My Space

Stéphane Guillon : un humoriste qui ne fait pas rire tout le monde

Stéphane Guillon, connu pour son humour au vitriol fait grincer de nombreuses dents. Sa chronique qu’il distille tous les matins sur France Inter fait rire jaune de nombreuses personnalités politiques. Il s’attaque à tous ceux qui font l’actualité.

Stéphane Guillon : un humoriste qui ne fait pas rire tout le mondeSon terrain de jeu préféré : l’arène politique qu’il dissèque avec délectation. Il ose dire ce que de nombreux français pensent tout bas et cette situation déplait aux plus hautes sphères de l’État. Nicolas Sarkozy l’aurait déjà pris plusieurs fois en grippe. Grande gueule, Stéphane Guillon dérange. Cet humour décapant reste sa marque de fabrique.

Sa chronique est suivie par 2 millions d’auditeurs chaque matin sur France Inter. Depuis plus d’un an et demi il en réunit toujours plus. Il est devenu une valeur sûre pour la radio qui malgré les critiques ne se sépare pas de ce chroniqueur. Plus on l’attaque plus sa popularité grandit. Cette place lui confère un statut particulier et une certaine aura. On aime ou pas le style Guillon mais on ne peut pas y être indifférent, c’est ce qui fait sa force.

Il égratigne les politiques. Ses interventions les plus cinglantes sont relayées par les médias. DSK est une de ses victimes dont les médias se sont fait les choux gras. On le taxe d’irrespect, on lui reproche d’être injurieux, d’attaquer sur des détails physiques. S’il dérange n’est-ce pas parce que ces réquisitoires virulents sont pétris de vérité ? S’il est violent envers les politiques, l’arène politique l’est tout autant, voire pire.

On s’en prend à lui parce qu’on sait que ses propos ont un retentissement et peuvent faire réfléchir ceux qui l’écoutent mais pas seulement. En effet, ses chroniques connaissent un grand succès sur internet. Mais bon, ce type d’humour ne touche pas tout le monde. Il faut connaître l’arène politique, les hommes et les femmes qu’il dénonce mais aussi les enjeux politiques. Il s’adresse donc à un public averti. C’est sûrement ça le problème de fond.

On l’accuse de tenir des propos vulgaires mais la politique n’est-elle pas le jeu des petites phrases assassines et destructrices ? Il révèle ce qui est sous-jacent. C’est ça qui fait peur aux politiques. Ils cherchent à les détrôner, à les déboulonner.

Suite aux régionales, il s’en est pris à Eric Besson. Il a remis au goût du jour l’image de traître de notre cher ministre de l’immigration et de l’identité nationale. Bien entendu il a forcé le trait en prenant des références shakespeariennes (Yago). Comme quoi, il faut avoir de la culture pour tout comprendre. De toute manière Besson n’est pas très aimé. Après tout, les politiques devraient commencer par apprendre à rire d’eux-mêmes au lieu d’être complètement cyniques et imbus de leur pouvoir.

Stéphane Guillon joue avec le feu, attise parfois les flammes mais il ne s’est jamais brûlé. N’en déplaise à ses détracteurs. Tant qu’il aura des auditeurs il continuera à faire des portraits au vitriol de nos têtes de gondoles de la politique.

Détendez-vous, riez et gardez le sourire. Tant qu’on pourra rire des politiques nous resterons en démocratie mais jusqu’à quand ?

5 Responses to “Stéphane Guillon : un humoriste qui ne fait pas rire tout le monde”

  • il est grinçant, il est méchant, il manie l’humour noir comme d’autres cumulent les blagues de beaufs en bourrant Bercy… en un mot, j’aime bien moi le Guillon ;-)

  • Moi aussi et puis ça fait du bien aussi d’entendre des humorique à l’humour grinçant car ils déranagent mais nous interpèlent sur des sujets important et ça vole plus haut que jean marie bigard enfin chacun aime ce qu’il evux. Mais Jean Matie Bigard à un humour de beauf et il ne me fait pas rire alors que guillon appuie là iù ça fait mal et c’est ça qui fait grincer des dents.

  • Personnellement, Guillon ne me fait pas rire et c’est la seule chose qui m’embête avec lui! J’adore me moquer de la politique, mais je crois que Guillon n’as pas de talent comique. Son seul ressort est la provoc’, et sa stratégie d’auto-com’ est de “frapper haut”…Pour moi, c’est un rentier désœuvré, en quête de reconnaissance sociale. Il faut connaître un peu le personnage et son parcours…
    Didier Porte, France Inter 12H05, tape aussi “haut”…mais sans cet esprit de revanche propre aux complexés parvenus à la notoriété. il est plus drôle car il aime “un peu” son sujet de moquerie, la plupart du temps…

    Rendez-vous dans 10 ans pour voir l’évolution de leurs carrières. On verra si j’ai raison de croire que Guillon se sera “Bigearisé”…et que Porte se sera “Coluchisé”…

    François.

  • Ton papier m’a donné envie d’en connaître plus sur cet humoriste ; j’ai donc écouté plusieurs de ses chroniques dont certaines m’ont fait rire de bon coeur, mais après l’achat de son dernier livre, je dois avouer que déchante.

    C’est une compil’ de vieux sketchs assez décevants ; en fait, je m’attendais à une analyse de la liberté de la presse en France sur un mode caustique mais j’ai surtout découvert un misogyne très conventionnel : par exemple sa chronique sur la journée du 8 mars fait un pseudo florilège de tous les vieux poncifs sur les femmes en politique, leur profil sexuel de fââme et tout ce qu’elles éveillent comme souvenirs libidineux chez des hommes vieillissants . Dommage…

  • “liberté de la presse”, je voulais surtout dire “liberté d’expression”. :)

Répondre à zazouu Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>