My Space

Bang Bang were beautiful n’dirty rich

A

01Mercredi 28 octobre. 10h00. Pigalle. Wayfarer sur le nez, Capuche sur la tête, Casque sur les oreilles. Passage incognito devant le Moulin rouge.

Un objectif : trouver LA tenue pour Halloween.

Deuxième objectif : éviter de rencontrer quelqu’un …

 

Tout d’abord, je tiens à préciser que ma vision de cette fête est quelque peut différente de la votre. Halloween n’est pas réservé au moins de 15 ans, mais il est vrai qu’arrivé à la vingtaine tu (te) dois (d’)éviter toute détérioration de ton image. Tu peux donc oublier ton costume citrouille fait par ta mère à tes 6 ans, ton déguisement de sorcière en sac poubelle et celui de la diablesse effarouchée que tu portais pour ta première Halloween party en 4e (ça sent le vécu).

Halloween c’est le seul jour de l’année où tu peux te fringuer comme les travailleuses du bois de Boulogne sans que personne n’est rien à redire.

Seul impératif, que tu sois toute de noir vêtu. Tu vois l’délire ?

 

J’étais parti avec une idée en tête, devenir le temps d’une soirée Lady Gaga.

A la recherche de la L.G touch, je rentre dans le premier magasin.

“Bonjour, vous pouvez me montrer ce que vous avez en perruque carrée blonde ?”

Sachez que je n’ai pas été déçu de mon voyage à Pigalle. Certes c’était blond, certes c’était carré mais …

En fait, il y a deux impératifs, s’habiller en noir et éviter à tout pris de faire travesti.

Première échec. Deuxième tentative. Autre magasin.

“Bonjour, vous pouvez me montrer ce que vous avez en perruque carrée blonde ?”

“Nous avons le modèle Christina, le modèle Valentina, (…) le modèle Ivana, le modèle …”

“Celle la !” “Le modèle Donna ?”

Malgré le fanatisme de cet homme pour les perruques peroxydées, je l’avais trouvé.

 

Samedi 31 octobre. 22h30. XVe. Blonde. Lunettes noires imposantes. Body noir. Talons Hauts. Attifée en Lady Gaga.

Lady Gaga – Beautiful dirty rich

“Bang Bang

Were beautiful n’ dirty rich

Bang Bang

Were beautiful n’ dirty rich”

Ca ne s’invente pas.

Loou, pardon, Blair Waldorf déguisée en Mercredi de la famille Adams et une Wonderwoman à tendance gothique me rejoignent. La teuf à l’appart quoi.

 

23h40. Tentative de sortie sans qu’aucun voisins ne m’aperçoivent … Evidemment échec total de l’opération “garder une certaine réputation”.

 

23h42. “Salut Aziz !” Toujours entretenir de bonnes relations avec son épicier, même en Lady Gaga.

 

23h45. En r(o)ut(e). Destination une péniche parisienne.

 

00h00. Arrivé. Premier barage. Petit sourire aux vigiles. Second barage … “Hé bah Laadi Gaga elle est où ta limousine ?”. Il existe trois types de vigiles : Le goujat, le beauf et le gros con.  Celui la était les trois à la fois.

 

00h01. “Oh my God LADY GAGA ! I love you so much …”  Abordée par un anglais déchiré, hystérique et fan de Lady Gaga. Merci à Loou d’avoir réussi à comprendre ce qu’il voulait dire. En même temps soyons honnête. On parle de Loou, alcoolique mondaine bilingue.

 

00h02/5h. Après avoir fait mon entrée sur Po-po-pokerface. Après m’être fait abordé par un fou qui m’a dit mot pour mot “Hé Brigitte Bardot il’faut pas manger de cheval” suivi d’un rire assez terrifiant. Après avoir observé qu’il existait une réelle différence d’approche chez les mecs selon que tu sois blonde ou brune. Après être montée sur le pont et m’être accrochée à la proue du bateau en criant “I love you Paris”. Après avoir compris je pouvais repérer facilement mes proies derrière mes lunettes. Après avoir remarqué que “la” blonde ne fait pas d’études (aucune questions à ce sujet). Après avoir profité de mon statut de fausse star international qui m’a fait vivre de folles Aventures …

À 5h01, j’ai realisé que la vie était plus belle en blonde.

Revenir à la vie d’une pauvre et simple midinette brune n’a pas été une mince affaire. Retirer ma chevelure synthétique fut un déchirement. En la rangeant je me suis jurer de la ressortir avant le prochain Halloween. Chose faite. S’il vous arrive de passer vers 22h rue de Vaugirard et que vous apercevez une fausse blonde à la fenêtre une bouteille de vin à la main, une clope au bec, chantant All by myself, ne vous inquiétez pas. C’est juste Bang qui se la joue Bridget Jones chaque soir depuis une semaine.

One Response to “Bang Bang were beautiful n’dirty rich”

  • Avatar of teo
    teo

    Je ne vois aucun mal à s’amuser certains jours de fête. Comme tu dis : pourquoi la fête d’Halloween serait-elle réservée au moinde 15 ans ? Quant à ce que pense le voisinage : à force de se préoccuper de cela, on ne vit plus que par procuration. Le principal est d’être heureux, sans faire de mal aux autres. l

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>