Coeur

Paris-Rio

Et la lumière soit, de nouveau sous ma frangette pomme… Infidélité d’un mois déjà ne se propagera point dans nouvelles chroniques pomme. Haut la main Pomme prête serment de dévouement extrême à toi sous peine de blanc ou blâme! Plus jamais elle infidélisera chronique à XY, elle restera telle une Carrie à la recherche de son Big perdu !
Foie de Pomme !

Paris-Rio

Pomme comme pomme de terre nouvelle état « Septembrier ».
Enfin le Pommier est isolé dans mémoire archivé de pomme. La mémoire sélective aura bien valsé le trop plein d’amour pomme pour garder juste quelques jolis souvenirs « guacamole et tomates écrasées », pieds nus sur jolie passerelle dessus Seine…  Gros plan : Lui/Pomme.

L’odeur est perdue. Les couleurs du tableau passées, délavées, bleached telles un vieux jeans fripé au fin fond de placard de fashionnista ! La couleur de ses yeux est devenue esquisse grisâtre, le goût des lèvres, de peau est définitivement paumé ! La mienne a eu le goût de sel assez longtemps… Sa silhouette jamais ne reviendra se graver dans mon iris, la pomme est vaccinée ! Le vaccin aura tardé, à défaut d’avoir dans la poche la Bachelot ?

Secondes, minutes, heures, jours, nuits, semaines, mois, le trognon a enfin retrouver sa chaire pulpeuse, juteuse, les quelques pépins perdurent encore. Mais… Le pèse-personne retrouve le smile et pomme chante à nouveau « Pomme d’Happy, jolie, jolie… ».
Pomme commence l’année « Poker », Pomme/Poker telle est Janvier. Tous Sens de pomme éveillés ! Le célibat, Pomme connaîtra pas.

Le brésil l’enlacera quelques nuits, pomme connaîtra les couleurs d’un Rio sans demi-mesure, puis se laissera distraire par les bonnes manières à la française. Une jolie iris, la pomme se retrouve au cœur de toutes attentions de ce Monsieur Français.
Une année d’acharnement, 6 253 verres essuyés, 4 ébréchés, un séjour express à l’hôtel Dieu, un café, une cigarette… Telle la finale du Titanesque France/Brésil  1998, la France force d’acharnement, aura bel et bien travaillé la pomme… Pomme charmée…

Après quelques mois de qualification digne d’un péplum grec, rendez-vous annulés, rendez-vous aimés, France élève la victoire enfin ! Un matin de Février, le soleil du premier arrondissement parisien traverse draps de garçonnière pour dévoiler : une Pomme. « Bye-Bye Rio… Bonjour Paris ! »

(cc) Skullkid

2 Responses to “Paris-Rio”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>