Coeur

Rencontres amoureuses : le bonheur est dans l’IP

Avant, le bonheur, c’était simple comme un coup de fil. Aujourd’hui, le bonheur se crée à clics de souris, de frappes sur un clavier, de tête à tête avec notre écran.

Rencontres amoureuses : le bonheur est dans l’IPMaintenant, le bonheur c’est simple comme un double clic. L’amour sur le net, en quatre temps, quatre mouvements, pour une vie… ou pour une nuit.

-La rencontre. Un dé-clic

Internet est un lieu de rencontres comme les autres. Et la rencontre amoureuse a désormais son lot de sites.

Exit les rencontres hasardeuses, adieu les multi-inscriptions pour tomber sur le “bon” site. Meetic, le leader, est concurrencé par l’émergence de sites spécialisés en fonction de vos hobbies, religion, obédience politique ou préférence sexuelle.

Que vous soyez de gauche ou de droite, ronde, mangeuse bio, lesbienne, sénior, de confession juive ou musulmane, ado, cougar… Il y a un site spécifique. De quoi s’assembler avec qui vous ressemble ! Ceci dit, rien ne vous empêche d’être une femme cougar votant à gauche et mangeant bio, et de vous inscrire sur un site qui n’a rien à voir.

Adieu le mythe du prince charmant qui débarque sans prévenir sur son cheval blanc. Bonjour le pseudo qui vous repère, vous flash ou vous envoie un charme selon le site sur lequel vous êtes inscrite. Il vous interpelle, vous envoie des quizz pour savoir si vous êtes plutôt cocooning ou discothèque. “Fumeuse s’abstenir”. Hmmm… ” mais si tu fumes et que tu es sympa, je peux faire un effort” (traduction : j’ai rien pécho depuis que je me suis inscrit)

Adieu l’amoureux transi qui sonne à votre porte avec un énorme bouquet de fleurs. Bonjour Gégé24 qui atterrit dans votre boîte mail avec un avertissement « bonjour vous avez un nouveau message » et vous fait sa déclaration (sans doute un copier-coller de sa 28e lettre d’amour virtuelle commandée sur un site d’écrivain public. Faut amortir la dépense après tout) ou qui vous envoie une e-card pourrie musicale pour fêter votre 1er jour de rencontre.

-Le doute. Faut pas déconnecter non plus ! Vous avez été flashée des dizaines de fois sur meetic, et reçu autant de charmes sur adopteunmec.com.

Vous restez méfiante. Est-ce que Juju1972 est vraiment ce bogosse sur la photo ? Est-il aussi tendre, passionné et attentif qu’il le dit. Est-il plus amant d’un soir que charmant illusoire ?

Pour en avoir le cœur net, vous ne foncez plus chez vos meilleures copines pour connaître les derniers ragots vous ayant échappés, vous ne faites plus le tour de la ville en scooter (ou vélo) pour traquer votre cher et tendre, vous écartez l’idée d’embaucher un détective privé. Vous cliquez sur loveconfident. Le dernier lieu à la mode entre filles qui blackliste les vilains garçons, avec sa mention “Vigilove un repousse Bad Boys”.

Aucune trace de Juju1972 sur ce site ? C’est bon signe.

Pourtant, tel un chat échaudé qui craint l’eau froide, vous poursuivez votre (en)quête. C’est ainsi que vous vous surprenez à cliquer sur Gene partner pour tester votre compatibilité génétique avec Juju1972. Ce site vous aide à trouver l’homme de votre vie en cherchant l’ADN correspondant le mieux au vôtre. Car, comme ils le disent eux-mêmes : “un couple a plus de chances de durer si les deux personnes sont génétiquement compatibles.”

Espérons que vous ne tomberez pas sur un cousin éloigné.

Désormais, inutile de vous jeter sur votre  tablette de chocolat, supprimer les cookies de votre ordinateur, vous avez trouvé le pseudo qu’il vous faut. Votre double clic.

-La vie à deux et demi. Si on achetait un clic-clac ?

Le demi, c’est pour la technologie qui vous lie, vous unit, vous rapproche alors que vous vivez à 365 km l’un de l’autre.

Si votre relation ne vous met par sur orbite, vous êtes liés par fibre optique. Peut-être même allez-vous faire le tour du world wide web souris contre souris. Vous avez désormais tout loisir de découvrir le pseudo de votre vie, à travers les chats, les e-party, la web-cam (ou comment vous transformez en moins de deux en une espèce d’Alien).

De là à vous passer l’arobase au doigt, il n’y a qu’un pas. A franchir, le pas, quand même. Vous pouvez également programmer des sorties avec votre bande de copains virtuels, sur onvasortir.com ou encore webcitadin.

Sur Internet, tout est fait pour vous simplifier la vie à deux à cent à l’heure. Pourquoi ne pas aller jusqu’à élever un animal de compagnie ensemble, chacun votre tour, vous irez le nourrir, le laver, le soigner. Si vous vous sentez prêts, vous pouvez aller jusqu’à élever un bébé virtuel.

Soudain, vous comprenez dans ses smileys qu’avoir un bébé – même virtuel – n’est pas dans ses priorités…

4. La rupture. Tu prends tes clics et tes clacs.

C’est évident, entre vous ça ne (copie) colle pas. Vous allez lui dire ! Je te quitte, point barre ! Non, point com. Puisque vous vous êtes rencontrés sur amours-bio.com, pourquoi ne pas poursuivre votre aventure virtuelle en lui annonçant votre rupture sur jetequitte.com

Quittez-vous comme vous vous êtes aimés. Après avoir mis son avatar en fond d’écran, après avoir changé votre pseudo de “douce-célib” en “presque_mariée”, publiez votre rupture en ligne. Ne restreignez plus l’annonce de votre rupture à votre cercle amical ou familial, utilisez la toile pour le faire. Puisque c’est proposé, osez. C’est si simple, il n’y a qu’à remplir un formulaire, votre texte, et de confirmer votre rupture en cliquant.

Ensuite, l’ex-pseudo de votre vie virtuelle pourra aller se confesser sur viedemerde ; vérifier si les internautes “valident que c’est une vie de merde” ou “s’il l’a bien mérité”.

Vous, vous pourrez poursuivre votre chemin et continuer de croquer la vie à pleines dents, telle une nouvelle Ève dans son Apple.

Ah, c’est beau l’@mour, non ?

(cc)  blimpa

6 Responses to “Rencontres amoureuses : le bonheur est dans l’IP”

  • trés bon cet article, parce que quelle horreur!merci!

  • @Mely
    Merci à toi :) Oui, c’est un peu l’horreur, ceci dit il vaut mieux en rire !
    Bonne journée

  • Hmmmmm, ça donne envie les rencontres sur le net ;)
    Plus, je m’inscris sur les sites dont tu parles, plus j’ai envie de fuir…
    C’est sur que c’est plus facile de parler à de parfaits inconnus à travers un écran interposé mais c’est tellement impersonnel et puis la plupart des mecs sortent les mêmes banalités…
    Moi blasée, noooooon? ;)
    Au fait, j’adore ton point de vue sur la question.

  • @Miss B
    Je compatis ! Je me suis incrite sur de nombreux sites, non pour trouver l’âme soeur mais pour savoir comment ça se passait et en faire des articles. C’est surprenant. Comme tu dis, beaucoup disent les mêmes banalités…
    Alors je comprends qu’on devienne blasée !
    Merci pour ton com. ;)

  • Super, très bien écrit. Et franchement recherché, tout y est, tout est lié.
    Comme tu dis, c’est beau l’amour ainsi formaté.
    Pouaaa !! Ca donne envie de se déconnecter du virtuel.

  • @framboiseetchocolat
    merci ;)
    c’est vrai que c’est un peu effrayant… et dire que les sites de rencontres ne cessent d’être plus inventifs les uns que les autres pour se démarquer. C’est plein de romantisme tout ça ;)
    Nous ne sommes pas au bout de nos suprises !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>