Humeurs

Ne coupez pas, Dressing Room est en ligne !

Tut tut tut tutututut ! Vous avez reçu un message, Ladies ! Et croyez-nous, ce n’est vraiment pas le moment de raccrocher. Car voici venu le lever de rideau, l’esbroufe et l’allégresse post-rentrée : nous vous dévoilons ENFIN la sortie de notre application. Secouez vos culottes, c’est la fiesta sur le magazine des filles à la page !

Ne coupez pas, Dressing Room est en ligne !Voilà maintenant 3 semaines qu’on vous a sonnées pour nous parler cellulaire et coup de fil, afin de célébrer cette application mystérieuse. Ne perdons pas plus de temps en teasing inutile (ce n’est bon que pour les séries de vampires et éventuellement les Feux de l’Amour) : Ladies, accueillez sur vos écrans d’iPhone… roulement de tambour… l’application Dressing Room pour vider votre dressing, aller fouiller dans celui de vos copines (qui n’a jamais rêvé de faire ça ?) et bonus : découvrir les bons plans partout en France.

Car voyez-vous, quand nous faisons des petites soirées avec notre comité éditorial chéri pour parler de votre magazine, on ne fait pas que boire des litres de rosé et de se goinfrer de fraises tagada : on a aussi parfois de bonnes idées ! Dressing Room est l’une de celles-là et est d’ailleurs parrainée par nos copines du Nuage des Filles !

Vous imaginez donc que l’on avait la chevelure qui frétillait d’impatience depuis plusieurs semaines à l’idée de vous dévoiler tout ça, et nous espérons de tout notre cœur en marshmallow tout mou que vous vous amuserez à découvrir son contenu, ses fonctionnalités et son design que l’on a préparé avec amour… Pour tout savoir sur Dressing Room, il vous suffira d’aller par ici (onglet Dressing Room) ou même d’aller chercher votre saint Graal directement sur l’Apple Store. Mais Ladies, avant toute chose, ne quittez pas, car vous avez plusieurs appels sur la Une. Oui, sur la Une de votre magazine !

Car, indéniablement, les filles à la page n’étaient clairement pas aux abonnées absentes pour nous parler de leur rapport si étrange au téléphone. Cela a même été plutôt un vrai travail de standardiste que de répondre à tous ces appels, loin d’être des appels de détresse ! Car croyez-le ou non, cette Une bien qu’éclectique, a tout de même mis en avant une fois de plus nos comparses testostéronés, comme s’ils étaient intrinsèquement liés à notre manière de consommer le mobile. Téléphone rose, quand tu nous tiens…

Alors oui, il y a celles qui poussent des coups de gueule contre les sagouins qui vous traquent dans le tro-mé pour choper votre 06, quand d’autres attendent LE coup de fil, et seraient prêtes à scander façon Blondie un “Call meeeeee, call me anytimeeeee”, le tee-shirt débraillé, le palmier sur le sommet du crâne, à côté de la cabine datée des 90′s du supermarché du coin.

Dans le genre, il y a aussi la variante du vibreur : une théorie prouvée et approuvée par nos années de labeur adolescente qui montre qu’un mec doit nécessairement faire vibrer notre téléphone, pour nous faire vibrer, enfin, le body-body. Et puis de toute façon, même quand ça vibre, on n’est jamais vraiment contente. C’est vrai quoi ? Quelle fille ne s’est jamais essayée à la tâche on ne peut plus romanesque du décryptage de texto ?

Sur ces entrefaites, certains mâles, après avoir transformé l’essai sur la problématique SMS réussissent même, dans leur fantasme McGyverien, à vous bricoler un machin hybride en moins de temps qu’il n’en faut pour que votre sonnerie retentisse, pour surveiller le poupon dans son berceau… Parlons-en, d’ailleurs, de la sonnerie ! Alors que certaines s’évertuent à sélectionner avec minutie à quelle mélodie elles veulent associer leurs appels (ce qui évite donc la sonnerie “aboiement de chien” par défaut quand votre mère vous appelle), d’autres feintent tout simplement de ne pas l’entendre. Bah quoi, ça arrive à tout le monde de passer sous un tunnel, non ?

Pour d’autres chanceuses, le téléphone a des vertus salvatrices, comme celle de vous faire arrêter la nicotine. Car on vous le démontre par A+B, le téléphone peut désormais s’avérer être un bon substitut sans pour autant vous esquinter la santé !

Enfin, il y a celles qui aiment leur téléphone juste pour ce qu’il est. Un petit boîtier magique qui en plus de pimenter nos relations, sait amuser aussi bébé, recevoir des mots doux, faire des photos, nous sert de boite mail, de réceptacle à petits bonheurs, et aujourd’hui, même s’il ne sait pas encore faire ni la vaisselle, le ménage ou le repassage, a ça de bon qu’il pourra vous permettre… de vendre vos fringues ! Et on en connaît plus d’une qui est impatiente !

Un grand merci aux anges de l’agence heaven pour leur aide dans la conception de l’appli, aux poissons bizarres de chez Mahi-Mahi, à Laurent pour le joli header de la journée spéciale, à notre comité de rédaction, à 24.12 pour le graphisme de l’appli, à Pauline pour avoir pu shooter les photos de l’appli dans sa super boutique (toutes chez FripesKetchup!), au Nuage des Filles notre super partenaire, au comité pour leurs belles idées et pour avoir su tenir le secret pendant un bon moment, et ENFIN, un grand merci à Storia, Baby Haussmann, Magadit, Cécile-N, Rose in Progress, Nouvelle 30naire, TheAbiAdventures, C’est le pompon, Laurie et Ionion pour leur participation (vous remportez toutes l’application gratuitement !)

Plus globalement, merci à vous toutes, filles à la page que vous êtes, car grâce à vous, nous fêterons nos 4 ans le 24 septembre prochain ! Une occasion de plus de venir faire tourner les serviettes, vos culottes ou ce que vous voudrez pour fêter le post-lancement de l’application le 29 septembre prochain.

Ça se passe dans les locaux de la rédac’ au 19, rue de Cléry, Paris 2eme, à partir de 19h (métro Réaumur/Sébastopol ou Sentier), et il y aura de la musique de pin-up, une sélection Dressing Room à shopper réalisée par FripesKetchup dont un lot à gagner lors de la soirée, des petits fours, du rosé à gogo pour vous rendre toutes Gagas !

PS : et n’oubliez pas que vous pouvez désormais aussi accéder à la version mobile de Ladies Room !

Dressing Room, disponible sur l’Apple Store au prix de 0,79cts d’€

6 Responses to “Ne coupez pas, Dressing Room est en ligne !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>