Humeurs

Mimi devient rédac’ chef !

On vous le donne en mi(mi)lle : la semaine prochaine, c’est une plume légère et doucereuse qui s’apprête à régner sur le magazine des filles à la page. Mimi, arrivée à pas de loup sur votre magazine il y a un peu plus d’un an et demi grâce à notre copine Causette, va pourtant revêtir sa panoplie de rédactrice en chef en passant de l’autre côté du miroir du 28 au 1er avril, et croyez-nous ce n’est pas une blague !

Mimi devient rédac’ chef !C’est donc armée de sa plus belle plume et de sa fantaisie naturelle qu’elle va reluquer tous les jours vos articles pour vous propulser sur le devant de la Une… ou pas. Une belle aventure de plus qui vient compléter sa collection de découvertes car, comme elle le dit elle-même, c’est une baroudeuse amoureuse de l’ailleurs, qui aime à se jeter dans l’inconnu pour en retirer le meilleur ! Il va donc falloir la suivre à la trace et lui raconter des histoires si vous ne voulez pas passer à l’as !

Si malgré tout, l’amour du risque n’est vraiment pas votre fort, vous pensez bien qu’avec un nom aussi mignonnet et doux que Mimi, vous aurez plus d’un tour dans votre sac pour la charmer. Si donc d’aventure, vous vouliez vous essayer à la séduire, alors parlez-lui d’amour, avec un grand A, comme celui au cinéma. Ou peut-être que vous pourriez lui dessiner un mouton, car cette jeune fille en fleurs est une inconditionnelle des jolies choses et de l’art… Que ce soit d’ailleurs l’art et la manière de parler d’un livre qui vous a émoustillé ou de lui raconter la dernière expo sur laquelle vous avez bavé.

En bref, faites feu de tout bois et soyez imaginatives pour régaler cette fille à la dent douce, gourmande de tout et surtout des mots ! Une fille sucrée qui ne se cache pas d’aimer autant les sujets fille que fifille tout en vous avouant tout de go, qu’elle est une inconditionnelle des films sanguinolents et plein d’hémoglobine ou des histoires de fantômes, brr !

C’est finalement en quelque sorte la porte ouverte à toutes les fenêtres mais c’est précisément cette contradiction qu’on aime tant et qui est un vecteur commun de nos chères filles à la page e (et puis pour tout vous avouer, après avoir constaté qu’elle pourrait nous mettre un soufflé pour cause de “porte fermée” – si si on vous jure – on préfère les laisser ouvertes, les fenêtres).

Bref, assez de galéjades linguistiques pour aujourd’hui, car c’est au tour de la délicate Mimi de vous prendre au mot et de jouer les reines de coeur pendant toute la semaine !

Loou pour l’Equipe Ladies Room

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>