My Space

La playlist de Mely et Storia

Nous n’avons pas parlé du carnaval cette semaine chez LR, pourtant, cette période synonyme de joie et de liberté pendant laquelle les règles de vie normales sont suspendues et où chacun fait un peu comme il lui plaît, mérite son heure de gloire. Rattrapons-nous donc ce week-end, laissons nous aller, et pour ce faire commençons par lire le top best-of de Mely et Storia !

La playlist de Mely et StoriaLe choix de Storia:
La Saint Valentin: du romantisme au conditionnement social
de Jess.
Ah, encore une déçue de l’amour… Mais ce qu’il y a de bien avec Jess, c’est qu’au moins, elle argumente toute la pollution que provoque cette journée dans notre quotidien. Parce qu’on n’a pas forcément envie de voir des coeurs partout quand on est célibataire.

Vis ma vie de fan BBB de plus de 25 ans de Mely.
J’aurais presque envie de dire que ce n’est plus de son âge. Mais c’est tellement attendrissant. Et puis ne serait-ce que pour enterrer la hache de guerre, jusqu’à ce que je la kidnappe…

Ridée, moi ? Jamais ! de Magadit.
Ne serait-ce que parce que cela me rappelle cette réflexion de Geneviève de Fontenay (voui, la folledingue qui mène une croisade contre les miss à poil en une d’Entrevue) : Je n’ai qu’une seule ride, et je suis assise dessus…

Le choix de Mely:
Les macarons
de cuddles.
Parce que j’adore ces instants volés, cette envie retenue de bousculer les barrières. Ce texte m’a touchée en plein cœur, j’aime la fin, travaillée comme au cinéma, une sorte de retour brutal à la réalité, comme un rêve qui ne nous quittera jamais… Un goût d’inachevé qui n’en est que plus beau… Tu m’as embarquée !

La traîtrise de l’étagère de Mayafeels.
Parce que j’ai beaucoup ri, je compatis et rentre complètement dans l’univers de Mayafeels. Si tous les objets avaient la parole, je serais encore plus névrosée que je ne le suis aujourd’hui ! Un texte désopilant à souhait !

Ma vie de scénariste de cecile-n.
Nous sommes tous scénaristes de nos propres vies. Le film ne se déroule jamais comme on l’avait prévu dans le script mais cela rend la vie bien plus folle. Il y a des phrases sublimes de méchanceté, d’amour, sarcastiques qu’on a jamais pu dire. Perso, je les note… Au cas où… Pensez à Charlotte et sa réplique qui tue à Big dans Sex and the City : “je maudis le jour où tu es venu au monde !”

(cc)  ]babi]

15 Responses to “La playlist de Mely et Storia”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>