My Space

La fin de la pub sexiste en sport ?

Je vous en avais déjà parlé, de l’Open LFB : les 14 équipes en lice pour le Championnat de France démarrent toute la saison en même temps, le week-end des 16 et 17 octobre 2010. Et je vous l’ai déjà dit aussi, j’aime beaucoup beaucoup l’affiche de cette saison, cool et originale. Mais question communication, ce n’était pas gagné dès le début. En farfouillant à peine sur le site de la LFB, j’ai pu voir les précédentes affiches de l’évènement… et si Entrées en Lice avait été ouvert il y a quelques années j’aurais eu de quoi grogner.

  • En 2005, on a commencé par ça :
  • La fin de la pub sexiste en sport ? Et ça, c’est pas une surprise, j’aime pas. Si le mot “basket” a trouvé une représentation, le mec de la pub a apparemment été infoutu de traduire “féminin” autrement qu’avec des talons aiguilles.
  • La fin de la pub sexiste en sport ? En 2006…
  • La fin de la pub sexiste en sport ? Et  en 2007, c’est du même acabit : les publicitaires n’ont toujours pas été voir de matchs en vrai et personne ne leur a dit dans quelle tenue les filles jouaient.
  • La fin de la pub sexiste en sport ? En 2008, la jeune femme s’est rhabillée, mais n’est plus seule. Message subliminal : “Mesdames, rassurez-vous, le basket n’effraye pas les hommes. A condition de leur laisser le ballon, bien sûr.” Par contre, depuis 2006, et ben on n’a toujours pas de tête.
  • La fin de la pub sexiste en sport ? Et en 2009, bingo ! On peut enfin mettre un visage sur l’évènement et comble de l’audace, la dame a osé enfiler un vrai maillot de basket.
  • La fin de la pub sexiste en sport ? En 2010 ? Du rose et des paillettes, OK, mais après tout on a le droit, c’est un peu gala. Et surtout des vraies joueuses, avec la petite scène “sur le vif” en bas et pas l’ombre d’un talon aiguille.

  • Et la morale de tout ça ? Loin de jeter la pierre à la LFB, on peut plutôt la féliciter d’avoir su évoluer, tout le monde n’y est pas encore arrivé (il suffit de voir les affiches de handball). Je ne suis pas naïve et que je sais bien que le but des affiches est de ramener un max de public (et d’argent), j’imagine  donc bien que leur design est soigneusement étudié et influencé par des études de marché. Apparemment, les “vraies” sportives sont désormais plus tendance que les images racoleuses tentant de rassurer le chaland sur la féminité des joueuses, dûment certifiée par la présence de stilettos. Et donc ? Et donc c’est positif !

    4 Responses to “La fin de la pub sexiste en sport ?”

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>