My Space

J’ai testé pour vous: L’épilation intégrale

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un sujet dont on parle trop peu, et qui ne devrait pas être passé sous silence : l’épilation intégrale. Oui, toi au fond de ton canapé ou de ton lit, et qui me lis avec ta tisane aux fruits rouges ou ton thé vert, je vais te parler de ma préoccupation numéro un du moment parce que je sais que toi aussi tu te poses plein de questions sur l’épilation. Oui, je le sais. Pose cette tasse maintenant, tu vas tout renverser.

 Après moultes réflexions, et aussi une repousse particulièrement désagréable de mon rasage du maillot (sisi, ça gratte et ça pique), je me suis demandé s’il était possible de faire une épilation digne de ce nom seule, quand on est brune que nos poils ressemblent à ceux d’une brosse à dents dure au manche rouge et qui te fait saigner les gencives quand tu l’utilises. Ensuite, j’en ai parlé à une copine esthéticienne, qui m’a dit qu’il ne fallait pas faire polytechnique pour y arriver mais qu’il fallait se soumettre à quelques règles simples que je m’en vais de ce pas te communiquer :

1. D’un produit exfoliant tu te muniras : et ceci pour laisser une peau douce, débarrassée de peaux mortes et sans poils incarnés.

2. De talc tu t’empareras : simplement parce que la zone est sensible et sujette à l’humidité. Les aisselles aussi. Donc avant de s’épiler, il est préférable de talquer la peau pour éviter que la cire ne colle à la peau et non aux poils.

3. De la cire sans bandes tu utiliseras : la cire avec bandes c’est vraiment trop contraignant pour une zone qu’on ne voit complètement qu’à l’aide d’un miroir. Et puis je trouve que la cire sans bandes sent meilleur.

4. En plusieurs fois tu t’y prendras : surtout la première fois. Parce qu’on douille sérieux. Evidemment, on d’habitue avec le temps, mais la première fois fait mal, et pas qu’un peu. Pour être claire, normalement, on étale la cire par petites zones, en étirant la peau au maximum pour atténuer la douleur.

Voilà. Alors je vous conseillerais quand même, avant de vous lancer dans le grand bain, d’aller chez l’esthéticienne dépenser 30 euros pour voir comment elle fait (et avoir très mal) pour ensuite reproduire tout ça à la maison devant la glace. Le conseil pratique perso, ce serait d’attendre que votre homme soit parti, et de prendre du temps pour vous (une heure pour moi la première fois) histoire de ne pas vous lancer dans la précipitation et de ne plus pouvoir vous asseoir pour les trois jours à venir.

Je vous rassure, la deuxième fois tout se passe beaucoup mieux (au bout de trois semaines pour ma part), on prend l’habitude assez rapidement et on d’épile de plus en plus vite. On a aussi de moins en moins mal.

Et puis si jamais avec tout ça, ça ne marche pas, montrez le pot de cire encore plein à votre homme et menacez le de lui épiler les jambes pendant la nuit s’il n’est pas sage.

Alors, convaincue ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>