Back Room

Le SM à toutes les sauces.

  • Le SM chic & choc fait vendre, c’est indéniable et on le voit à toutes les sauces un peu partout. Ce qui m’a poussée à écrire cet article aujourd’hui est la seule vision d’une scène clairement SM explicite dans un épisode de la série « Six Feet Under » que j’ai vue hier soir. Effectivement, si je fais un récapitulatif des séries dans lesquelles j’ai vu des scènes BDSM, on se rendra vite compte que le sujet est souvent abordé, mais rarement de la manière la plus intelligente qui soit.
  • Six Feet Under (Épisode 4 / Saison 4) : Brenda joue les Maîtresses en humiliant verbalement son nouveau petit ami Joe, lui est attaché au lit et à demi-nu.
  • Un Gars et une Fille chez les sado-maso (Episode 3119)
  • Plus Belle la Vie (Épisode passé en prime en juin 2009) : Les acrobaties de Vincent Chaumette avec la sado-maso Émilia.
  • Les Experts : La fameuse Lady Heather, Dominatrice professionnelle qu’on verra apparaître d’ailleurs dans plusieurs épisodes : Saison 2 épisode 8 : ” Le charme discret du fétichisme ” (Slaves of Las Vegas)
    Saison 3 épisode 15
    : ” Dangereuses Liaisons ” (Lady Heather’s Box), Saison 6 épisode 15: ” Un sommeil éternel ” (Pirates of the Third Reich). Cette série traitera du sujet dans d’autres épisodes avec différents fétichismes dont un, qui m’avait beaucoup amusée, consistant à recouvrer un gros costume de peluche et de jouer à frotti-frotta avec ses partenaires.
  • L world (Saison 2) : Lorsque Dana et Alice se rendent dans un club sado-maso par curiosité et qu’elles en ressortent aussi sec. Jenny expérimentera ce même club, mais pour d’autres raisons plus sombres.
  • Desperate Housewives (Saison 1) : Rappelez-vous quand Brie découvre les penchants sado-maso de Rex, son premier mari.
  • La touche SM doit être de la partie dans les séries, parce que le BDSM c’est clairement « mode » et chic depuis quelques années. Si on regarde du côté des médias de manière un peu plus générale :
  • Le SM à toutes les sauces.Lady Gaga : inutile de vous présenter la demoiselle je pense. Rien que le fait de se faire appeler « Lady » suffit, sans compter les tenues extravagantes de la belle agrémentées de gants en cuir, combinaison en latex et autres accessoires en métal.
  • Le SM à toutes les sauces.Les publicités des Galeries Lafayette : Monsieur Goude, vos campagnes et affiches successives ont plus que dévoilé vos penchants fétichistes. Et l’une des dernières en date (photo ci-dessous). De quoi rendre fou un fétichiste des pieds, sans compter que la jeune femme porte des ballet boots !
  • Le SM à toutes les sauces.Britbrit : notamment dans son clip « Womanizer » où on la voit porter une ceinture de métal avec un cadenas, un ensemble en latex…
  • Le SM à toutes les sauces.Rihanna dans « Disturbia » : clip qui renferme des caves, des chaînes, du bondage, des corsets en cuir…
  • Le SM à toutes les sauces.Le parfum « Madame » de Jean-Paul Gautier, sans doute une des publicités les plus explicites à mes yeux, une jeune femme déchire ses vêtements, collier en métal, nom du parfum, l’aspect androgyne de la jeune fille me rappelle implicitement la tendance aux rapports homosexuels entre Dominatrices (je ne rentrerai pas dans les détails, c’est un sujet que j’aborderai une autre fois).
  • Le SM à toutes les sauces.Notre magazine préféré « Causette » nous proposait dans son N°4 une interview de Jeanne de Berg, Dame reconnue dans le milieu qui a écrit plusieurs livres sur le sujet.
  • Je pourrais continuer longtemps, la liste est longue. Peut-être que bientôt ils vont nous sortir une série dont la base sera le BDSM ? Après tout, il y a bien eu L world qui était basée sur le milieu lesbien dont je regrette l’arrêt de la série. Ce qui me dérange c’est juste qu’on récupère une pratique, un mode de sexualité comme un phénomène de société. Il fut une époque où il était « bien vu » d’avoir un ami gay, parce que ça faisait « hype & in ». A l’heure où tout le monde étale sa sexualité (et je ne suis pas en reste), j’ai la légère impression que c’est au tour du BDSM, comme si ces pratiques devaient se réclamer d’un élitisme intellectuel.
  • Oui, le Bondage et Discipline, Domination et Soumission, Sado – Masochisme (= signification de BDSM au cas où certains ne suivraient pas) a toujours eu l’image d’une pratique noble, élitiste, sur fond de boudoir, avec des fouets et des cravaches en cuir… C’est chouette, c’est beau, mais va falloir arrêter de lire Sade, parce que d’une part Sade, c’est beau mais c’est chiant à lire et ce ne sont que des romans d’une époque révolue. Bref, tout ça pour dire qu’il est bien beau d’en profiter et de faire valoir ses relations estampillées BDSM mais il faut rappeler que la publicité et les médias, de manière générale, vendent une image fausse et bien trop lissée du SM. Les néophytes sont trompés et lorsqu’on les met face à la réalité ou que leur curiosité malsaine les a poussés dans une soirée fétichiste ou pire dans le cadre intimiste d’une soirée privée, ils sont vite mal à l’aise et bafouillent rapidement une excuse pour s’échapper.
  • Je ne comprenais pas, il n’y a pas si longtemps, les revendications des gays sur leur image récupérée par les médias, j’en comprends bien mieux aujourd’hui les mécanismes que l’on pourrait qualifier de « pervers ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>