cinoche

J. Edgar…

Un film avec Clint Eastwood, qui plus est avec Leonardo di Caprio, nous ne prenions pas beaucoup de risques, du moins, c’est ce que nous nous disions en nous rendant au cinéma… Et bien, finalement, il faut se méfier de temps en temps des choses fondées…J. Edgar…Si nous avions été Américains, nous aurions peut-être été davantage « pris par l’histoire » mais cela n’étant pas le cas, nous avons eu l’impression que nous regardions passivement défiler les images devant nos yeux.

La photographie est sombre, la voix de di Caprio est extrêmement monocorde (nous avons vu le film en V.O.), les flashbacks sont incessants ; tout cela concorde à rendre le film très lent et limite ennuyeux. De plus, Armie Hammer qui joue le rôle de Clyde Tolson est grimé d’une façon qui frise le ridicule : il est vieilli à l’aide de latex mais l’effet escompté tombe à l’eau puisqu’il ressemble plus à Doctor Doolittle qu’à une personne du troisième âge !

Clint, tu devrais peut-être arrêter les personnages historiques

Le film explore la vie publique et privée de l’une des figures les plus puissantes, les plus controversées et les plus énigmatiques du 20e siècle, J. Edgar Hoover. Incarnation du maintien de la loi en Amérique pendant près de cinquante ans, J. Edgar Hoover était à la fois craint et admiré, honni et révéré. Mais, derrière les portes fermées, il cachait des secrets qui auraient pu ruiner son image, sa carrière et sa vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>