cinoche

Polisse, pas lisse

Traumatisant, bouleversant, stupéfiant, les qualificatifs manquent pour définir ce film. Il porte à la réflexion. Il nous donne à voir les dérives sexuelles de notre société.

En immersion dans la Brigade de la Protection des Mineurs…

Polisse, pas lisseCette œuvre suit le quotidien de la brigade de la protection des mineures d’un commissariat du XIXe arrondissement  de Paris. Elle traite chaque jour des dossiers difficiles. Des arrestations de pédophiles, de parents coupables d’incestes, d’adolescents violeurs se succèdent. Le but de ces policiers est de  protéger les enfants des dérives sexuelles des adultes. Les enfants sont victimes.

Ces professionnels les aident à faire face à ces problèmes. Être reconnu comme victime constitue le premier pas dans leur reconstruction future.Touchés, parfois au plus profond de leur âme, ils cherchent à faire avancer la justice. Ils se battent parfois pour des causes que d’autres jugeraient perdues. Ils vivent leur métier avec leurs tripes, leur humanité. Parfois, ils se laissent déborder par leurs affects.  La réalité finit toujours par leur exploser en pleine figure. Ils ne cessent de  gèrer souvent  des drames humains. Ce film traduit très justement la complexité de leur métier. Parfois leur vie personnelle prend le pas sur leur vie professionnelle. Dommage que l’on ne voit pas la clôture de certains dossiers.  La succession des affaires nous ferait presque perdre le fil de l’histoire.

Une société malade
Ces affaires de mœurs nous rappellent les faits divers. nous dépassent. La pédophilie, l’inceste sont des crimes réprimés par la loi et l’ensemble de la société. Pourtant elles ne cessent d’alimenter les médias et les conversations. Elles révèlent la monstruosité dont font preuve certains humains.

Certaines scènes du film sont d’ailleurs insoutenables. Une mère semble trouver normale de secouer son enfant. Ensuite elle explique le plus naturellement possible qu’elle pratique des attouchements sexuels sur ses enfants. Cette situation ne lui pose aucun problème comme si elle l’avait appris dans un manuel d’éducation. Un grand père commet l’irréparable avec sa petite fille sans prendre conscience du mal qu’il lui fait. Pourquoi infliger tant de souffrance à un enfant ? Il représente l’innocence.

Une adolescente n’est pas choquée de faire des fellations pour récupérer un smart-phone. Où va le monde ? Comment des filles et jeunes hommes peuvent participer à des tournantes sans se rendre contre qu’ils commettent un crime sexuel.

Ces histoires me révoltent au plus haut point. J’ai été sensibilisée à ces problèmes de société par mon père. Quand j’étais plus jeune, il était éducateur spécialisé. Il a été confronté à ce genre de situations sociales difficiles. Ce film m’a donc  rappelé certaines discussions que j’avais pu avoir avec lui.

Une succession de destins croisés
Ce film ne rend pas seulement compte des affaires de mœurs mais il révèle aussi la vie interne d’une brigade de protection des mineurs. Entre franches rigolades, prises de têtes, débat houleux, discours graveleux, ces policiers arrivent à se détendre. Pour ne pas tomber, il faut qu’ils se serrent les coudes. Certains arrivent à s’épancher. D’autres finissent par être ronger de l’intérieur jusqu’à être en rupture avec eux-mêmes et le monde extérieur.

Le destin de Mélissa photographe du ministère de l’intérieur croise celui de Fred, l’écorché vif du groupe. Deux mondes se rencontrent. Les premiers contacts ne sont pas  au beau fixe. Ces frictions annoncent le début d’une idylle trop attendue. Cette histoire  ne fait qu’apporter de la légèreté à l’ensemble du film. Ces moments de longueur auraient pu être supprimés. Dommage que l’on ne sache pas ce que devient le projet photographique de Mélissa. Trop de destins se croisent. Il est donc difficile de tous les suivre.

Ce film montre bien l’envers du décor. Il donne aussi une bonne image de la police. Il lui apporte de l’humanité. Troublant, désarçonnant, ce film a clairement une veine sociale.  Bien que certains moments ne sont pas utiles l’ensemble du film est plutôt réussi. C’est donc une œuvre cinématographique à ne pas rater.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>