cinoche

A Single man

Je crois que jusqu’à présent, je n’étais jamais tombée amoureuse de la bande-annonce d’un film. Ce fût le cas lorsque j’ai découverte celle de A Single man sur le blog de Géraldine. J’ai été irrémédiablement happée par cette musique enivrante, cette atmosphère mystérieuse. Et puis, le premier film d’un styliste, qui plus est aussi sulfureux que Tom Ford, cela ne pouvait qu’agrandir mon appétit.

A Single manSentiment étrange donc avant la projection car contrairement à certaines BA qui nous donnent parfois l’impression d’avoir vu l’intégralité du film, j’étais là dans une attente sibylline qui, ne nous le cachons pas, me mettait en joie et contribuait fortement à mon excitation.

Ce film est d’une poésie inouïe et d’une esthétique absolument parfaite. Tom Ford signe ici un film comme il aurait signé une collection de haute-couture. C’est avant tout une œuvre esthétique.

Cet ovni dans l’industrie cinématographique actuelle est envoûtant. Voilà, le mot est lâché : envoûtant est le qualificatif qui lui convient le mieux.

L’image légèrement orangée pour coller au mieux aux années 70, nous entraîne un peu plus dans la spirale et le désarroi du personnage principal. On est tout simplement happés, presque étouffés, en état d’apnée.

Ce film est une oeuvre d’art devant laquelle on reste plantés, émerveillés. Tout est ici absolument parfait : costumes, acteurs, musique, décors.

Los Angeles, 1962. Depuis qu’il a perdu son compagnon Jim dans un accident, George Falconer, professeur d’université Britannique, se sent incapable d’envisager l’avenir. Solitaire malgré le soutien de son amie la belle Charley, elle-même confrontée à ses propres interrogations sur son futur, George ne peut imaginer qu’une série d’évènements vont l’amener à décider qu’il y a peut-être une vie après Jim.

Je vous conseille l’excellente interview de Tom Ford dans l’édition de février de Vogue. Vous en apprendrez davantage sur l’envie du réalisateur/styliste, ces aspirations, ses inspirations.

http://www.youtube.com/watch?v=aypyJtHzC70&feature=fvst

One Response to “A Single man”

  • l’histoire est quand même un peu cu-cul la praline, mais l’esthétique est bluffante! les différences de couleurs entre les flashbacks et le présent du récit, le ton orangé, etc… magnifique!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>