Histoires

Déborah Anthonioz : une snowboardeuse tout d’argent vêtue

[ndlr : article sélectionné par Mely durant la semaine de rédaction en chef] 

Vais-je me transformer en chroniqueuse sportive? Peut-être pas quand même. Si vous suivez les actualités sportives avec 9 heures de décalage horaires vous devez être au courant que Déborah Anthonioz a été couronnée de la médaille d’argent à l’épreuve de snowbord crosss mardi .  Je sais j’ai un peu de retard.

Déborah Anthonioz : une snowboardeuse tout d’argent vêtueTout comme le fougueux Tony Ramoin qui a  reçu la médaille de bronze, Déborah Anthonioz est montée sur la deuxième marche du podium olympique. Une victoire peut en cacher une autre. Comme quoi l’expérience triomphe un jour. Malgré tout  ce n’est pas forcément elle qu’on attendait sur le podium, il y avait aussi Claire Chapotot. Au moins elle n’avait pas trop de pression.

Libérée de la pression qui aurait pu lui faire louper sa course comme pour les frères De Le Rue, elle a ridé sa course comme une vraie championne. Comme chez les hommes on a assisté à de nombreuses chutes. Mais Déborah Anthonioz a tenu. Elle l’a fait, elle a enfin gagné une médaille olympique. Sa première médaille aux JO  d’hiver, elle peut la savourer.

A défaut d’or on lui a décerné l’argent. Cela ne l’empêche pas d’être aux anges, elle qui avait connu la déception des JO de Turin.  Elle avait terminé 10ème. L’expérience fini toujours par payer. Évidemment à 31 ans, elle va sur la fin de se carrière. Au moins elle aura eu une reconnaissance mondiale aux Jo de Vancouver ce qui n’est pas négligeable.

Elle qui a remporté 4 victoires dans des épreuves de coupe du monde et qui a finit deuxième de la coupe du monde de snowboaord Cross en 2004. Voilà une femme qui dégage une certaine classe.

De toute façon il existe une bonne relève pour l’équipe de France de Snowboard Cross. Nelly Moenne Loccoz et Claire Chapotot représentent l’avenir du snowboard cross pour l’équipe de France. A l’instar de Tony Ramoin qui a brillé lors des JO de Vancouver, ces deux snowboardeuses peuvent aller loin. Bien qu’elles ne soient pas allées aussi loin dans la compétition que Déborah Anthonioz, il faudra compter sur elles à l’avenir.

Comme quoi le snowboard français a de beaux jours devant lui et peut rivaliser avec les meilleures équipes mondiales. Continuer à nous faire rêver et a nous en mettre pleins les yeux.

3 Responses to “Déborah Anthonioz : une snowboardeuse tout d’argent vêtue”

  • Ça fait toujours ça pendant les JO, on pense qu’on ne va pas s’y intéresser parce que de toute façon on n’y connait rien, et puis on tombe dessus un jour, et là paf, on devient accro ! Cette année je ne suis pas encore tombée dedans, alors merci de nous relater tous nous exploits de chez nous !

  • encore un article des neiges sur une fille en argent!merci

  • de rien j’espère que ça va continuer encore d’ailleurs hier on a encore eu une médaille d’argent grâce à martin fourcade; C’était la huitième pourvu que ça dure encore un peu. Et merci à toi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>