cinoche

Precious

Dérangeant. Ce film est dérangeant. Parce que toutes les images crues et violentes qui défilent devant nos yeux représentent le quotidien macabre de milliers de gens, et ça, tout au fond, nous le savons très bien.

PreciousRien ne nous est épargné, pas même le viol de l’adolescente par son propre père. Ce film, c’est l’ultra moderne solitude. Malgré tout, on ne verse jamais dans le mélo et c’est en ça que réside la force du réalisateur.

En revanche, la façon de filmer très connotée MTV et ghetto new-yorkais peut déranger et porter préjudice au film pour nous autres, européens.

A souligner, l’excellente prestation de Mariah Carey que je ne pensais pas aussi douée. La BO est quant à elle excellente. Lorsqu’à seize ans, Precious apprend à lire et à écrire dans une école alternative, un monde nouveau s’ouvre à elle.

Un monde où elle peut enfin parler, raconter ce qui l’étouffe. Un monde où toutes les filles peuvent devenir belles, fortes, indépendantes. Comme Precious…

Tags : , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>