cinoche

Tintin : œuvre cinématographique ou objet commercial ?

Tintin est l’un des reporters les plus célèbres. De nombreuses générations ont été bercées par ses aventures : d’abord par les bandes dessinées puis par les dessins animés et les films.

Tintin : symbole des grands reporters

Tintin : œuvre cinématographique ou objet commercial ?On a vu Tintin marché sur la Lune, nous l’avons suivi sur les traces des Pharaons, il a aussi contribué à la lutte contre les narcotiques. Il a aussi vécu des aventures chez les Picarros ou encore au Congo. Il correspond à l’image mythique du grand reporter, part sur le terrain, enquête parfois au péril de sa vie et contribue aussi à faire régner l’ordre. Toujours tenace, il finit toujours par s’en sortir. Son crédo : aller chercher la vérité coûte que coûte. La Vérité, sinon Rien. Il ne recule devant rien et le danger ne lui fait pas peur. Il relève tous les défis et véhicule une certaine vision de la société. Il ne faut pas oublier que Hergé écrit à l’époque où la Belgique était encore un empire colonial. A travers Tintin, il transmet aussi sa vision des choses. Certaines bulles nous paraîtraient racistes… Hergé s’est sûrement inspiré d’Albert Londres  pour créer le personnage de Tintin. Milou est son plus fidèle allié. Ces adversaires le respectent mais le craignent aussi. Avec ses acolytes (le professeur Tournesol, le Capitaine Hadock, les Dupond et Dupont…), il se trouve parfois dans des situations insolites.

Tintin : objet commercial

Bien avant la sortie du film de Spielberg, Tintin était déjà un objet commercial rentable. Les Bandes dessinés, les DVD, les stickers, des jeux de cartes ou de société, des jeux vidéo, des montres, des T- shirts ou des mugs se vendent depuis longtemps. La sortie du film Tintin et la Licorne ne fait que relancer le business. La gamme de produits va sûrement s’étendre. Surtout que la sortie du film intervient juste avant la période de Noel. De nombreux enfants commanderont des jouets en rapport avec Tintin. L’intérêt commercial  repose sur le fait que les aventures de ce personnage touchent toutes les générations. Nos grands-parents connaissent Tintin, nos parents ont aussi été bercés par Tintin et… nous aussi.  A chaque génération, les enfants l’ont considéré comme un héros. Il représente le héros des temps modernes. Pour s’attaquer à ce monument, il faut être un véritable fan de Tintin. Spielberg en est un.

Le Tintin de Spielberg

Tous attendaient le Tintin de Spielberg. Grand réalisateur de films de Science-Fiction, Steven Spielberg s’attaque ici à l’univers de la Bande Dessinée. Ce projet monumental dormait depuis plus de vingt ans. Il aurait pu sortir depuis longtemps si la veuve de Hergé ne s’y était pas ardemment opposée. Finalement, Spielberg a pu acheter les droits et s’est donc lancé dans cette aventure. Le but était de rester le plus fidèle possible à l’œuvre du dessinateur Belge. Comment adapter sans trahir, telle est la question !

Aujourd’hui la technologie numérique a envahi nos écrans. La 3D si elle change notre perception, est utilisée comme argument commercial. Les billets de cinéma sont ainsi vendus plus chers (deux euros de plus)… La 3D est donc autant un investissement pour les studios que pour les exploitants des salles de cinéma. Dans le cas du film de Spielberg, seules les scènes de poursuites sont tournées avec ce procédé. Beaucoup de bruit pour rien diraient certains.

Tintin : une déception

L’important est de se faire un avis pour en parler. Le problème des films surmédiatisés est qu’on en attend d’eux parfois trop. Cette attente peut s’accompagner de déception. Toutes les critiques étaient dithyrambiques. L’avant-première avait été un grand évènement d’abord à Bruxelles puis à Paris. Tous les médias s’étaient mobilisés. Peut-être trop, finalement. Dans ces moments-là, il faut éviter l’overdose. Bien qu’on y retrouve tous les personnages, le film n’est pas assez proche de l’univers de la bande dessinée. Peut-être que la 3D gâche le rendu final. Vouloir moderniser une œuvre n’est pas une mauvaise idée en soi, mais il ne faut pas le faire de n’importe quelle façon. Le travail de l’image est pourtant  intéressant mais il fait perdre de sa substance au film. Divertissant, on ne peut pas lui reprocher, mais certains moments sont longs et ennuyeux. Dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>