My Space

La playlist de Storia et Cloclo

Le mois de mai s’achève et les Ladies n’ont cessé de nous prouver qu’elles faisaient vraiment ce qui leur plaisait ! A commencer par nos auto-entrepreneuses et leurs palpitants récits qui ont fait vibrer la Une de Ladies Room lors de la journée Made in chez moi. Ce sont maintenant Storia et Cloclo qui se chargent de clôturer cette semaine riche en rebondissements… et coupes de champagne !

La playlist de Storia et ClocloLe choix de Storia :

Autographie d’une geekattitude de Saiko_Sama : tout simplement parce que Saiko Sama est une vraie geekette avec 100 % d’humour. Franchement, elle manquait à LR et je ne saurais que l’encourager à nous livrer ses secrets de geekette… À propos, ma sœur a un peu de mal à réinstaller MSN sur son ordi, peux-tu l’aider ?

Les arrivants de Mimi. Pour avoir moi-même traité du sujet dans ma vie professionnelle, mais sous un autre angle, la question des migrations voulues ou forcées, en tout cas pas forcément bien acceptées par le pays d’accueil me questionne. Mimi nous présente là un documentaire assez dérangeant, mais attisant assez la curiosité pour me pencher dessus.

Comment je suis devenue liiiiiibre par Cécile-N. Pour l’avoir rencontrée plus en détail jeudi soir, je suis tombée sous le charme de cette rédactrice-conceptrice free lance. Personnellement, je me suis posé la question de l’auto-entreprise en tant que correctrice ou graphiste, mais je ne me sentais pas les tripes de le faire. Et l’expérience de Madame m’a fait comprendre que le passage en entreprise était certes fastidieux, mais terriblement nécessaire pour se sentir bien dans la position d’auto-entrepreneuse…

Le choix de Cloclo :

Cupcakes and Co : la super méga gourmande que je suis ne pouvait décemment pas passer à côté de ce genre d’article sans le remarquer… l’idée est vraiment sympa et le fait de n’utiliser que des produits de qualité est tout à leur honneur. Pour la peine, j’irai faire un tour à la boutique, en plus les prix sont tout à fait corrects. Le site est très bien fait, dans l’esprit so british, très sympa.

Fuck la crise : parce qu’il fallait vraiment oser sortir ce genre de produits au milieu d’une atmosphère de crise, morose et pessimiste. Comme quoi avec quelques idées décalées et un peu d’humour, on peut faire un tas de choses. C’est aussi la preuve que la provoc’, parfois ça marche vraiment, et ça ne sert pas juste à faire chier les gens.

La boutique de Louise : Je trouve que se lancer dans ce projet avec une amie est très risqué et donc très courageux, le risque de se crêper le chignon toutes les 5 minutes étant bien présent… En plus quand on met toute sa personne dans quelque chose on ne sait jamais si ça va plaire et je trouve ça tout à fait louable de se mettre en jeu de cette manière.

(cc) gwen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>