My Space

Le concert de Maxence ou trois morues qui matent des culs.

Je ne tenterai pas de passer derrière Storia qui fera j’en suis sûre un excellent compte-rendu du concert, du style musical et de l’interview à la ouaneugaine qu’on a tenté de mener à la fin, et donc je vais plutôt me contenter de commenter ce qu’il y a eu autour de ça.

 

Tout a commencé par moi qui envoie un mail à Laura pour lui dire que de une, je veux deux places pour inviter une copine, et de deux, qu’il va falloir que je m’habille hot/sex/miam pour choper de l’homme ce soir là. Vous la voyez là, l’ambiance du début ? Vous sentez le topo de la meuf qui pue la dragueuse à plein nez ? Attendez c’est pas fini. Naon, les gens. Ca ne fait que commencer.

 

Donc le matin même je m’habille classe pour bien passer au bureau et aussi au concert, j’envoie un message à Jess pour l’informer du où et du quand on va se retrouver, on bouffe comme des grosses, on papote comme des morues, et quand on arrive devant le théâtre de la dame blanche, là on voit Storia et c’est à ce moment précis que tout commence.

 

Nan, en fait nan. C’est pas là que tout commence. Tout commence exactement quand je jette un œil sur ma gauche au milieu du concert et que Storia mate le guitariste/bassiste, que Jess sort sa bouteille de coca pour s’enfiler une gorgée et que je me mets a rire nerveusement, parce que bordel, elles sont pas sages ces deux là, et c’est hilarant à voir.

 

En sortant de la salle gros fou rire général, le genre de fou rire que t’as contenu pendant bien une heure et que tu ne peux plus réprimer, parce bon bah j’suis désolée mais le style musical c’était pas notre came, faut le dire, mais par contre notre came c’était la floppée de petits parisiens à mèche tout autour qui sirotaient leur verre de mousseux tandis que Storia faisait sa timide pour ne pas aller draguer le musicoss.

 

-         Storia, il s’appelle comment déjà ?

-         Josselin. Mais on s’en fout de son prénom, moi ce que je veux c’est son cul.

 

Ah, les musiciens. Ca fait toujours chavirer les cœurs et tourner les têtes. Pendant qu’elle matait Josselin le musicien, moi je matais tout ce qui bouge ou à peu de choses près, et Jess se demandait ce qu’elle foutait là.

 

Donc si moi je devais faire un compte-rendu, c’est que Storia après deux verres de mousseux elle était bourrée, que Jess elle a pété un fou rire pendant les trois quarts du spectacle, et que moi j’ai retenu que chanteuse, ça fait que tu peux te taper des mecs hyper canons (oui Maxence, ton mec est canon, tu lui diras, il sera content, et non ne sois pas jalouse, parce que je n’ai pas maté son cul, moi.). Comment ça j’suis qu’une balance ? Même pas vrai !!!

2 Responses to “Le concert de Maxence ou trois morues qui matent des culs.”

  • J’adore, dommage que Storia n’est pas eu son numéro. Et oui je confirme le mec de Maxence est canon. En rentrant sinon je me suis fais un peu mal au genou. Sinon tu verras sur Facebook je t’ai fait une petite dédicace à propos du concert ‘”conceptuellement spécial”!!

  • Hey, putain, t’es plus pouffiasse que moi, sérieux ! Heureusement que je ne suis pas là le 28. En même temps, la chronique mondaine du drink aura peut-être un peu plus de chien que les miennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>