My Space

Le cas Carla

Le cas Carla

Bon, aujourd’hui, au risque de passer pour une bonne rombière, je n’hésite pas à vous faire part de mes impressions concernant la robe que portait Carla Bruni lors de la venue du couple présidentiel russe à l’Elysée. So shocking…Attention, je ne remets pas en cause la sublime robe fourreau vert jade (signée Roland Mouret) que portait la First lady, ni sa ligne absolument parfaite. Dans n’importe quel autre cadre ou situation, j’aurais applaudi des deux mains. Je ne porte moi-même pas de soutien-gorge avec une robe dos-nu et encore moins avec un débardeur, just beurk… Oh la, je sens que l’on s’égare… Revenons donc à la nymphomane la plus célèbre de la planète…Je n’ai apparemment pas été la seule à avoir été “choquée” (le terme est un peu fort mais je n’en trouve pas d’autre adapté) puisque les journaux anglais en ont fait leurs choux gras en se demandant même si elle portait une culotte…Je ne sais pas, cela fait peut-être vieille France de dire ça mais j’estime que lorsqu’on est femme de Président de la République, on se doit de porter des tenues disons politiquement correctes. On ne s’habille pas sous les ors de la République comme on le ferait à la Fashion week ou au Festival de Cannes. Non?

One Response to “Le cas Carla”

  • Et alors ? Retour au tailleur de tante Yvonne ? Ce n’est pas parce que les Anglais ont une reine qui s’habille comme un sac que toutes les chefs d’État ou femmes de chefs d’État doivent ressembler à leur grand-mère. Et sérieux, quand on voit certaines fois le décolleté de Merkel en soirée officielle, je dirais que Carla n’a somme toute riend de choquant.

Répondre à Storia Giovanna Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>