Humeurs

Condamnée à mater du mâle. La vie est dure.

NDLR : Tevouille a reçu de la part de la rédaction l’agenda Anges et Démons 2011 dont les photos sont signées François Rousseau.

Oui, je ne suis qu’une sale petite cruchasse qui pue du petit doigt de pied parce que je n’ai lu l’article de Britbrit sur son tout nouvel agenda qu’aujourd’hui. Honte sur moi, enfer et damnation, cynisme et corruption, Rondelé et saucisson. Bref, en voyant ça et en ayant reçu (quand ça ? Deux semaines auparavant ? Ah ouais, déjà ?) un magnifique agenda, moi aussi, et bien j’ai décidé que j’allais faire ma sale copieuse jalouse et que j’allais écrire un article dessus. Sauf qu’il y a un hic.

Condamnée à mater du mâle. La vie est dure.BritBrit, elle soigne les gens avec les mots. BritBrit, c’est Docteur BritBrit qui soigne mes envies affriolantes de mâles qui ne peuvent être calmées que par des mâles, voyez-vous ? Britbrit, elle est la chef de Ladies Room, c’est la grande patronne, la tôlière, la Big Boss, la Working Girl toujours prête à travailler et avec une vie bien remplie quoi, en gros elle avait besoin d’un agenda pour que sa vie soit over organisée et qu’elle puisse enfin répondre aux milliers de priorités qu’elle a par jour, et ceci dans l’ordre.

Alors que moi, bah moi, je ne suis qu’une sale nympho. Je vais à un concert et au lieu d’écouter la chanteuse, je regarde son mec. Je sors la nuit en semaine, mais pour aller voir mes plans cul. J’écris des articles, certes, mais pour dire que j’aime le sexe. Donc c’est tout naturellement qu’on m’offre un agenda où il n’y a que des mecs à oilpé dedans.

Genre QUE des mecs à poil. Genre chez Ladies Room, ils se sont dit que la meilleure façon de calmer le feu qui me colle au cul depuis quelques années maintenant (je dirais environ 22, hein, on va compter large), bah c’était de m’offrir un agenda, donc un truc dont je vais me servir TOUS LES JOURS, avec des mecs à poil dedans.

Et puis j’vous parle pas de mecs du genre bidochon, avec de la bedaine, des poils, et une bière à la main, nan, j’vous parle de beaux gosses tout droit sortis de magazines de mode qui envoient du rêve déjà habillés, mais sauf que là, ils sont à poil ! Et puis pour compléter le tout, parce que c’est pas fini, hein, ce ne sont pas des photos genre prises par un p’tit photographe pourrave au fond d’une cave avec une halogène comme seule source de lumière, hein. On parle de François Rousseau, le photographe du calendrier des Dieux du Stade, le mec qui a la capacité de rendre François Bayrou, ou Steeve Urkel, ou même une chèvre, sexy en photo !

Donc non, les Ladies, je ne vous remercie pas. Parce qu’en plus de me forcer à regarder des hommes à poil tous les jours vous me forcez aussi à aimer ça grâce à un très bel agenda. Et ça, j’veux dire c’est juste mal.

Pour info, si vous ne m’offrez pas le calendrier qui va avec, je kidnappe Rose H. et je lui fais manger des ferrero rocher avec des baguettes chinoises pour la punir. Ai-je été assez claire?

7 Responses to “Condamnée à mater du mâle. La vie est dure.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>