My Space

Régime de printemps

Je n’ai pas posté ici depuis longtemps, mais j’écris moins. Il s’agit ici d’un article posté sur mon blog, mais qui je pense peut avoir sa place sur LR. Donc publication.

Il y a deux ans, je vous proposais le régime LindsayTM. D’une simplicité déconcertante, il est facile à suivre même par les plus connes. Il s’agit simplement de croquer à longueur de journée des amphétamines. L’efficacité est redoutable et vous pouvez perdre les 3, 5 ou 10 kg qui vous fâchent avec votre maillot de bain en quelques semaines et sans perte de tonus.

Régime de printempsMais bon, y’a toujours des rabat-joie qui disent que c’est mal, que c’est une drogue – alors que tout le monde sait que les amphétamines, ce sont des vitamines, j’ai jamais compris pourquoi c’était aussi difficile à trouver en pharmacie – et c’est vrai qu’avec deux ans de recul, on se rend surtout compte qu’il existe des effets secondaires redoutables, notamment un gonflement anormal des lèvres et un début de mutation de la face dite “de Donald”, du nom du célèbre généticien travaillant à la répertorisation des très nombreux cas récemment observés.

C’est pourquoi je me proclame aujourd’hui M’dame Jo, M.D. (pour medical doctor, ça sonne vachement plus cool si je veux pouvoir publier mes livres à l’international et jouir d’une réelle légitimité scientifique) et je vous présente un régime révolutionnaire qui vous fera oublier tout ce que vous pensiez savoir sur la nutrition:

La cure sashimi-ananas.

Grâce à cette méthode révolutionnaire, je vais reléguer ce charlatan de Dukan aux oubliettes, avec son régime qui fait puer de la gueule et fait perdre tout sens critique à ses adeptes.

En effet, cette méthode combine les avantages de deux régimes qui ont fait leurs preuves depuis les années 80, période essentielle de la découverte des grands principes de la nutrition intelligente : la diète protéinée et l’ananas, aliment brûle-graisse, comme démontré par de très nombreuses études scientifiques depuis des décennies.

L’ananas, grâce à son acidité, va permettre une digestion optimale des sashimis (thon, saumon, dorade, pneu, brochet) sans aucun relent gastrique. De plus, la contenance élevée en fibres de l’ananas permettra d’éviter les problèmes de constipation liés à une consommation élevée de poisson cru. De plus, les molécules à calories négatives de l’ananas se combinent avec les omégas-3 du poisson permettant une assimilation des acides gras essentiels tout en annulant les calories de la graisse du poisson.

Comme vous pouvez le voir, c’est une méthode révolutionnaire basée sur trois propriétés très simples résultant de la combinaison novatrice ananas-sashimi qui vous promet une perte de poids rapide et durable, sans caca dur et sans haleine de coyote.

Je vais être riche !!

Est-il nécessaire de préciser que cette note est à prendre au 17ème degré ? J’ai mis en italique les termes les plus bullshiteux à vague consonnance scientifique. Parce que, est-il nécessaire de le préciser, les calories négatives et les aliments brûle-graisse, ça n’existe pas ; les régimes hyperprotéinés sont mauvais pour les reins et surtout, toute méthode à court terme ne sert qu’à bousiller les métabolismes et jouer au yoyo.

Alors mangez bon, mangez bien, mangez à votre faim et qu’on arrête le massacre.

(cc) Darwin Bell

5 Responses to “Régime de printemps”

  • (désolée pour l’édition qui laisse un peu à désirer, mais ça fait tout pas ce que je veux… alignement, espaces, etc.)

  • Moi qui ne suis pas adepte des régimes, mais alors pas DU TOUT, j’y ai presque cru ! :)

  • Rose H. > Ha, bienheureuse ! Moi je me soigne… mais entre temps, j’en ai lu, du bullshitage pseudo-scientifique !

  • Trop drôle, je fais partie des victimes du régime ananas, c’était mon premier régime, j’étais ado… Cela s’est terminé par un départ du collège en ambulance!!!! Mais ne croyez pas que cela m’ait servi de leçon, j’ai continuer à infliger à mon corps, de mauvais traitements jusqu’au changement de millénaire… Mais maintenant j’ai décidé de profiter de tout… avec modération!

  • Nouvelle 30naire > je n’ai jamais tellement suivi de régime “à la mode”, monodiètes et autres, mais j’ai fait des trucs pas mal dans le genre débile. J’ai piqué les anorexigènes de ma mère qu’elle avait jeté (le genre amphétamines qui ont été ensuite retirées du marché. J’avais 13 ans), j’ai compté, limité à 800Cal par jour en m’infligeant 2h de sport par jour, etc., combiné avec des périodes de stress et de prises de poids énormes. Résultat: j’ai fait le yoyo entre des IMC de 17 (maigreur) à 27 (surpoids) et après 20 ans de conneries, j’ai probablement niqué mon métabolisme. La seule solution? Tenter de trouver un équilibre, arrêter le contrôle permanent, se calmer un peu, quoi.

    D’où mon “arrêter le massacre”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>