Histoires

Avec des Si… on referait L.R

[Chaque semaine, découvrez l’interview “Avec des Si… on referait Ladies Room” où un membre du magazine nous raconte sa rencontre avec L.R et nous livre ses confidences autour des toilettes des filles… Pour cette 8e édition, c’est notre journaliste en herbe, Jess, qui nous livre ses confidences…]

Avec des Si… on referait L.RDécrivez-vous en quelques mots : âge, profession, pseudo :
Jess, ou Jessica dans la vraie vie, 23ans. Je suis en première année de Master médiation culturelle. Ensuite, j’aimerais devenir journaliste car j’aime beaucoup écrire comme vous l’avez peut-être remarqué ou bien travailler dans le domaine culturelle.

Si vous deviez raconter votre rencontre avec LR :
Un jour une bonne amie contributrice de LR m’a parlé de ce site. J’y suis allée par curiosité. Au début, j’ai lu de nombreux articles, puis de temps à autre, je laissais des commentaires. Cette plateforme m’a séduite car la liberté d’expression y est de mise. De plus, on y trouve toutes sortes d’articles où se mêlent tous les points de vue. Cette ouverture m’a plu car elle permet à n’importe quelle fille de participer sans aucun préjugé. Bien que les articles masculins ne soient pas publiés en Une, ces messieurs peuvent s’y exprimer librement sans y être brimés. C’est pourquoi aujourd’hui j’y passe pas mal de temps car on n’a jamais le temps de s’ennuyer sur LR.

Si vous deviez faire une confidence à LR :
Vous voulez des révélations croustillantes, attendez-voir… En ai-je ou pas dans mon baluchon ? Ce n’est pas sûr mais bon. Hier, j’ai recroisé un ex dans le bus en allant à la gare. C’est bizarre mais bon. On s’y fait. Les journées commencent plus ou moins bien. Certaines rencontres laissent un goût amer. Ainsi va la vie.

Si vous deviez être une journée spéciale :
Si j’étais une journée spéciale, c’est un peu compliqué mais je dirais it’s complicated car on a toujours à apprendre de nos relations amoureuses mais aussi de nos relations humaines. Elles ne sont pas toujours simples mais la plupart du temps elles nous apportent tant de choses qui nous font vivre des bons ou des mauvais moments, mais ce sont par elles qu’on existe.

Si vous deviez être une contributrice de LR :
Les questions se corsent : et oui, c’est pas simple de choisir une seule contributrice car de nombreux articles m’ont fait réagir. Je m’excuse d’avance d’en choisir deux, je choisirais donc Audrey A. et Storia.
Audrey A. car ses chroniques littéraires sont toujours très agréables à lire. Grâce à elle on peut découvrir les livres qui font l’actu et en redécouvrir d’autres. Ainsi je tords le coup à ceux qui diraient que les filles ne parlent que de sujets superficiels. La deuxième fille à la page que je choisirais serait Storia Giovanna car elle partage l’actu culturelle toujours avec plaisir. On découvre les bons plans culturels mais pas que. En effet elle parle de tout et sans langue de bois.

Si vous deviez être une catégorie de LR :
Si j’étais une catégorie de LR je serais la catégorie actu. Pas très étonnant me direz-vous. Pour ceux qui me connaissent un peu, vous savez que je m’intéresse beaucoup aux médias, à la politique mais aussi à la culture. L’actu, parce que je suis curieuse de nature et aime découvrir à chaque instant de nouvelles choses. Puis il faut savoir garder l’œil sur ce qu’il se passe autour de nous pour mieux comprendre le monde et envisager l’avenir. Puis s’ouvrir à toutes sortes de choses nous amène à être plus tolérant avec ceux qui nous entourent.

Si vous deviez vous retrouvez seule avec une fille de LR, ce serait avec qui et pour faire quoi ?
Si je devais passer du temps avec une Lady, je choisirais Loou. Pourquoi Loou ? Elle n’a pas la langue dans sa poche, elle semble savoir s’amuser, et surtout elle est pleine de vie et rigole beaucoup.

Si vous étiez rédac’ chef de LR :
Si j’étais rédac’ chef, je permettrais aux contributeurs d’être publiés en Une. Bon peut-être pas tous les jours mais une fois par semaine. Leur point de vue peut aussi nous éclairer et est donc utile. Cela apporterait encore plus de pluralité. Ensuite je mettrais en avant tout type d’articles sans exception. (NDLR : Jess a d’ailleurs fait ses preuves en tant que rédac chef récemment !)

Et si demain, LR n’existait plus :
Ladies Room ne disparaîtra pas je vous le dis.  Honnêtement, je pense que la plupart des contributrices se chargeraient de le sauver car on l’aime notre magazine. Mais si ce triste jour devait arriver, je m’arrangerais pour créer un autre site du même acabit. Il est important de défendre la liberté d’expression et de permettre aux plateformes qui la propose de continuer  à exister. C’est tellement bien de dire tout haut ce que d’autres pensent tout bas sans entrave. Mais peut-être que Superwoman se chargerait de sauver Ladies Room… Après tout, cette mission (si le pire devait arriver) pourrait faire partie de son job, n’est-ce pas ?

Revoir l’interview de Daf#1
Revoir l’interview de Bakeneko#2
Revoir l’interview de GeekInside #3
Revoir l’interview d’Aud #4 
Revoir l’interview d’Audrey A#5.
Revoir l’interview de Nanahari #6
Revoir l’interview de Frenchi971#7

4 Responses to “Avec des Si… on referait L.R”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>