Humeurs

L’art de ne pas se prendre au sérieux…

On connaît les différents styles de filles : on les appelle les poufs, les discrètes, les chieuses, les gentilles, les sportives, les blondes, les grandes etc… et il y a les « rigolotes »…

L’art de ne pas se prendre au sérieux…Vous savez, celles qui ont beau essayer mais ne peuvent s’empêcher de sortir une blague ou de faire une grimace lorsqu’un regard se pose sur elles, ou que l’attention se tourne vers elles. Ben oui c’est pas évident d’accepter un compliment ou de secouer les cheveux avec grâce. Alors du coup une petite cocasserie passe toujours bien et ca détend tout le monde. Seulement voilà, c’est pas toujours sexy :) mais on se refait pas.

Un matin je me suis décidée : ca y est aujourd’hui je deviens une fille, une Vraie fille. Je vais rigoler discrètement, coiffer mes cheveux, me faire discrète et me contenter de rire (et pas trop fort :)  aux blagues des autres.

J’arrive donc au boulot le matin pleine de bonne humeur mais pas une seule blague en tête. Enfin si, j’avais plein de trucs débiles qui me venaient comme toujours mais je les chassais dès qu’elles arrivaient. Puis arrive l’heure de la première pause. Tout le monde se rejoint pour un café, on papote, on parle du film de la veille et puis il y a un blanc.

Je me retiens, j’ai des sueurs, je baisse les yeux… Et BAM ! Sous le stress d’un moment trop longuement silencieux, je sors une situation débile dans laquelle je me suis trouvée qui fait rire l’audience mais qui me ramène au rang de « fille-sympa-qui-fait-rire-mais-qui-n’est-pas-très-féminine » . Tant pis, ça sera pas pour aujourd’hui mais je persiste.

Car être la « rigolote » du groupe c’est sympa mais ça cache souvent quelque chose. Un manque de confiance, une timidité ou juste une façade pour ne pas dire les vraies choses. J’aime cette carapace et elle m’a souvent aidée. Seulement je me suis rendue compte que bien que niveau social, c’est une qualité, et bien niveau professionnel ou crédibilité ça n’est pas le top.

Faut dire aussi que dès que je me tais, que j’essaie de me faire discrète, très rapidement quelqu’un va venir me dire : “Ben qu’est-ce-qui t’arrive ? On t’entend pas, ça va pas ?” Mouais enfin bref … Il y a un moment pour tout certes, mais pas toujours facile de dévoiler son vrai visage quand on s’est donné un rôle de rigolote… :)

(cc) Rodrigo Benavides

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>