essais infructueux me porte parfois à penser que je vivrais mieux ma vie seule plutôt que d’essayer à tout prix de me plier, de me changer et de m’adapter à une vie que n’est peut-être pas faite pour moi.

5637235087_31d1e3379f_z9

Il y a des jours où l’auto-conviction (ou martelage intellectuel, appelez ça comme vous voulez) fonctionne bien et où je m’imagine vivant ma vie célibataire, entourée de ma famille, de mes amis, de mes collègues, et de ma RDQF (Relation Dysfonctionnelle Qui Fonctionne pour ceux qui n’auraient pas lu “Un autre type d’ami” ou qui auraient la mémoire courte).

Cela dit, il faut être honnête et admettre que la réalité, ma réalité, revient souvent à la charge et que mon véritable moi a tendance à prendre le dessus (pour ne pas dire que l’éternelle romantique que je suis aux dires de certains, reprend les reines… et sa place légitime). Ces jours-là, une conclusion s’impose à moi : JE VEUX ETRE AMOUREUSE !

Je veux sursauter à chaque fois que mon téléphone vibre et que je reçois un texto et avoir un sourire niais en le lisant. Je veux frissonner de plaisir à retardement en pensant à tel baiser ou telle caresse de la veille. Je veux sourire toute seule en repensant à un moment partagé avec celui qui occuperait mes jours et mes nuits. Je veux arriver au bureau complètement défoncée de fatigue suite à une nuit de folie (à dormir ou à faire l’amour).

Je veux successivement perdre 3 kg, faute de ne pouvoir me nourrir que d’amour et d’eau fraîche, puis reprendre 5 kg en découvrant les talents de cuisinier de mon homme. Je veux pouvoir prononcer ces quelques mots : “mon homme”. Je veux me préparer le matin en pensant à la réaction qu’il aura quand il me verra dans cette jupe et ces talons. Je veux pouvoir lire l’amour et le désir dans ses yeux.

Et le bonheur dans celui des gens autour de nous, heureux de nous voir si bien ensemble. Je veux passer un week-end complet au lit, en complète autarcie, et ce, sans scrupule, aucun. Je veux voir ces traces rouges sur mon nez et mon menton, que personne d’autre que moi ne voit mais qui me rappellent à quel point j’ai embrassé cet homme avec une barbe naissante (et à quel point mon visage – et le reste de mon corps – n’en avait plus l’habitude).

Je veux avoir des crampes aux joues à force de lui sourire. Je veux tout oublier (de ma liste de course, à ma prochaine réunion sans parler de l’anniversaire de ma mère) tellement j’ai la tête ailleurs. Et en même temps, marquer d’un fer blanc ces moments si précieux comme notre premier baiser ou la première fois où il m’appellera par le petit surnom qu’il m’aura trouvé.

Bref, je veux perdre pied, sortir de ce confort et de cette forteresse que représente souvent le célibat. Je veux laisser l’imprévu entrer dans ma vie, laisser autre chose que moi-même donner une direction à ma vie et me laisser surprendre.

(cc) Nina Matthews Photography

7 Responses to “A.M.O.U.R.E.U.S.E.”

  • Quand j’ai lu “un autre type d’ami” je me suis dis “merde, merde, merde” pourquoi j’ai lourdé violamment et sans raison aucun mon RDQF à moi? elle a raison Frenchie!!!!! Et bien maintenant que je lis “AMOUREUSE” je pense qu c’est simplement parce que moi aussi j’avais envie d’être amoureuse et que mon RDQF ne faisait que me conforter dans l’idée que j’étais une femme indépendante, forte, libre, épanouie, et accomplie, qu’en plus j’avais le sexe à volonté et à disposition sans avoir à repasser les chemise, mais on est d’accord Frenchie il est temps d’ouvrir la porte de son chateau fort!!!! c’est sympa aussi de perdre pied, et d’avoir le coeur qui palpite;) en tous cas je te le souhaite

  • Seal of approval. Pour les papillons dans le ventre, les vibrations dans tout le corps, les sourires niais et tout le tatim. OUI !

  • Très beau texte ! Je m’y retrouve tellement…

  • Mais oui ! c’est tout à fait ça, et c’est ça que je veux aussi là maintenant tout de suite !

  • Et pourtant, au risque de casser le mythe, parfois, être amoureuse, quand on a vécu pendant des années une vie sentimentale en dents de scie, c’est une merde noire. En effet, il arrive qu’on estime ne pas mériter cet amour, cette situation confortable ; il arrive qu’on en vienne à se demander si on ne trahit pas la confiance de l’autre… Laisser entrer l’imprévu dans sa vie, c’est accepter de modifier totalement certaines valeurs qu’on avait ancré en soi, ce qui n’est pas une chose évidente.
    Exemple : Mazel Dov, j’ai trouvé l’homme de ma vie, je suis en train d’acheter un appartement avec lui et je suis même prête à porter des enfants. Sauf que. Tout le monde est persuadé que je suis heureuse, or je suis au fond du trou. Pourquoi ? Parce que j’estime ne pas mériter ça. Ce mec est juste ce qu’il me faut en termes de valeurs, de compréhension (nous sommes tous les deux atteints du syndrome d’Asperger), mais l’aimer me fait mal, parce que j’ai peur de le faire souffrir, parce que je me suis toujours persuadée de donner ma vie au Christ (car oui, avant de le rencontrer, je me renseignais pour entrer dans une congrégation)…
    Trouver l’homme de sa vie, être amoureuse en général, c’est ce que tout le monde nous souhaite, mais ça implique un looooooong travail sur soi pour savoir ce que l’on désire réellement quand on vit à deux.

  • Moi je suis complètement fan de ce texte. C’est vrai que parfois, l’amour c’est compliqué, ça exige des remises en question de soi, et c’est pas toujours facile. Néanmoins, je pense qu’il faut savoir profiter de ce qui est magique là-dedans, et se laisser porter par ces sentiments décrits ici. Car c’est rare, et c’est tellement bien …

  • @Bolo : T’inquiète, ce n’est pas parce que ça me rend malade que je quitterais mon cher et tendre. Je tuerai ma mère, en vérité, pour avoir son regard sur moi tous les matins en me disant “Bonjour, toi”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>