Back Room

Fantômas

 (Suite de : Dans le noir)

Il dégrafe mon soutien gorge, me retourne et m’allonge. Il m’enlève mon string et mon pubis totalement épilé apparaît. Il passe une main dessus pour en éprouver le touché. Il se déshabille à son tour. Le jean révèle un boxer, ce que je préfère, et une bosse significative. La chemise cachait un torse puissant, musclé, revêtu d’une toison abondante. Moi qui ne suis pas fan des poils, je suis servie ! Je pose ma main sur sa poitrine, les poils sont fins, très doux, agréable surprise. Encore une. J’ôte son boxer et saisis sa queue dans mes mains. Je veux me l’approprier, faire connaissance.

Fantômas- Suce-moi !

Je m’installe à genoux, tenant toujours son membre durci dans une main, je le caresse avec de lents mouvements de va et vient. Je soupèse ses bourses, me familiarise avec cet objet de désir. De petits soubresauts l’agitent. Il semble m’appeler. Fantômas soupire, pose sa main sur ma tête mais je prends mon temps. Mon pouce s’égare sur son gland, la peau y est tellement douce. Il suinte, prémices d’un autre jus. Je hume ce sexe au garde à vous pour moi. Je m’enivre de son odeur.

Enfin, je pose un baiser délicat sur l’extrémité du gland. Fantômas frissonne et gémit. Je m’enhardis et le caresse de la pointe de la langue, donnant de petits coups. Je titille l’urètre, descend le long de sa verge et remonte très lentement… Ma main est toujours sur sa base. Enfin, je le calotte de ma bouche, je l’enfourne centimètre par centimètre, jusqu’à la garde que je mordille à peine. Je le sens palpiter, vivre, prendre encore du volume alors que je le déguste. Je deviens goulue, j’accélère le mouvement de haut en bas. J’aspire son gland, le masturbe avec mes lèvres seules. Je frappe cette queue contre ma langue avant de la réintroduire dans ma bouche. Je presse, relâche, caresse, pistonne, lèche, changeant de rythme, le rendant fou. Sa main est crispée sur ma tête, ses soupirs audibles :

- Oui, suce bien. Ce que tu m’excites ! Tu sens dans quel état tu me mets ?
- Hummm.

Il me repousse avec douceur et me relève. Je me colle à lui et nous tombons sur le lit en entamant un baiser fougueux. Nos mains se perdent sur nos corps respectifs tandis nos langues dansent un ballet endiablé. Je gémis, j’ai envie de lui. Je veux le sentir en moi. Tout mon être réclame l’assaut, violemment. Il vient sur moi, me couvrant de baisers. Son gland effleure mon clitoris, j’ai un sursaut. Je suis tendue comme un arc et mon sexe en feu mendie sa queue.

- Prends-moi… maintenant !

Le temps d’enfiler un préservatif, il me pénètre. Je me sens possédée jusqu’aux tréfonds de moi. Je le sens coulisser comme dans un vêtement sur mesure. Je le reçois avec avidité. Cambrée, les jambes sur ses fesses, je l’avale. Il bouge et mon esprit s’envole, je n’entends plus rien, uniquement concentrée sur la danse de nos sexes à l’unisson. Nous avons joui très vite, l’un après l’autre, ivres de cet échange intense.

J’avais presque perdu mon souffle, je haletais. Allongés l’un contre l’autre, nous avons repris nos esprits. Apaisés, mais non rassasiés. Je sais que ce n’est que le début, la nuit sera longue. Je veux qu’elle ne finisse jamais.

(cc) Kiwi_GaL

4 Responses to “Fantômas”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>