cinoche

Esther

Bien avant sa sortie j’avais aperçu l’affiche dans le métro. Mais comme l’affiche annonçait que c’était le film le plus terrifiant de l’année je me disais que ça devait être un énième film d’horreur.  Je pensais à tort que ce n’était qu’un argument de vente pour encourager les gens à se rendre dans les salles obscures.  On aime se faire peur et avoir peur. J’y suis donc allée les mains dans les poches et le sourire aux lèvres.

EstherPlusieurs détails m’ont fait changer d’avis rapidement. D’abord dès la première séquence du film, nous voilà plongé dans un univers glauque et morbide. Puis peu à peu l’atmosphère s’alourdit pour devenir plus que pesante. Et là on commence à se demander à quel moment on va avoir peur. Puis la tension monte d’un cran et la peur finit par nous saisir. Je me suis surprise à ressentir de la peur et à trembler comme une feuille. Les cardiaques doivent s’abstenir. Mais le plus flippant dans ce film reste le choix de l’héroïne : Esther.

Esther, jeune fille de 9 ans est adoptée dans une famille. En apparence sage, intéressée par le dessin, la peinture et la musique, elle se trouve isolée de ses camarades de l’orphelinat. Mais ses futurs parents adoptifs s’attachent rapidement à cette petite fille sans se douter que leur vie ne va plus jamais être comme avant. Au départ, Esther semble s’adapter très vite à sa nouvelle famille. Mais ce n’est qu’une apparence. Comme dirait un vieil adage il faut se méfier de l’eau qui dort. En peu de temps des phénomènes inexpliqués ont lieu. A chaque fois,  Esther est présente mais s’arrange toujours pour être au-delà de tous soupçons. Gamine impitoyable, violente et manipulatrice, elle trompe son monde et sème la discorde dans la famille.

Ce personnage est trouble. Elle inspire autant la crainte, que l’amour et le respect. Sous ses airs de petite fille modèle, elle cache une personnalité ambivalente voire schizophrène à tous les points de vue. L’ange se transforme en démon.  Son regard intimidant vous glace le sang. Son attitude violente et destructrice peut fasciner. Elle est autant habitée par des pulsions de mort (Thanatos), que de vie (Eros). On pourrait dire que ce personnage est un croisement entre Sadako (l’héroïne de Ring, bien entendu dans la version japonaise) et Megan (la gamine de l’exorciste). Vous voyez : le genre bien flippant.

Maintenant si je vous ai donné envie de voir ce film courrez-y.  Mais attention : préparez-vous à avoir peur et cramponnez-vous à vos sièges. Ne soyez pas surprise si quelques frissons vous parcoure l’échine et que vous tremblez comme une feuille.

http://www.youtube.com/watch?v=Dkdo5DiQ1lc

6 Responses to “Esther”

  • Avatar of
    Mademoiselle H

    MERCI pour ton article du coup je file le voir !!!

  • de rien je suis contente que mon article donne envie de voir Estehr, accroche toi bien!

  • moi aussi ca me dit vachement d’aller voir ce film j’adore les films d’horreur mais un peu psychologiques pas de la boucherie quoi!

  • coté psychologique tu seras servis ya pas de problème! Mais dans le même genre il y a aussi paranormal activity qui est pas mal non plus.

  • J’ai vraiment été déçue par ce film… Je ne sais pas comment dire ça sans faire de méchant spoil, mais en gros j’ai trouvé que c’était un film d’horreur, vraiment comme les autres.. Les perso typiques, le cadre (oh une grosse maison isolée de tout.. ). Bref je m’attendais à avoir peur et je me suis mise à rire lors d’une scéne qui n’était pas faite pour ça..

  • Pour ma part je dois dire que je suis mitigée . Je l’ai vu, mais pas au cinéma , alors que peut-être que ça change beaucoup ,( Déjà niveau angoisse ) . Mais la perception de l’histoire reste la même.
    Moi j’ai trouvé très bon le côté psychologique ca le fait se démarquer des autres films d’horreur américains aux personnages typés et stupides !
    Mais niveau peur, ca n’a pas trop été ca pour moi, en effet l’affiche nous présente Esther comme un film d’horreur par excellence, alors oui, j’ai été surprise de le chercher l’horreur par moment .
    Et pourtant je trouve que ca ne gâche rien à l’histoire. Puisque contrairement à d’autres films ce n’est pas l’horreur qui tient le film mais l’histoire .
    Mais enfin, je ne le citerai pas comme film d’horreur quoi . . .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>