Culture

La folie Bento !

  • Les bentos tentent une percée dans nos habitudes culinaires de plus en plus remarquée. Des blogs, des livres de cuisines et des sites spécialisés lui sont consacrés en nombre croissant.
  • La folie Bento !A l’origine, le bento (aussi appelé Lunchbox aux USA et au Royaume Uni, ou gamelle, terme moins glamour employé par nos grand-parents…) est un terme japonais qui désigne une petite boîte dans laquelle les mamans et les épouses préparent le repas du midi de leurs mari ou enfants.
  • Des boîtes qu’on pourrait qualifier de “boîte Tupperware” si elles n’étaient pas si fashion !
  • La folie Bento !Mais c’est surtout leur contenu original qui déclenche les passions à travers le monde. De nombreux blogs de cuisine donnent des recettes et nous ravissent avec leurs fabuleuses photos !
  • Un bento traditionnel contient du riz accompagné de mets macérés et de viande ou poisson. On y trouve aussi parfois des crevettes entières, des petites soupes, des nouilles, une omelette roulée ou des légumes. Ainsi que quelques morceaux de fruits. Le bento ne contient que des mets à déguster froids.
  • Le bento japonais doit surtout être très visuel et original, la présentation est soignée et reflète la personnalité de la personne qui l’a préparée ou va le déguster : un florilège de couleurs et de mets raffinés. Il existe même des concours de préparation de bentos au Japon !
  • Au delà de la tradition et de la praticité (il n’y a pas de cantines dans les écoles et même dans de nombreuses entreprises), le bento est devenu un phénomène de société, voire de mode avec des tendances qui se dégagent au gré des saisons. Les japonais raffolent tellement des bentos qu’ils en dégustent même lors des fêtes ou au restaurant !
  • Au Japon, les bentos sont partout : supérettes, gares, aéroports, kiosques en bas des immeubles de bureau… Au grand plaisir des travailleurs infatigables qui n’ont pas une minute à eux pour s’en préparer un !
  • Dans les bentos des enfants on trouve souvent les aliments organisés en figurine kawaii comme Hello Kitty, mais aussi en animal tel que le panda. Les mangas et personnages de dessins animés sont aussi très répandus. Un bon moyen pour faire apprécier les légumes aux petits… Mais il ne faut pas hésiter à y passer un moment ! (photos de modes4u.com)
  • Si vous n’avez pas le temps ou pas un sens artistique développé, il existe des séparateurs d’aliments en forme de personnages kawai ou animaux pour décorer votre bento et lui donner un côté ludique…
  • Des moules à bento aux jolis bento en vente aux USA… Dommage qu’en France ils soient moins ludiques ! Bentos en vente sur www.lunchboxes.com. Ils envoient en France à prix modiques !
  • Et pour apprendre à faire des bento. En vente sur www.monbento.com. Les accessoires aussi 

6 Responses to “La folie Bento !”

  • Je ne connaissais pas les bentos! Merci donc pour cet article très instructif.
    Tu en as déjà mangé?

  • Le bento c’est térrible, bon simple éfficace.
    Une boite tupperware est aussi éfficace, ce qui importe c’est le contenu. (pour changer la salade de pattes…etc).

    Perso je trouve qu’il faut mettre de côté le “kawai”, digne d’une ado de 14 ans (surtout aussi pour la perte de temps de préparation).

    Le bon moment pour profiter d’un bento au japon c’est pendant un trajet en train ou à prendre pour un picnic.

  • J’en ai pas encore mangé, mais je vais essayer dès que j’aurais trouvé un joli bento ! Evidemment je vais avoir du mal à refaire Hello Kitty !

  • Oh merci pour cette découverte… ça faisait longtemps que je me disais qu’il fallait que j’arrête de manger à l’extérieur, mais franchement la “boîte à tartine”, c’est pas gai… là, je vais aller à la chasse aux recettes sur le net… une porte vient de s’entrouvrir, grâce à toi ! :)

  • Pour info et pour les parisiennes, autour de la rue St Annes il existe des magasins qui vendent des petites boites à Bento (pour celles qui veulent pousser le vice au maximum).
    Dans le même délire de petit plat rapide, il y a le Bibimbap.

    Les bentos il y en a des bon est des moins bon.

  • Je me disais justement qu’il fallait que j’aille dans le quartier de la rue Saint Anne pour voir si j’en trouverais des sympas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>