Back Room

Too Much Pussy !

  • Je sautille comme une pucelle qui vient de découvrir l’utilité de son clitoris ! Too Much Pussy, Feminists Sluts, A Queer X Show and a Road Movie par Emilie Jouvet est enfin “sorti” !
  • Too Much Pussy !Le Queer X Show c’est quoi d’abord ? C’est la jolie histoire de 7 femmes artistes et performeuses parties sur les routes européennes pour présenter leur show à vocation queer et féministe pro-sexe. Leur Show est composé de performances burlesques, danse, lectures mises en scène… De passage de ville en ville, des guests venaient alimenter le show.
  • Qui sont-elles ? Pour certaines d’entre elles, j’en ai déjà parlé dans mon articles sur “In/Soumises“, mais reprenons :
  • Too Much Pussy !Madison Young : est une actrice porno américaine, éducatrice sexuelle, écrivain, fondatrice de la Galerie Femina Potens Art. Sa galerie, non-lucrative, est un espace artistique dédié, à l’art de manière générale mais aussi aux performances, pour les communautés LGBTQ & Kinky (fetish, bdsm…).
  • Too Much Pussy !Mad Kate : est une artiste performeuse originaire de San Francisco. Elle met en scène des textes de manière théâtrale, chante, danse…
  • Too Much Pussy !Judy Minx : actrice porno, sexe performeuse, sexe éducatrice et militante féministe, queer, pro-sexe, écrivain …
  • Too Much Pussy !Wendy Delorme : fait des spectacles «burlesques» en porte-jarretelles (Queer X Show, Kisses Cause Trouble) et écrit des livres sans périphrase sur la sexualité et les différentes façons de la vivre. Après le livre Quatrième génération, elle a écrit Insurrections ! En territoire sexuel (éd. Au Diable Vauvert) où elle livre des séquences d’une précision quasi médicale sur l’art d’introduire une main dans un sexe – l’une de ses performances scéniques – et l’orgasme. Dans une autre vie, elle s’appelle Stéphanie et donne des cours à l’Université, dans la matière «sciences de l’information et de la communication» (source).
  • Too Much Pussy !Sadie Lune : Sadie est une artiste américaine multimédia, absurdiste, travailleuse du sexe et activiste promouvant le plaisir. Elle a réalisé de nombreuses performances avec les artistes les plus révolutionnaires comme Carol Queen, Annie Sprinkle et Nina Hartley. Elle est la co-fondatrice du Paul Reubeus Day, une célébration de l’expression sexuelle et de Pee-wee Herman. Sadie dessine une série de comics ‘Saturn Returns Komyx’ pour Spread magazine, aime jouer dans des films queer explicites, écrire et peindre. Elle travaille sur une anthologie d’essais écrits par les compagnes et compagnons des travailleurs et travailleuses du sexe. Son court-métrage Yum a remporté les People’s Choice Award lors des Good Vibrations Amateur Erotic Film Competition de 2007, et sa pièce d’une minute qui traite des droits des travailleuses du sexe I WANT YOU remporta la première place au Tony Labat’s I WANT YOU competition du musée d’art moderne de San Francisco. Sadie vit dans le Mission District de San Francisco avec ses trois serpents et sa colocataire bien-aimée, Irène. (source)
  • Too Much Pussy !DJ Metzgerei : Metzgerei est une DJ berlinoise, organisatrice de soirées et de tournées. Elle mixe de la « dirty bastard electro ». Pour elle, un bon set de musique électronique a précisément besoin de 20% de temps de chansons et 100 % de percussions simples et lourdes. Elle déchire les basses et vous fait danser à son gré. Parce que The Metzgerei fonctionne comme une œuvre d’art totale (Richard Wagner – Gesamtkunstwerk). Sa console est sa scène, elle est le fil vivant de la machinerie. Un paquet d’énergie qui aime les performances, joue dans toute l’Europe et vit à Berlin.
  • Too Much Pussy !Émilie Jouvet : photographe et réalisatrice de films, Émilie Jouvet travaille en freelance pour des magazines. Son travail personnel artistique et politique met en scène ses amiEs et petites amiEs dans leur intimité, très loin des clichés des représentations classiques gays. Ses modèles, issus de l’underground queer parisien, voyagent entre les genres. Elle les met en scène de manière sexy apportant trouble et confusion dans le genre. Certaines de ses vidéos artistiques ont été diffusées à la télé et dans des festivals queer internationaux, à l’occasion desquels elles ont été primées (One Night Stand, The Apple…).
  • C’est quoi ce film alors ? Too Much Pussy, Féminists Sluts, a Queer X Show filmé par Émilie Jouvet fait office de documentaire explicite sur ces 7 femmes qui ont voyagé au travers de l’Europe à bord d’un van durant l’été 2009 à l’occasion de la tournée du Queer X Show. Émilie retrace les shows, les coulisses, le voyage, les filles dans leur intimité, les tensions, les rencontres démontrant ainsi les connexions entre leur vie artistique, leurs engagements et leur vie personnelle.
  • Hétéros, lesbiennes, bisexuelles, queer… Nous avons toutes à y gagner. Émilie Jouvet nous offre un documentaire mêlant performances artistiques et vies personnelles, l’influence que les unes peuvent avoir sur les autres. C’est avant tout un documentaire queer et pro-sexe, un nouveau regard posé sur la sexualité féminine, bien loin du mythe du Prince Charmant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>