Back Room

J’aime le sexe.

Article sélectionné par Kwelet lors de sa semaine de Rédaction en Chef.

Je pense que j’ai toujours aimé le sexe depuis que je le connais. On a toujours été potes. Au début seule avec lui, ensuite le partageant avec quelqu’un, et puis après, toutes les dérives qu’on peut connaître. J’aime tout en lui.

J’aime le sexe.

J’aime ces moments avant, la séduction, les regards, les sourires, s’effleurer, les mots chuchotés à l’oreille, une main négligemment passée dans les cheveux. Observer l’autre entrecouper une conversation en se mordant les lèvres, et faire comme si de rien n’était, baisser les yeux, sourire, relever les yeux, et voir l’autre rougir. Tout ça me donne des frissons rien que d’y penser. Il m’est difficile de résister à un homme qui me dévore du regard alors qu’une bretelle de ma robe est malencontreusement tombée de mon épaule. C’est tellement bon de savoir qu’on fait de l’effet.

Et puis j’aime le commencement aussi. Étreindre l’autre, lui caresser les épaules, les bras, le cou, le torse. Sentir son odeur, ses mains sur mon corps. Et le sentir trembler sous un baiser, là, entre l’épaule et le cou. Remonter et poser sa langue sous son oreille. La mordiller ensuite. Le regarder dans les yeux, l’embrasser. Sentir sa langue dans ma bouche, sucer la sienne, et la sentir s’entremêler avec la mienne. Et puis j’aime rapprocher doucement mon corps du sien, le sentir tout entier collé à moi. Me réchauffer au contact de sa peau. Avoir chaud. Avoir le souffle court.

Et puis j’aime avoir envie de quelqu’un. J’aime commencer les hostilités. Balader mes mains dans ses cheveux, agripper son cou, caresser son torse. Et puis m’accrocher à ses fesses aussi. L’allonger sur le lit, m’asseoir au dessus de lui, l’embrasser encore, me laisser renverser sur le dos, le sentir se frotter tout habillé contre moi, sa bouche plaquée à mon cou, sa langue jouant avec ma peau.

J’aime sentir une première main sur mon sein. Puis une autre sur le second. Me laisser déshabiller, déshabiller l’autre, et puis sa bouche déjà posée sur mon téton. Et ma main pressant ses fesses. J’aime entendre l’autre commencer à gémir. Surtout quand ma main glisse de ses fesses pour atteindre ses boules, son sexe, et puis quand je l’empoigne en faisant un mouvement de va et vient, ma main enserrée d’abord doucement, puis de plus en plus fort. J’aime sentir ses doigts me caresser les petites lèvres tandis que sa bouche joue avec mon autre sein. Et puis entrer en moi. Doucement.

J’aime aussi qu’on s’occupe de moi. Qu’on me lèche, qu’on me déguste, ça me donne envie de crier, de supplier, de basculer l’autre en arrière pour prendre son sexe dans ma bouche et le glisser lentement, tandis que ma langue joue à ne pas rester en place. J’aime sentir la main de l’autre dans mes cheveux, la sentir se crisper tandis que j’entame un mouvement de succion avec les lèvres.

J’adore qu’on me renverse sur le dos pour venir me pénétrer, de plus en plus profond, de plus en plus fort, me retourner, me mettre à quatre pattes, agripper mes cuisses, me plaquer contre un mur, me soulever, me laisser retomber sur le lit…

J’aime qu’on me fasse jouir. J’aime entendre l’autre jouir. Ouais. Le sexe et moi, on est super potes.

(cc) Alex Dram

10 Responses to “J’aime le sexe.”

  • délicieux. Hummm. Le sexe est mon pote mais pas l’amour je crois. L’amour me hait. Bises à toi merci d’etre revenue.

  • De rien poulette! Moi non plus l’amour n’est pas mon pote. Mais un jour, j’le chopperai, je l’attacherai à une chaise, et je l’enfermerai dans un placard! mouhahahahah!

  • Regarde-les, les deux brigadières du sexe débridé. ;)

    Un bon coït à l’ancienne et je suis comblée ! Et puis faut arrêter de parler de l’amour comme d’un truc inaccessible, sérieusement. On nous roule dans la farine!

    L’amour, il est en nous, il est pas chez les autres.

  • Et voilà!!

    Je colle à ma chaise… o_O’

  • Et merde. T’aurais pas pu te faire éditer ton texte chez la Musardine, connasse ?

  • M’enfin, connasse toi même Giovanna! C’est mon premier texte qui parle de sexe, de vrai. J’étais pas vraiment sûre de moi, et puis je ne suis jamais en mesure d’évaluer si mes textes sont des bouses ou des billets lisibles. Donc ahem. Merci, aussi ^^

  • j’adoooore! rien de plus à ajouter… sinon je vais plus m’sentir ;)

  • Classe le texte.Simple et éfficace.
    ps: l’amour c’est surfait

  • Oh les meufs vous avez quel age pour dire ça, 70?
    Certes, parfois on pourrait se dire que l’amour c’est hasbeen, un peu, mais les grande amoureuses arriveront toujours à vous faire croire le contraire. Allez, moi j’y crois pas mais qu’on me le répète et rabbache va pas arranger mon cas…
    Ceci dit, le texte est magnifique, splendide, parfait, je te félicite, Miam.

  • M’enfin! Z’inquiétez pas les gens. L’amour c’est pas mon pote, mais un jour on finira par se kiffer. Par se bicher même. Faites pas les fleurs bleues, même les fleurs bleues on des problèmes avec l’amour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>