cinoche

Bliss

Bien que ce film soit plutôt une comédie pour adolescents, j’ai bien rigolé et passé un moment sans prise de tête ce qui  est agréable après une semaine chargée par les examens. 

BlissPetit speech pour vous mettre dans le bain. Prenez une adolescente sans histoires qui a grandi dans une petite ville du Texas. Bliss est donc une lycéenne, première de la classe qui n’a jamais posé de problèmes à ses parents. Mais cette vie bien calme ne va pas durer. Son vœu le plus cher est de quitter  Bodeen où  son avenir ne se résume à pas grand chose.

Puis un jour avec une amie, elle se rend à Austen pour assister à un derby de roller.  Et là c’est la révélation. Elle, en apparence sage, qui participe à des  concours de beauté pour satisfaire sa mère tombe amoureuse de ce sport. Toute sa vie va basculer. Elle intègre l’équipe des “scouts gerbantes” alors qu’elle n’a pas l’âge requis, elle n’a que 17 ans. Elle le fait donc dans le dos de ses parents. Mais ce n’est pas tout, elle tombe aussi amoureuse d’un jeune rocker avec qui elle partage sa première histoire d’amour. A 17 ans sa vie change du tout au tout. Mais ce sport de contact lui permet aussi de sortir d’un carcan familial étouffant.  Elle se prend des coups mais elle en donne aussi. Elle vit, elle souffre, elle se renforce. Elle traverse aussi son premier chagrin d’amour.

Elle qui n’était rien devient la mascotte de l’équipe de rollers des “scoutes gerbantes”. Alors qu’elle était invisible aux yeux des autres avant, sur le terrain on la remarque, on la félicite. Elle a donc trouver un moyen d’exister et s’est découvert une passion.

Au-delà de ce périple adolescent, cette comédie met aussi en scène les relations parents-enfants qui peuvent se troubler un jour ou l’autre.  Souvent l’adolescence marque les premiers conflits. Quand les parents découvrent la vérité (Bliss leur avait caché qu’elle participait à un derby de roller skate), ils le prennent très mal et lui interdisent de continuer sa passion.

Mais son père découvre par hasard des photos de sa fille sur le site du Derby et finit donc par soutenir sa fille pour qui il éprouve beaucoup de fierté. Quelquefois la communication passe pas ou passe très mal. Surtout avec une mère qui ne jure que par les concours de beauté.

Ce film en apparence léger a tout de même une profondeur. Il montre que l’adolescence est une période charnière où l’on commence à devoir faire des choix pour ensuite se réaliser.  Je le recommande donc à tous ceux et à toutes celles qui veulent sourire, rire. Si vous  y allez vous serez servis.

3 Responses to “Bliss”

  • si c’est le film auquel je pense, l’heroine est Ellen Page (Juno) et il est mis en scene par Drew Barrymore(son 1er film).
    Ici ca s’appelle Whip it et sort en dvd mardi prochain^^

  • Oui, voilà c’est le repmier film de Dew Barrymore mais en France il est sorti il n’y a pas très longtemps peut-être deux ou trois semaines au plus.

  • Drew Barrymore s’en sort très bien pour une première réalisation. D’autant plus qu’elle est également comédienne et qu’elle tient un des rôles les plus drôles !
    Une mention spéciale à Eve. Je l’aimais en tant que rappeuse avec pattes de chat tatouées sur la poitrine, je l’aime dorénavant en tant que comédienne avec perruque blonde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>