cinoche

Les Petits mouchoirs

J’aime beaucoup Guillaume Canet l’acteur, mais pas au point de pousser des cris hystériques dès qu’il passe à la télévision. Je ne cours pas non plus au cinéma dès qu’un de ses films sort. J’avais néanmoins très envie de découvrir “Les Petits mouchoirs” et ce, dès l’annonce du tournage. Je trouvais déjà le titre très beau et puis, le casting de rêve et le synopsis ne pouvaient que m’attirer.

Les Petits mouchoirsPourtant, les critiques avant de me rendre à la salle de projection n’étaient pas bonnes. Souvent qualifié de “mièvre”, “plat” voire même “creux” par les journalistes, j’avoue n’avoir pas du tout pu apposer ces qualificatifs à ce film. Au risque d’être traitée de poujadiste, j’ai l’impression d’être de plus en plus souvent éloignée du “bien-pensé” des critiques parisiens. Cela avait déjà été le cas cet été avec “La Tête en friche” qui n’était certes pas le film du siècle mais qui avait su m’émouvoir. Les valeurs qui y sont décrites me sont chères, ceci expliquant peut-être cela.

“Les Petits mouchoirs” est un film de “potes” qui rappelle en bien des points “Vincent, François, Paul… et les autres” et, dans une moindre mesure “Le Coeur des hommes“. L’amitié est au cœur de l’histoire. Forcément, on s’y reconnaît tous, Guillaume Canet ayant su habilement représenter tous les types de personnalité. On est touchés, quelques fois même coulés, car le réalisateur sait mettre en lumière nos petits travers à tous et surtout, nos petits moments d’égoïsme. C’est drôle, émouvant. Un vrai film de trentenaires.

Quant aux acteurs, de gros gros coups de coeur pour François Cluzet excellent comme toujours, Gilles Lellouche, Laurent Lafitte - qui jouait dans “Classe mannequin” comme quoi, les sitcoms mènent à tout ! – pour Jean Dujardin qui joue 2 secondes et demi mais je m’en fiche, il est invariablement superbe mais aussi Joel Dupuch qui pour la petite histoire, n’est absolument pas acteur dans la “vraie vie” mais dont la carrure, l’accent et les sublimes yeux bleus m’ont absolument bouleversée. En revanche, j’ai eu beaucoup de mal avec Benoît Magimel et Marion Cotillard. J’ai trouvé que le premier jouait extrêmement faux. Quant à la deuxième, sa voix nasillarde m’a portée sur le système durant tout le film. Ah… Une dernière chose : pour les plus sensibles d’entre vous, n’oubliez pas un paquet de “petits mouchoirs”… le dernier quart d’heure risquant d’être légèrement larmoyant…

A la suite d’un événement bouleversant, une bande de copains décide, malgré tout, de partir en vacances au bord de la mer comme chaque année. Leur amitié, leurs certitudes, leur culpabilité, leurs amours en seront ébranlées. Ils vont enfin devoir lever les “petits mouchoirs” qu’ils ont posés sur leurs secrets et leurs mensonges.

2 Responses to “Les Petits mouchoirs”

  • on m’en a dit beaucoup de bien, je suis très curieuse de le voir!

  • Personnellement je n’ai pas beaucoup aimé ce film. Pas au point de sortir de la salle, bien sur, mais je ne pense pas me rappeler de ce film bien longtemps. Il ne m’a pas apporté grand chose. J’ai trouvé la fin gratuitement triste et le film tristement gratuit. J’ai aimé le rôle de Marion Cotillard. J’aime beaucoup François Cluzet, mais là, je ne l’ai pas trouvé au mieux de sa forme (j’attends peut-être beaucoup de lui :-) ), il me semble qu’il n’a pas joué tout à fait le rôle (je trouve qu’il l’a rendu plus touchant, ou alors c’est parce que c’est lui…) J’ai aimé le rôle de sa femme en revanche et l’ai trouvé très bien joué (Valérie Bonneton). Parmi les lacunes que je regrette, j’ai trouvé dommage que le film ne s’attaque pas au couple Magimel/Arbillot, alors que tous les autres personnages ont droit à leur pétage de câble grâce auquel le film vibre un peu en faisant évoluer ses personnages. J’ai beau être une trentenaire, ne ne me suis pas reconnue. Et surtout, la vision du couple comme modèle universel me dérange encore une fois dans le cinéma français. Mais la complicité entre les acteurs a sauvé ces 2h25, je ne me suis pas ennuyée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>