Coeur

Comment se débarrasser d’un gentil lourd

- Déjà, sachez le reconnaître :

J’aime aller à l’aventure. Alors quand dans un bus, un garçon m’a tendu un Post It avec ses coordonnées je me suis dit “Pourquoi pas” en pensant “Ça, c’est la méthode de drague pour les timides.”

Comment se débarrasser d’un gentil lourd-N’acceptez pas son invitation ! :

J’ai hésité quelques minutes puis je me suis dit “Autant oser”. Je lui ai renvoyé un sms et ensemble nous sommes allés voir une belle expo. Ce n’est pas que je suis habituée aux mufles, mais je ne le suis certainement pas aux gentlemen et lui en est un. Il m’a tenu les portes, m’a écoutée avec attention parler de ce que je faisais dans la vie, a pris sur lui de tout payer, aime les mêmes films que moi, travaille dans le milieu artistique… Ca fait mec parfait, hein ?

Oui mais, car il y a un oui mais, ce n’est pas suffisant. Qu’il ne suffit pas qu’on ait un chic type à côté de soi pour être attirée par lui. Je suis toujours du genre à penser qu’il me faut un mec pareil, serviable, gentleman, aimant faire plaisir à sa copine… Je l’avais à côté de moi mais ce n’était pas le bon. Je me suis sentie terriblement coupable, me demandant même ce qui clochait chez moi. Et j’ai compris que ce charmant garçon m’en demandait trop, entre autres d’accepter post-dépression, enfant et largement plus de quinze ans de différence entre nous et ce, dès le deuxième rendez vous.

- Soignez votre physique, ayez l’air moche, mais moche ! :

C’est dégueulasse d’enfoncer quelqu’un qui va mal. Mais il y a pire, c’est de donner de faux espoirs à quelqu’un qui va mal, ce qui le rend encore plus mal. Comme je suis une fille courageuse, j’ai décidé de l’affronter en live et de ne pas me cacher derrière un appel/sms traître. Je me suis habillée en mode je-passe-le-dimanche-à-la-bibliothèque-avec-mon-pull-moche-mon-jogging-et-mes-vieilles-baskets-sans-maquillage-ni-coiffure. Le dîner a été horrible, à chacun des mots gentils qu’il me disait, j’avais l’impression de cacher un poignard dans ma poche. Je n’arrivais pas à le regarder dans les yeux, ni manger ce qu’il y avait dans mon assiette, tellement je me sentais comme la pire des filles.

-Montrez lui vos plus horribles défauts :

Si le garçon a de la jugeote, il quittera le restaurant sans payer l’addition : ce qui me faisait le plus peur, c’est que, je le voyais, à trente ans, se démener avec des problèmes d’ados, être malheureux alors que j’ai toujours eu cette vision pédante de cet âge qui veut que, quitte à être vieux, autant être un peu plus épanoui que lorsqu’on approche de la vingtaine. Je l’ai vu et j’ai pensé « J’espère que nous ne deviendrons pas comme ça ». J’ai essayé, en désespoir de cause, de me faire détester de lui. J’ai fanfaronné en criant bien fort mon amour des chansons de Matt Pokora, Alizée, Clara Morgane et les lofteurs. Honnêtement, je mentirais si je disais qu’il n’a pas eu l’air horrifié, mais il s’est dit que mes qualités devaient probablement compenser.

- Si les autres solutions ne marchent pas, prenez votre courage à deux mains :

Chaque fois que je me sentais prête à lui tirer dessus, il avait une phrase gentille, un compliment adorable que je ne méritais pas. Ce garçon me regardait avec des étoiles dans les yeux, attendait de moi que je fasse le premier pas et tous ceux qui suivraient aussi. Et au final j’ai fait le dernier pas, sous ses larmes. Mais c’était mieux ainsi.

P.S.: Pour comprendre encore mieux l’article il est indispensable d’écouter la chanson Actionman de Those Dancing Days.

(cc) me and the sysop

8 Responses to “Comment se débarrasser d’un gentil lourd”

  • Bon, c’est assez machiavélique et un peu malhonnête.
    Mais bon, moi je préfère la franchise, en le disant avec un sourire, sans être condescendant. Être clair dès le début permet d’éviter des situations de mésentente et d’incompréhension, permettant ainsi d’épargner des faux espoirs et des cœurs brisés ;)

  • DD-angel, tu trouve que c’est plus honnnête de continuer de sortir avec lui parce qu’il me paye les cafés, les restos et les expos?

  • @ Violet : nan, tu m’as mal compris. Je trouve plus honnête de dire : “Attends mon coco, tu es très gentil, mais ce n’est pas la peine de l’être si tu espère que je sortes avec toi !”
    Et s’il persiste et que tu le trouves bien lourd, cette phrase devrait le faire comprendre (s’il n’est pas un peu dérangé de la tête) : “Ne le prend pas mal, tu sais que je ne te rappellerais pas après cette soirée (ce repas, ce cinéma, ce coup de téléphone, etc… rayé la mention inutile). ”
    Au moins chacun sait ce qui l’attends…

  • C’est ce que je lui ai dit au 2e rendez vous, mais pas au début parce qu’il ne me faisait pas encore peur, et qu’en plus il m’intéressait.
    Bien sur que la manière dont j’ai agi ensuite en coupant les liens est cruelle, mais ça fait partie du jeu. On jette et on se fait jeter. Je ne pense pas être la seule à qui c’est arrivé, non?

  • @ Violet : dans ce contexte, je te comprends. Et je ne trouve pas en quoi c’est cruel. Tant qu’il le comprends, c’est du tout bon. Mais s’il insiste, la menace par la police devrait calmer ses ardeurs ;)
    Non, ce que je trouve malhonnête, ce sont les personnes qui font durer une fausse relation (ou qui font paraître un semblant d’indécision) alors que dans leur cœur, elles savent très bien qu’elle n’ira pas plus loin que la causette. Moi j’appelle ça des profiteurs :D

  • Je suis d’accord avec toi. Je pense que l’on doit s’efforcer d’être honnête dès le début, si on a pas envie de poursuivre une relation, autant arrêter tout de suite et ne pas perdre son temps, ni celui de l’autre. Malheureusement tout le monde n’est pas de cet avis…

  • @ Violet : Ouaip. Sinon, euh, je ne sais pas si je suis le seul, mais je trouve que les titres de tes paragraphes n’explicitent pas vraiment le contenu de celui-ci.

    Ou bien est-ce une pointe d’humour et dois-je le prendre au second degré non ?

  • Il faut le prendre au second degré! Les titres des paragraphes n’expliquent pas vraiment ce qui suit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>