My Space

Everybody’s Fine

( ou comment écrire un article même quand on est en panne d’inspiration.)

 J’ai eu l’occasion de voir le prochain film de Kirk Jones II ( et légalement s’il vous plaît je tiens à le préciser).  Il s’appelle donc Everybody’s Fine (d’où le nom de l’article) on y retrouve Robert De Niro en père essayant de garder le contact avec ses 4 enfants.

En regardant la bande-annonce on s’attend à une bonne comédie familiale à regarder à Noël sur TF1 vers 15heures tout en emballant les cadeaux. Je me demande d’ailleurs si ceux qui se sont occupé de cette bande annonce ont vu le film. Car je dois vous avouer un truc je n’avais pas pleuré autant devant un film depuis “Into The Wild” ( bon j’avoue aussi que je suis une grande pleureuse, une fille qui va avoir de la peine pour Dark Vador et excuser le comportement trèès trèès méchant de Scar dans le Roi Lion.) Autant vous dire que l’esprit du film, le road trip d’un père qui essaie de conserver les liens familiaux , n’a rien à voir avec l’affiche niaise et la bande annonce gnangnan.

Franck, veuf et retraité prépare un week end en famille histoire de retrouver ses 4 enfants éparpillés dans le pays. Manque de bol aucun ne peut venir sous des prétextes tous aussi bidon les uns que les autres. Franck décide donc d’aller à eux. Petit à petit il découvre que “Everybody isn’t REALLY fine”. Ok on peut dire que c’est un peu convenu, que ce n’est pas l’histoire du siècle non plus ( pour voir l’histoire du siècle j’attends “A single man”). Mais c’est assez émouvant, je ne suis pas une grande critique mais j’ai trouvé que le jeu des acteurs sonnaient juste ( ouais je me la pète en utilisant des termes dignes de Première.) Tout n’est pas jamais rose dans la vie, nos enfants ne sont jamais comme on espérait  et pire encore ils nous cachent des choses ( je dis “nous” c’est une expression vous l’aurez deviné.) Le tout servi par une B.O qui accentuera votre débit lacrymal ( je dis “vous” mais je pense surtout à moi vous l’aurez deviné).

En bref, si vous avez une carte UGC Illimité et qu’il n’y a rien de bien au ciné le 10 Mars je vous conseille de vous prendre une place pour Everybody’s Fine car ça vaut quand même le coup d’œil.

C’était Stiletto sponsorisé par la Flemmite aïgue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>